background preloader

Migrations

Facebook Twitter

Les victimes de tortures obtiennent plus difficilement l’asile en France. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Les victimes de torture sont de plus en plus nombreuses à se voir refuser le statut de réfugiés en France.

Les victimes de tortures obtiennent plus difficilement l’asile en France

Alors que les chefs d’Etat européens se réunissent jeudi 25 juin pour se répartir les demandeurs d’asile qui arrivent en Italie et en Grèce, le Centre Primo-Levi de prise en charge des personnes persécutées profite de son vingtième anniversaire pour dénoncer, dans une note publiée mardi 23 juin, ce qu’il estime être une dangereuse dérive. « Jusqu’en 2005, moins de 6 % de nos patients étaient déboutés du droit d’asile.

Migrants : et si ouvrir les frontières générait de la richesse ? Imaginez que tous les pays ouvrent en même temps leurs frontières et autorisent la libre circulation des individus sur leur territoire.

Migrants : et si ouvrir les frontières générait de la richesse ?

Que se passerait-il dans l’immédiat ? Au bout de vingt-cinq ans ? Hier considérée comme une utopie, cette question est devenue un véritable objet d’étude. Et les scientifiques commencent à y apporter des réponses, qui n’ont pas grand-chose à voir avec les timides mesures prises face à la crise migratoire au sujet de laquelle l’Europe se déchire. Le sujet, pourtant, reste dans le secret des laboratoires. 1 500 morts depuis janvier. Schengen : la tentation des frontières. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Alain Salles, Marie Maurisse (Genève, correspondance), Joëlle Stolz (Vienne, correspondante) et Maryline Baumard Un mur au cœur de l’Europe.

Schengen : la tentation des frontières

La Hongrie refuse de gérer les demandes d’asile de migrants entrés en Europe par son territoire. « La barque est pleine » pour le porte-parole du gouvernement hongrois, Zoltan Kovacs.

La Hongrie refuse de gérer les demandes d’asile de migrants entrés en Europe par son territoire

Dans des entretiens au journal autrichien Die Presse et au site hongrois Index, il a annoncé, mardi 23 juin, la suspension unilatérale d’un règlement européen clé concernant les demandes d’asile, estimant que son pays ne pouvait traiter toutes celles des migrants arrivant sur son territoire. La Commission européenne a aussitôt réagi et a demandé à Budapest « une clarification immédiate sur la nature et l’étendue (du) problème technique » que la Hongrie a invoqué pour justifier la suspension du règlement.

Lire aussi : Schengen : la tentation des frontières « Dublin III », le règlement en question, organise l’examen des demandes d’asile en Europe et dispose en effet qu’elles doivent être examinées par le premier pays européen dans lequel la personne est arrivée. La Hongrie va fermer ses camps de réfugiés situés en zone urbaine. La Hongrie, confrontée à un important afflux de migrants, a décidé de fermer ses quatre camps de réfugiés permanents situés en zone urbaine.

La Hongrie va fermer ses camps de réfugiés situés en zone urbaine

En lieu et place, Budapest prévoit de mettre en place des camps de tentes provisoires en dehors des agglomérations, a annoncé le gouvernement jeudi 16 juillet. Lire aussi : La Hongrie refuse de gérer les demandes d’asile de migrants entrés en Europe par son territoire L’un de ces camps provisoires sera situé près de la frontière avec la Serbie, « de manière à ce que les habitants ne soient pas perturbés par les masses de réfugiés », a précisé le chef de cabinet du premier ministre hongrois, Viktor Orban. 81 000 migrants entrés illégalement en Hongrie cette année Ces deux dernières années, la Hongrie est devenue l’un des principaux pays de transit au sein de l’Union européenne pour des migrants qui tentent de rejoindre l’Autriche ou l’Allemagne. Quand la Belgique exfiltre secrètement 244 habitants d’Alep.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, bureau européen) Lettre de Bruxelles.

Quand la Belgique exfiltre secrètement 244 habitants d’Alep

Ils sont 25, issus de la société civile et de toutes confessions, mobilisés par Logia, un groupe de réflexion chrétien. Avocats, médecins, fonctionnaires mais aussi anonymes, en grande majorité. Restés dans l’ombre parce qu’ils refusent la publicité ou craignent pour leur sécurité. Emu par la situation de la population chrétienne d’Alep, en Syrie, prise en tenaille par les troupes de l’organisation Etat islamique, de Jabhat Al-Nosra et l’armée du régime Assad, ce petit comité de personnalités a monté – et réussi – une étonnante opération de sauvetage de 244 habitants. Sept groupes au total ont quitté Alep depuis le mois de mai pour rejoindre le Liban, après un examen préalable par les services de renseignement belges. Critiques Et pourquoi avoir privilégié uniquement des chrétiens ?

En Syrie, plus de 4 millions de réfugiés en quatre ans de guerre. L’Union européenne doit offrir « une réponse robuste » et « plus efficace » à la crise des réfugiés syriens.

En Syrie, plus de 4 millions de réfugiés en quatre ans de guerre

Tel est en substance le message que le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a adressé aux dirigeants européens, jeudi 9 juillet, alors que l’institution a publié de nouveaux chiffres sur l’ampleur de la fuite des Syriens de leur pays depuis le début de la guerre en 2011. Selon son bilan, ils sont désormais plus de 4 millions à avoir quitté la Syrie, où le conflit n’a pas cessé depuis quatre ans.

Un chiffre qui n’inclut pas les 270 000 ressortissants qui ont déposé une demande d’asile en Europe. Au total, le HCR, qui a observé une hausse de un million du nombre de réfugiés sur dix mois, table sur un chiffre global de 4,27 millions de réfugiés fin 2015. « C’est la plus grande population de réfugiés pour un seul conflit en une génération », a observé M. Lire le reportage : « Hier, ils vivaient comme nous, à Damas ou ailleurs » M.