background preloader

Chômage - lois travail

Facebook Twitter

"Le capitalisme touche à sa fin". Pour le sociologue Immanuel Wallerstein, la crise actuelle signe la fin du capitalisme.

"Le capitalisme touche à sa fin"

D'ici peu, un nouveau système aura émergé. LE MONDE | | Propos recueillis par Propos recueillis par Antoine Reverchon Signataire du manifeste du Forum social de Porto Alegre ("Douze propositions pour un autre monde possible"), en 2005, vous êtes considéré comme l'un des inspirateurs du mouvement altermondialiste. Vous avez fondé et dirigé le Centre Fernand-Braudel pour l'étude de l'économie des systèmes historiques et des civilisations de l'université de l'Etat de New York, à Binghamton.

Comment replacez-vous la crise économique et financière actuelle dans le "temps long" de l'histoire du capitalisme ? « C’est confirmé : je suis plus utile au chômage. Notre société est obnubilée par un seul objectif : le plein emploi.

« C’est confirmé : je suis plus utile au chômage

Qu’importe si les activités créées sont utiles ou pas à la société, voire nuisibles. Donner du sens au travail semble devenu très secondaire. « Du point de vue des gens "modernes" comme monsieur Macron, je suis actuellement un poids, je ne produis pas, je suis une charge qui vit aux crochets d’un système trop généreux. C’est bizarre, il me semble pourtant n’avoir jamais autant servi notre société », explique Jérôme Choain, un ingénieur qui a décidé de vivre et travailler autrement.

Témoignage. J’ai écrit en novembre 2013 un article intitulé « Je serais tellement plus utile au chômage ». Le café serré de Bruno Coppens - Le western de l'attentat à Caterpillar. Caterpillar : le silence radio, puis le chœur des pleureuses - Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net. Je sais pas vous mais moi, j’ai écouté une grande partie des interviews de rentrée des politiques depuis le début de la semaine.

Caterpillar : le silence radio, puis le chœur des pleureuses - Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net

Et j’ai rien entendu sur Caterpillar (mais ça m’a peut-être échappé)! J’ai entendu parler de pénibilité du travail, de semaine des quatre jours, de revenu universel, d’ajustement budgétaire, de pacte d’excellence, de 259 enfants en attente d’une école, de remise en question des intérêts notionnels etc... Mais Caterpillar? Personne ou presque n’en a parlé. Et si c’est le cas, ça n’a pas «buzzé ». Parce qu’alors, la bombe éclate ce vendredi matin, 2200 emplois qui disparaissent, un cataclysme social et économique pour une région souvent meurtrie, et là d’un coup, la machine à twitter des politiques se remet en route.

La course à l’indignation compassionnelle en 140 signes. On imagine les coups de fil passés par chacun à leur chargé de communication: « grouille, twitte-moi un truc sur Caterpillaret puis diffuse un communiqué de presse pour 10 heures». 20160715 projet de loi tfm. Au moins trois choses que les jeunes devraient savoir sur la Loi Peeters. Travailler jusqu'à 45 h par semaine sans sursalaire La Loi Peeters propose une annualisation du temps de travail (calculée sur un an et non plus par semaine), avec le maintien d'une moyenne de 38h par semaine, permettant par exemple de travailler 45 h par semaine sans sursalaire pendant 6 mois, puis 31 h pendant les 6 mois suivants.

Au moins trois choses que les jeunes devraient savoir sur la Loi Peeters

Concrètement, des travailleurs ayant 1h de trajet domicile-travail devront partir à 8h du matin, pour commencer à travailler à 9 h jusque 19 h et arriveront chez eux à 20 h. Le ministre affirme que cela permettra aux gens de choisir quand travailler plus et quand travailler moins, en fonction de nos envies et de notre vie privée. Travailler, un luxe que nous ne pouvons plus nous permettre. De tous temps, la jeunesse est entré en rébellion contre les vieillards afin de faire évoluer une société que les conservateurs, par essence, veulent figée.

Travailler, un luxe que nous ne pouvons plus nous permettre

La jeunesse finit toujours par gagner même s’il faut parfois plusieurs générations de jeunes pour faire admettre une idée, avec potentiellement des retours en arrière. Tout ce que vous devez savoir sur le plan peeters mais que vous ne voulez pas voir se réaliser. « Je serais tellement plus utile au chômage. Notre société marche sur la tête.

« Je serais tellement plus utile au chômage

Un seul objectif : le plein emploi. Sans se demander si les activités créées sont utiles à la société, ou si elles sont nuisibles. Être rentable et « booster la Sainte Croissance » est devenu plus important que de donner du sens au travail. « A chaque fois que je pensais à quelque chose d’utile à la société, c’était impossible de pouvoir en vivre », explique Jérôme Choain. Témoignage de cet ingénieur qui a décidé de vivre et travailler autrement. Je suis exaspéré. Je n’entends parler que d’emploi. J’ai 45 ans, je suis né en 68, année de certains rêves. Reconnaissance sociale On a besoin d’argent pour vivre, soit. Nicole Ferroni - Ma chronique d'hier sur le "travailler... Offre d’emploi. Vous êtes employeur dans la communication, l’écriture, le socio-culturel ou l’enseignement?

Offre d’emploi

Cette offre vous concerne peut-être. Votre fonction. "Bureau de chômage" : Scènes d’humiliation. Cinéma Un documentaire en immersion sur le contrôle des chômeurs.

"Bureau de chômage" : Scènes d’humiliation