background preloader

Yannwalther

Facebook Twitter

Yann Walther

La Suisse et le chocolat - Le chocolat suisse. L’histoire du chocolat. Les origines du chocolat Dès leur apparition, les fèves de cacao ont été utilisées par les habitants d'Amérique centrale comme monnaie d'échange et unité de calcul, cela déjà environ 1 000 ans av.

L’histoire du chocolat

J. -C. Un Zontli était égal à 400 fèves, tandis que 8 000 fèves étaient égales à un Xiquipilli. Dans les hiéroglyphes mexicains, un panier contenant 8 000 fèves symbolisait le chiffre 8 000. Des résidus de chocolat ont été découverts dans des poteries olmèques ce qui signifie que cette civilisation de l'ancien Mexique buvait déjà du chocolat il y a 2600 ans. Les mayas ont également développé la culture du cacaoyer.

Vers 1300 après J. La conquête du chocolat Christophe Colomb jeta par-dessus bord les fèves qu'il avait reçues des Amérindiens : l'explorateur les aurait prises pour des crottes de chèvre laissant ainsi à Hernán Cortés le privilège d'être le premier, en 1528, à en rapporter à ses maîtres d'Espagne. Histoire du chocolat. ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Avant le chocolat, il y a le cacao.

Histoire du chocolat

Les Mayas appelaient cet arbre Cacahuaquchtl. Et les dieux, dans leur grande générosité, permettaient à l'élite, dans des circonstances bien codifiées, de consommer leur nourriture… Plongeons dans l'histoire du chocolat. Chocolat. Une Tradition Suisse. Le chocolat arrive en Suisse ...

Une Tradition Suisse

En Italie, des apprentis artisans originaires d'autres pays ont appris l'art des confiseurs et des chocolatier; parmi eux, François-Louis Cailler (1796-1852), à son retour en Suisse, ouvrit en 1819 à Corsier­sur-Vevey une manufacture de chocolat mécanisée, créant ainsi la marque de chocolat la plus ancienne parmi celles qui ont subsisté. Du même coup, le chocolat entrait définitivement dans ce pays, où il allait bientôt trouver ses meilleurs promoteurs, ces pionniers qui devaient faire de la Suisse, jusque dans les premières années du XX` siècle, le pays numéro 7 du chocolat. Les Suisses, semble-t-il, sont animés dès le berceau d'une certaine pro­pension à fabriquer friandises et autres sucreries. Pourtant, n'est-ce pas un paradoxe que des Helvètes, précisément, se soient taillé un tel succès avec un produit dont il fallait acheter les produits de base, cacao et sucre, au prix fort à l'étranger?

Histoire. Du cacao au chocolat Aztèques préparant le "xocolatl" L'éminent botaniste Carl von Linné n'est pas le premier, et de loin, à avoir reconnu les avantages uniques de la plante à laquelle il donna le nom savant de "theobroma cacao L.

Histoire

". En grec, "theobroma" signifie "nourriture des dieux". C'est en tant que telle que les Toltèques, les Mayas et les Aztèques, déjà, ont identifié le cacao ou "cacauatl", nom qu'ils nous ont transmis. Dès l'an 600, les Mayas cultivent le cacao en Amérique centrale. À leur tour, les conquistadors, au XVIe siècle, s'intéressent au cacao. Statistiques de consommation de chocolat en Suisse. La Maison Callier, en collaboration avec l’institut d’études de marché Unico-first SA et l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), vient de publier une étude très intéressante sur la consommation de chocolat en Suisse.

Statistiques de consommation de chocolat en Suisse

Voici quelques jolis graphiques issus de cette étude: 1. La Suisse occidentale est la plus gourmande 2. Le chocolat suisse est-il le meilleur chocolat au monde ? - LES CHOCOLATS. Le chocolat suisse est-il le meilleur chocolat au monde ? Cette question revient souvent dans le monde très fermé du chocolat. Il faut dire que l’industrie chocolatière en Suisse n’est pas peu fière de cette appréciation, quelque peu subjective.

Le chocolat suisse serait un des meilleurs chocolats au monde, du fait des produits utilisés par l’industrie chocolatière. Mise en évidence d'ions - Quels sont les effets du chocolat sur l'Homme ... ? Expérience de mise en évidence du potassium, du calcium et du magnésium Pour montrer l'existence de potassium, de calcium et de magnésium dans la composition du chocolat, nous avons décidé de réaliser une expérience qui les mettrait en évidence à l'aide de précipité.

Mise en évidence d'ions - Quels sont les effets du chocolat sur l'Homme ... ?

Voici comment nous avons procédé : Dans un petit bêcher, nous avons mis un petit morceau de chocolat noir à 60 % que nous avons fait chauffer dans un bain marie à 100°C jusqu'à l'ébullition. Celui-ci bien fondu, nous l'avons diluer avec de l'eau distillée, afin d'obtenir une solution suffisamment translucide pour observer les réactions. Une fois cette étape réalisée, nous avons réparti la solution dans trois tubes à essais (un par composant).

Afin de mettre en évidence le potassium, nous avons ajouté dans un des tube à essais de l'acide picrique. Afin de mettre en évidence le calcium, nous avons ajouté dans un autre tube à essais de l'oxalate d'ammonium. Oral de TPE. Le chocolat noir n’est pas moins gras et autres idées reçues. Ahhh le chocolat !

