background preloader

Analyser le terrorisme après le 13/11/2015

Facebook Twitter

Je mets ici les ressources intéressantes pour nourrir la réflexion des profs et des élèves qui discuteront des attentats de Paris...

ICSR Insight: The Islamic State Model. This article by ICSR’s Rena and Sami David Fellow Aaron Y.

ICSR Insight: The Islamic State Model

Zelin is part of the Islamist Politics in the Shadow of the Islamic State symposium, and was published on the Washington Post’s Monkey Cage blog. The Islamic State announced several months ago that it was “annexing” territory in Algeria (Wilayat al-Jazair), Libya (Wilayat al-Barqah, Wilayat al-Tarabulus and Wilayat al-Fizan), Sinai (Wilayat Sinai), Saudi Arabia (Wilayat al-Haramayn) and Yemen (Wilayat al-Yaman). It is likely that the Islamic State plans to pursue a similar approach in Afghanistan and Pakistan following its announcement of accepting pledges of allegiance from former members of the Afghan and Pakistan Taliban to also try and “annex” territory there under the framework of a new wilayah called “Wilayat Khorasan.”

Le djihadisme : des éléments pour comprendre. Comme annoncé dans l'Éclairage du 14 novembre, « Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015 », nous complétons nos propositions de ressources scientifiques pour aider à comprendre et à enseigner.

Le djihadisme : des éléments pour comprendre

Attentats à Paris : Marc Trevidic dit ses 4 vérités. «Un kamikaze ne se radicalise pas seul» Spécialiste des phénomènes de radicalisation, le sociologue franco-iranien Farhad Khosrokhavar, directeur d’étude à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), auteur notamment de Radicalisation (Maison des sciences de l’homme, 192 pp., 2014), analyse pour Libération les profils des auteurs d’attentats-suicides.

«Un kamikaze ne se radicalise pas seul»

Jamais il n’y avait eu jusqu’ici d’attaques-suicides en France. ARTE Documentaire 2015 Daech Naissance d'un État terroriste. Le Dessous des Cartes - Qu'est-ce que le Salafisme ? Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref. Affaissement des Etats, diffusion du djihadisme, par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique, octobre 2013)

Déjà fragiles et rongés par les conflits où prospèrent des dictateurs corrompus, le Proche-Orient, le Maghreb et leurs marges ont connu, depuis le 11-Septembre et le lancement de la « guerre contre le terrorisme », quatre interventions occidentales majeures, auxquelles s’ajoutent les guerres israéliennes au Liban et à Gaza.

Affaissement des Etats, diffusion du djihadisme, par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique, octobre 2013)

Ces interventions ont contribué à l’affaiblissement des Etats et à l’extension des groupes djihadistes. Comme le montre la carte, des combattants traversent les frontières, exportant leurs idées, leurs méthodes d’action, leur savoir-faire. Les conflits attirent des volontaires venus de partout, y compris d’Europe. Afghanistan, septembre 2001. A la suite des attaques contre les tours à New York et contre le Pentagone à Washington, les Etats-Unis renversent le régime des talibans installé dans un Afghanistan ravagé par la guerre contre l’invasion soviétique.

Irak, 2003. Libye, 2011. Mali, 2012. Comprendre la situation en Syrie en 5 minutes. « Pour les désespérés, l’islamisme radical est un produit excitant » LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Propos recueillis par Soren Seelow Cet entretien a été réalisé avant les attentats qui ont touché Paris et Saint-Denis vendredi 13 novembre.

« Pour les désespérés, l’islamisme radical est un produit excitant »

Professeur de psychopathologie à l’université Paris-Diderot, dont il dirige l’UFR Etudes ­psychanalytiques, Fethi Ben­slama s’intéresse au fait religieux depuis les années 1980. Son premier essai sur la fondation subjective de l’islam sort en 1988 (La Nuit brisée, Ramsay), quelques mois avant l’affaire Salman Rushdie, dont il prendra la défense à la suite de la fatwa le ­condamnant à mort. Son dernier livre en date est La Guerre des subjectivités en islam (Lignes, 2014).

Il a également dirigé l’ouvrage collectif L’Idéal et la Cruauté. Gilles Kepel : « L’Etat islamique cherche à déclencher la guerre civile en France » Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique.

Cette grande enquête publiée dans The Atlantic offre un éclairage sans précédent sur les objectifs et les fondements idéologiques de Daech.

Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique

Soutenant la thèse selon laquelle l’organisation se définit essentiellement par sa lecture littérale du Coran, elle a suscité de nombreuses réactions. En voici, en exclusivité, l’essentiel. Qu’est-ce que l’Etat islamique [EI, Daech en arabe] ? D’où vient cette organisation et quelles sont ses intentions ?

La simplicité de ces questions peut être trompeuse, et rares sont les dirigeants occidentaux qui connaissent les réponses. What ISIS Really Wants. What is the Islamic State?

What ISIS Really Wants

Where did it come from, and what are its intentions? The simplicity of these questions can be deceiving, and few Western leaders seem to know the answers. In December, The New York Times published confidential comments by Major General Michael K. Nagata, the Special Operations commander for the United States in the Middle East, admitting that he had hardly begun figuring out the Islamic State’s appeal. “We have not defeated the idea,” he said. Daech - Naissance d’un État terroriste. L’État Islamique en Irak et au Levant, Daech en arabe, contrôle aujourd’hui un territoire grand comme la moitié de la France, à cheval sur deux pays, la Syrie et l’Irak.

Daech - Naissance d’un État terroriste

Sa fortune est comparable à celle d’un pays africain. L’organisation est devenue une sorte d’État hors la loi qui attire militants et combattants du monde entier. Inconnue il y a un an, cette start-up du terrorisme, née en Irak sous l’occupation américaine, est devenue une multinationale de la terreur. The Rise of ISIS. October 28, 2014.

The Rise of ISIS

Daech, portrait illustré. Un compte-rendu précis : à la manière d’une entreprise cotée en bourse, les djihadistes de l’EIIL ont publié le 31 mars et pour la deuxième année consécutive, un rapport détaillé de 400 pages sur leurs actions menées de novembre 2012 à novembre 2013.

Daech, portrait illustré

Ils recensent 10.000 opérations armées, 1 083 assassinats, 4 465 explosions d'engins piégés, 30 check points, 8 villes conquises et plusieurs centaines de prisonniers libérés. Environ 15 000 combattants seraient impliqués dans le réseau. Certains ont été formés dans une base secrète de Jordanie par les États-Unis, dans le cadre de l'aide apportée aux insurgés contre le régime du président syrien Bachar el-Assad.