background preloader

Jardins partagés & collaboratifs

Facebook Twitter

PARIS LABEL. Le-Potager-Urbain.pdf. Association Jardins (ou) Verts. Réinventer la ville - Fleurir pour embellir et rassembler. Il faut plus que du béton et de l'asphalte pour développer une rue, un quartier, une ville à échelle humaine.

Réinventer la ville - Fleurir pour embellir et rassembler

Le Devoir poursuit sa série sur les exemples québécois à suivre et les erreurs à ne plus répéter. Aujourd'hui: aménagement et réappropriation de l'espace par les citoyens. En longeant le trottoir de la rue Des Écores, à Montréal, on remarque que chaque carré de terre où pousse un arbre a sa propre identité: fleuri et pétant de couleur chez Ginette, plus moderne avec brisures d'asphalte recyclé et mousse verte devant chez Louise. Hosta et astilbes pour l'ombre, hémérocalles et rudbeckies au soleil. Toutes ces plantes poussent là où, un an plus tôt, il n'y avait qu'asphalte et béton. Car, avant cet été, la rue était grise et sans vie.

Pour réaliser ce genre d'aménagement collectif, il fallait d'abord «prendre le pouls de la population et vendre l'idée de refaire la rue. Deux semaines plus tard, c'était la journée du jardinage. Un quartier transformé La guérilla gardening. Petite révolution urbaine à Montréal : le Champ des possibles — un non-parc ? Vous voyez ce curieux cercle géant?

Petite révolution urbaine à Montréal : le Champ des possibles — un non-parc ?

Piste d’atterrissage d’un OVNI? Ce sigle visible du haut des airs est né en 2007 d’un projet artistique créé par une résidente du Mile-End, Emily Rose Michaud, pour évoquer les menaces de développements immobiliers qui planaient sur cet espace vert en friche, sis au sud des rails de chemin de fer du Canadien Pacifique, entre les rues Henri-Julien et de Gaspé. Le fameux symbole Roerich, utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, était apposé sur le toit des écoles, des hôpitaux ou des lieux culturels pour les protéger des bombardements aériens.

Après le projet Roerich, Emily Rose et le biologiste Roger Latour, deux amoureux de ce poumon vert, ont invité des citoyens à s’approprier cette cour de triage abandonnée depuis 40 ans, «reprise» par la nature sauvage. Jardins clandestins, corvée de nettoyage, blitz anti-herbe à poux, miniconcerts en plein champ : les projets communautaires s’y sont multipliés depuis. Les laboratoires d'aubervilliers. Les jardinables - alternative pour un territoire en mutation(s).

les laboratoires d'aubervilliers

Axes de réflexion par Guilain Roussel Le territoire d'Aubervilliers ne répond pas aux canons de ce qui pourrait être la base d’un projet de paysage: il s’agit d’un territoire plein, réellement plein. Très peu d’espaces non-bâtis. On peut dire qu'il n'y a aucun espace «dit» naturel. Pas de topographie notoire: un plat quasi parfait. The Guerrilla Gardening. Le portail des jardins partagés et d'insertion d'Ile-de-France. Jardins du Ruisseau. Vendredi 21 septembre 2012 Rencontre, débat Colloque : Peut-on développer l’agriculture en milieu urbain dense ?

Jardins du Ruisseau

Vendredi 21 septembre 2012 Ce colloque prend place dans la 16ème édition de la Fête des Jardins qui porte cette année sur le thème de l’agriculture urbaine. Il s’inscrit également dans le cadre de la mise en oeuvre des Agendas 21 de Plaine Commune et des villes qui la composent. Sur la base de témoignages et de réflexions scientifiques l’objectif est d’identifier les leviers, les difficultés mais aussi les stratégies coopératives qui peuvent être mise en place pour développer l’agriculture en milieu urbain dense. Au programme : 8h45 : Accueil des participants 9h15 : Ouverture du colloque par Tedjini-Michel MAÏZA, maire-adjoint délégué à l’environnement d’Aubervilliers 9h30 : Du passé maraîcher aux enjeux du XXI ème siècle Les leçons de l’histoire des pratiques agricoles par Jean Michel ROY du service Culture et patrimoine de La Courneuve Avec la participation de :

Réseau Cocagne. Laissons pousser ! - Les bonnes idées.