Le chocolat noir n’est pas moins gras et autres idées reçues

Objet de tant de désir et de plaisir ! Pour certains, c’est une drogue, pour d’autres un interdit, parfois les deux à la fois, mais toujours un aliment sujet à beaucoup de discussion. Allez je ne devrais pas, mais bon, c’est le dernier ! » Chocolat noir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chocolat noir

Le chocolat noir est un chocolat qui contient entre 43 % [1] et 100 % de cacao et de beurre de cacao, le reste étant constitué principalement de sucre. Qualités[modifier | modifier le code] La qualité du chocolat noir dépend des ingrédients utilisés, et de son pourcentage en cacao. Les Questions/Réponses LeDiet : Un carré de chocolat noir à 70 % de cacao est-il moins calorique qu'un carré de chocolat au lait ? Faites-vous partie de la grande majorité qui pense que le chocolat noir est moins calorique que le chocolat au lait ?

Les Questions/Réponses LeDiet : Un carré de chocolat noir à 70 % de cacao est-il moins calorique qu'un carré de chocolat au lait ?

Et que l’on peut donc en manger plus… Et bien sachez que cette idée est fausse ! Chocolat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chocolat

Le chocolat [ ʃɔkɔla ], terme d'origine mésoaméricaine[1], est un aliment sucré produit à partir de la fève de cacao. Celle-ci est fermentée, torréfiée, broyée jusqu'à former une pâte de cacao liquide dont on extrait la matière grasse appelée beurre de cacao. Le chocolat est constitué du mélange, dans des proportions variables, de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre ; on y ajoute éventuellement des épices, comme la vanille, ou des matières grasses végétales. Consommé initialement sous forme de xocoatl (boisson épicée) au Mexique et en Amérique centrale, le chocolat se démocratise avec la révolution industrielle.

Musée du chocolat à Strasbourg. Le chocolat idées reçues. L'abécédaire du choclat. C'est pas sorcier -Les secrets du chocolat. C'est pas sorcier - Le cannabis : fumer n'est pas jouer ! Consommation de chocolat en France. Les ventes de chocolat en France 312.309.000 tonnes Selon le syndicat du chocolat, 312.309 tonnes ont été vendues en 2014 et 476.061 tonnes de ventes à l'export en 2014. Les Français consacrent en moyenne 110 euros par an au chocolat. Le chocolat s'est toujours bien porté en temps de crise car même s'il n'appartient pas aux produits de première nécessité, il reste un petit plaisir abordable. La France est le 7ème pays consommateur de la fève de cacao en Europe (avec 6,7kg par an et par habitant).

Le chocolat se vend surtout en tablettes (132.100 tonnes en 2014) mais aussi sous la forme de gâteaux, de bouchées fourrées, de mousses, de boissons, de poudres, de biscuits, etc. 2) Le chocolat, une addiction ? - tpe-chocolat-2011-2012. Certaines personnes se disent Chocoholique : « accro au chocolat », cela signifie qu’elles ne peuvent pas se passer de cet aliment. Mais peut-on réellement parler de dépendance au chocolat ? Avant tout définissons penchons nous sur la définition du terme dépendance : une dépendance au sens stricte du terme est « une besoins compulsif d’absorber une substance pour faire cesser le malaise psychique (on perla alors de dépendance psychique) ou les troubles physiques (on parle alors de dépendance physique) dus au sevrage. »Ainsi les personnes qui se disent dépendantes ou addict au chocolat ne peuvent, malgré leur volonté, s’empêcher d’en consommer. a.

Une drogue douce Les drogues sont des substances psychoactives, ce sont des substances au agissent sur le psychisme en modifiant son fonctionnement. Addictions alimentaires ou impulsions alimentaires. Certaines personnes pensent que les aliments riches en matières grasses ou en sucre ont un pouvoir addictif, ce qui inciterait les consommateurs à manger de manière excessive et favoriserait l’obésité. Faut-il dans ce cas considérer les denrées alimentaires de la même manière que l’alcool et la cigarette ? Ou s’agit-il plus simplement d’une confusion entre « addiction », « impulsion alimentaire » et « troubles du comportement alimentaire » ? Pourquoi parle-t-on parfois d’« addiction » alimentaire ? L’addiction se caractérise par le besoin compulsif de consommer une substance, par une consommation non contrôlée et par l’existence de symptômes de sevrage (tels que l’angoisse et l’irritabilité) lorsque l’accès à cette substance est impossible.

Il semble que la sensation de plaisir que procurent la consommation alimentaire et la prise de drogues emprunte des voies communes dans le cerveau. Contre l’« addiction alimentaire » Impulsions alimentaires et troubles du comportement alimentaire. III-Les alcaloïdes et le chocolat - tpe chocolat. III-Les alcaloïdes et le chocolat A-Les alcaloïdes 1- Présentation Les alcaloïdes représentent un ensemble de molécules d'origine naturelle renfermant du carbone, de l'hydrogène et plus spécialement de l'azote.

La plupart possède une activité biologique marquée qui a suscité de longue date un intérêt thérapeutique. L'anandamide - Le Chocolat. Vers une addiction ? - Les effets du chocolat sur l'organisme. La théobromine - Le Chocolat. La théobromine: un anti-dépresseur La théobromine a été isolée pour la première fois dans les graines de cacao en 1878, et peu de temps après synthétisée. C’est une des molécules principales du cacao et donc du chocolat, mais aussi celle qui déclenche le plus de polémique quant à ces effets nocifs sur la santé. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!