background preloader

FN

Facebook Twitter

Pourquoi le FN fait vraiment mieux qu'en 2008. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Si son score national n'est que de 5,94 %, la poussée du Front national est bel et bien réelle.

Pourquoi le FN fait vraiment mieux qu'en 2008

Explication de texte : 597 Le score national dépend du nombre de listes présentées. Le Front national a présenté cette année 597 listes dans des communes de plus de 3 000 habitants, et a obtenu 5,94% des voix au niveau national. C'est largement plus qu'en 2008, où il n'alignait que 122 candidats. 998 244 Le Front national a obtenu près d'un million de voix (998 244) en présentant des listes dans moins de 600 communes. 16,5 % En revanche, là où le FN s'est présenté, il a réalisé un score moyen de 16,50% des voix. 37,9 % Si on regarde les 20 villes où il est le plus élevé, le FN réalise des scores qui vont de 50,26% à 33,70% des exprimés, soit une moyenne de 37,91%. Lire notre analyse La poussée du FN aux municipales, un séisme politique ? 3 / 13Hénin-Beaumont - Steeve Briois prend la parole devant ses militants. Peut-on relativiser le score du FN ? « Séisme », « tempête », « ouragan », on ne compte plus les métaphores pour évoquer la percée du Front national aux européennes du 25 mai.

Peut-on relativiser le score du FN ?

Arrivé en tête à l'échelle du pays, pour la première fois de son histoire, le parti de Marine Le Pen enverra 24 eurodéputés au Parlement européen, contre trois lors de la précédente mandature. Forte abstention, élection particulière, etc. : nombreux sont les arguments qui ont circulé depuis ce « tsunami » pour relativiser la portée de la performance FN. Faisons le point. 1. Le FN fait moins de voix qu'à la présidentielle ? Premier argument, courrament entendu et relayé, celui du nombre de voix. Des maires FN augmentent les indemnités des élus. FN : du poujadisme au socialo-communisme. FIGAROVOX/CHRONIQUE - Chaque semaine Gaspard Koenig éclaire l'actualité par la philosophie.

FN : du poujadisme au socialo-communisme

Il réagit au bon score du Front National au premier tour des élections municipales. Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, agrégé de philosophie, Gaspard Koenig est Président du think-tank GenerationLibre. En ce lendemain d'élections municipales, nous ne pouvons que constater, une fois encore, «la montée des extrêmes». Ce qui a été déjà remarqué, mais à mon sens pas assez martelé, est que les extrêmes se rejoignent, bien sûr dans leur rhétorique anti-système, mais surtout dans leur vision dirigiste de la société. La comparaison entre les programmes économiques du Front de Gauche et du Front National est sans appel: planification centrale, renforcement de la fonction publique, planche à billets, tarifs réglementés, etc. A Mantes-la-Ville, le maire FN veut bloquer la construction d’une salle de prière. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Magali Judith « Nous sommes hostiles à ce projet et nous dénonçons le coup politique de l'ancienne maire pour s'attirer le vote communautaire des musulmans », affirme Cyril Nauth, le nouveau maire Front national de Mantes-la-Ville (Yvelines).

A Mantes-la-Ville, le maire FN veut bloquer la construction d’une salle de prière

Le projet : la construction d'une nouvelle salle de prière acceptée par l'ancienne municipalité, alors dirigée par Monique Brochot (PS). Lire : A Mantes-la-Ville, le naufrage du PS a offert la commune au FN L'Association des musulmans de Mantes-Sud (AMMS) dispose d'un pavillon loué à la ville. Un bâtiment d'une capacité de quelque 300 personnes, « qui n'est pas aux normes », selon Abdelaziz El Jaouhari, le président de l'AMMS. Début octobre 2013, le conseil municipal, alors à majorité socialiste, décide d'acquérir l'ancienne trésorerie de la ville, qui appartient à la communauté d'agglomération de Mantes-en-Yvelines. Ces intellectuels qui dédiabolisent le FN. Mauvaise question, mauvaise réponse - Une heure de peine... Il est rare que les médias prennent vraiment la peine de regarder le programme du Front National - qui sait ?

mauvaise question, mauvaise réponse - Une heure de peine...

Cela pourrait les conduire à donner une information plus intéressante que la répétition en boucle des "succès" de ce parti. Et chacun de (re)découvrir une proposition pourtant ancienne : la création d'un "salaire parental". C'était déjà dans le programme de l'extrême droite à l'époque où, tout lycéen et tout boutonneux, je criais avec d'autres "La jeunesse emmerde le Front National".

Les temps changent. Pas moi. Prenons d'abord le temps de regarder cette proposition sous l'angle du "bon sens" dont elle veut se prévaloir : le travail domestique et particulièrement le soin apporté aux enfants est un vrai travail - on dirait même en sociologie un travail de care. Premier problème : ces personnes seraient sans aucun doute en majorité des femmes. Mais poursuivons un peu le raisonnement. Vous en connaissez tous. Pourquoi cela ? David Abiker sur Twitter : "Le #FN a changé c'est l'évidence.