background preloader

Redoublement

Facebook Twitter

Troncin

Perrenoud. Articles en allemand. Le redoublement en questions : une interview de Nathalie Mons. Professeure de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise, Nathalie Mons est spécialisée dans l’action publique et consacre ses recherches à l’évaluation des politiques éducatives.

Le redoublement en questions : une interview de Nathalie Mons

En 2012, elle a copiloté la concertation pour la refondation de l’École. Elle est depuis janvier 2014 la première présidente du Conseil national d’évaluation du système scolaire (CNESCO). Le Cnesco organise en partenariat avec l’Ifé un cycle de conférence de consensus dont la première portera en janvier 2015 sur le redoublement. Mais qu’est-ce qu’une conférence de consensus ? Une conférence de consensus vise à faire dialoguer sur une thématique scolaire qui fait débat chercheurs, praticiens de l’éducation et grand public autour des résultats de la recherche qui peuvent faire avancer l’école. Pourquoi le CNESCO a-t-il choisi le redoublement comme sujet de sa première conférence de consensus ? Et du côté parents, l’attachement n’est pas moins fort. Redoublement : quelles alternatives ?

Olivier Rey Redouble-t-on plus en France qu'ailleurs ?

Redoublement : quelles alternatives ?

La France fait effec­ti­ve­ment par­tie des pays où l'on redouble beau­coup. Selon la der­nière enquête PISA, 28 % des jeunes âgés de 15 ans ont déjà redou­blé une fois lors de leur sco­la­rité. En 2009, la France était le pays de l'OCDE où l'on redou­blait le plus ! Aujourd'hui, elle n'arrive qu'en 5e posi­tion après l'Espagne, le Luxembourg, le Portugal et la Belgique. Comment expliquez-vous ces différences ? C'est une ques­tion de culture. Redoublement. Classement de Hattie : Liste de facteurs pour la réussite scolaire. John Hattie a fait des recherches sur plus de 800 méta-analyses qui résument plus que 50000 études individuelles.

Classement de Hattie : Liste de facteurs pour la réussite scolaire

Il a publié sa synthèse dans un livre paru en 2009 : « Visible Learning ». En tout, 250 millions d’élèves ont été concernés par ces recherches sur la réussite et l’apprentissage. Hattie élargit constamment sa base de données avec de nouvelles recherches . Voici une partie des 138 facteurs d’influence que Hattie évalue dans son livre. En attendant la traduction française de ses livres veuillez trouver la liste des 138 facteurs d’influence en anglais (ici) ou en allemand (ici) et un extrait en français ci-dessous.

Ce qui nuit à l’apprentissage • trop de télévision (d=–0.18) • Le redoublement (d=–0.16) • de longues vacances d’été (d=–0.09) Ce qui ne nuit pas, mais n’aide pas non plus. Benhenda et alii, Evaluation du cout du redoublement. Dangerously Irrelevant  Qui vais-je faire redoubler cette année ? C’est le printemps, voici donc venu le moment de l’année où chaque enseignant de primaire se voit demander à quel(s) élève(s) il compte proposer un redoublement.

Qui vais-je faire redoubler cette année ?

Je déteste ça. D’abord parce qu’on est en pleine année scolaire et j’ai plus la tête à faire progresser mes élèves qu’à tirer un bilan. Ensuite parce que cette affaire de redoublement me met invariablement mal à l’aise. Depuis 10 ans que j’enseigne en primaire, ma vision des choses a pas mal évolué sur ce sujet. Les premières années, je ne savais pas sur quels critères proposer un redoublement, j’avais très peur de la responsabilité que ça représentait, et je m’appuyais beaucoup sur mes collègues, ma directrice.

La première fois, je me suis bêtement demandé qui n’avait pas le niveau pour passer dans la classe d’au-dessus. Cette année, ma classe est d’un niveau plutôt plus faible que les années précédentes. 18% des petits français ont redoublé au moins une fois au primaire. Le redoublement est nuisible au climat scolaire (étude) Cahier 52 Draelants. Pourquoi le redoublement est-il encore apprécié par les enseignants ? Si le redoublement dure c'est peut-être qu'il est utile.

Pourquoi le redoublement est-il encore apprécié par les enseignants ?

C'est la thèse défendue par Hugues Draelants, un chercheur belge, en 2006 à propos des enseignants. Pour lui, si les enseignants tiennent au redoublement c'est qu'il les arrange pour garder la main sur l'Ecole. "Se prononcer pour la suppression du redoublement au motif selon lequel il est « inefficace » – à cet égard le constat des pédagogues et chercheurs en éducation est sans appel – revient à dire que la danse du serpent des indiens Hopi (une des cérémonies amérindiennes les plus spectaculaires) pour faire venir la pluie ne sert à rien.

Or, par un tel jugement, on manifeste simplement son ignorance et son incompréhension des rituels amérindiens et plus largement de la place du symbolique dans les sociétés traditionnelles… Il s’agit de rechercher la ou les fonctions latentes du rituel". La comparaison de Hugues Draelants, du Girsef, peut choquer. Meuret : cours redoublement 2011-2012. Cosnefroy et Rocher, Le redoublement au cours de la scolarité obligatoire - nouvelles analyses, mêmes constats (1) Crahay, Peut-on conclure à propos des effets du redoublement. Eurydice, Le redoublement dans l'enseignement obligatoire en Europe - réglementations et statistiques. Effets_nocifs_redoublement_precoce.