background preloader

Coopération

Facebook Twitter

La prise de notes collaborative. Par Vincent Laberge | Agent de recherche et coordonnateur de C-UTILE | vincent.laberge@etsmtl.ca Site web: Mise en contexte La compétence informationnelle est un thème large incluant toutes les compétences permettant « à une personne d’évoluer dans la société du savoir et d’utiliser l’information de façon critique en vue de répondre à un besoin, qu’il s’agisse de résoudre un problème, de prendre une décision, de développer ses connaissances, de créer un document, une œuvre ou un produit ou, plus simplement, de poursuivre sa formation. » (Direction des bibliothèques, 2004).

La prise de notes collaborative

Lettres et Langues & Culture de l’Antiquité - L’OuLiPo : atelier d’écriture en classe de 6e. Outils et méthodes pour faciliter la production collaborative dans les groupes de travail en ligne [Imagination For People ] Version numéro 2 du 12 mai 2011 Le Point de départ La proposition : trois outils et trois rôles clés “Le chef d'orchestre” “L'attrapeur” “Le cartographe” Les membres du groupes : “les explorateurs” La production du groupe et son adoption Le point de départ : Si la communauté des porteurs de projets a vocation à être grande, le nombre de personnes qui peuvent et souhaitent contribuer à produire des ressources utiles pour les porteurs de projets dans un domaine particulier est plus réduit (quelques dizaines ou centaines de personnes).

Outils et méthodes pour faciliter la production collaborative dans les groupes de travail en ligne [Imagination For People ]

Afin de préserver la sécurité des données recueillies, un ignifuge sera mis à disposition des intervenants. Ainsi, Imagination for People propose des groupes de travail thématiques (innovation urbaine, monnaies complémentaires, vidéo…) ou ciblés sur une étape de développement d'un projet (constituer sa communauté, trouver des financements initiaux, développer un modèle économique pour pérenniser le projet, passer à l'échelle…) . -1- Le "chef d'orchestre" 5 compétences pour susciter la coopération chez les enfants.

Dans leur livre Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, Faber et Mazlish détaillent les 5 compétences pour susciter la coopération chez les enfants.

5 compétences pour susciter la coopération chez les enfants

Les enfants peuvent plus facilement comprendre le problème à résoudre quand il est simplement décrit que quand quelqu’un leur explique en quoi ils sont fautifs. Les enfants peuvent alors comprendre par eux-mêmes ce qu’il faut faire. La description permet de s’adresser à l’intelligence des enfants sans effet de menace, contrainte ou jugement. L’élimination du « Tu » participe à ce que les enfants ne se sentent pas coupables mais se concentrent plutôt sur ce qui doit être fait (« Tu as renversé le lait. Vas chercher une éponge » ne produit pas le même effet que « La bouteille de lait est renversée. Il est plus facile de recevoir un renseignement qu’une accusation. . « Le canapé est fait pour s’asseoir. Trucs et astuces pour coopérer : Manuel pratique. La symétrie des attentions : une idée qui a fait son chemin.

Le concept de "symétrie des attentions" postule que la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses propres collaborateurs.

La symétrie des attentions : une idée qui a fait son chemin

Le concept de "symétrie des attentions" constitue le pilier de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ». L’idée a fait son chemin et s’est implantée dans de nombreuses entreprises françaises.L’idée sous-jacente est simple, intuitive : la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses collaborateurs. Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres.

Anita Wooley, spécialiste de l’étude des comportements de groupes, Thomas Malone, directeur du Centre pour l’intelligence collective du MIT et le psychologue Christopher Chabris, nous expliquent dans une tribune pour le New York Times ce qui fait la qualité d’un groupe sur un autre.

Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres

Pour cela, ils convoquent une étude de 2010 menée par Alex Pentland du MIT (cf. “Big Data : vers l’ingénierie sociale ?”) Qui montrait que certaines équipes réussissaient mieux que d’autres, même si elles n’étaient pas spécialistes des sujets qu’elles devaient traiter. La qualité d’une équipe ne repose donc pas tant sur l’intelligence de chacun de ses membres que sur sa capacité à faire équipe (enfin, pour autant que la tâche à réaliser nécessite une collaboration profonde pas seulement de résoudre un problème précis : si vous demandez à un groupe de résoudre un calcul différentiel, il vaudrait mieux qu’il y a ait des mathématiciens autour de la table !).

Hubert Guillaud. ICEM34 - Pédagogie coopérative en maternelle (idées en vrac) Toutes les institutions mises en place en élémentaire peuvent également être adaptées à la maternelle.

ICEM34 - Pédagogie coopérative en maternelle (idées en vrac)

Quoi de neuf ? - Temps conseillé : 10 à 15 minutes (plus si les enfants sont attentifs) - Cadence : au choix. Peut se faire tous les jours, deux fois par semaine ou une seule fois par semaine. - Groupe : au choix : soit toute la classe soit par demie classe ou petit groupe. . - Ecoute/ Parole : Pas obligatoire mais si on ne participe pas on se ‘désolidarise’ du groupe (on va ailleurs faire une autre activité) et on ne dérange pas.