background preloader

1881 : quand la IIIe République instaure un droit au blasphème

1881 : quand la IIIe République instaure un droit au blasphème
Les événements bouleversants qui ont marqué, en France, le mois de janvier 2015, avec les assassinats perpétrés à Charlie Hebdo et ceux qui ont suivi, puis les réactions de la nation autour d'une immense manifestation d'unité nationale appellent, du côté de la presse et de la liberté d'opinion, une remise en perspective historique. Ils requièrent qu'on considère sous cet angle la IIIe République commençante et les règles qu'elle a promues. Car on trouve agitées en ces temps-là plusieurs des interrogations qui ont resurgi avec violence au-devant de la scène à l'occasion du récent cataclysme. La liberté ne se partage pas En tête s'inscrivent naturellement les débats qui entourèrent alors le délit de blasphème en démocratie. Lors de son discours du mardi 13 janvier 2015 devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre Manuel Valls a rappelé sans ambages que le blasphème n'était pas dans notre droit, et il a affirmé "qu'il ne le serait jamais". La République sait se défendre Bibliographie

https://www.franceculture.fr/histoire/1881-quand-la-iiie-republique-instaure-un-droit-au-blaspheme

Related:  Thème 2Pour le 2 novembre 2020 et au-delà16 Octobre 2020BLASPHÈME

Nature végétale dans les villes européennes (La) La nature végétale n’a jamais été absente des villes européennes : elles ont intégré en leur sein nombre d’espaces délaissés, cultivés ou aménagés à des fins esthétiques. Mais ce n’est qu’à la période moderne qu’on réfléchit à la place de cette végétation dans l’espace de la ville et que l’on entreprend des actions spécifiques. L’urbanisme princier ou monarchique contribue à transformer l’espace urbain, surtout dans les métropoles, par des aménagements de verdure embellissant le cadre de vie des élites sociales, tandis qu’un art complexe des jardins s’élabore dans les villes italiennes de la Renaissance. Liberté d'expression, histoire et concept La liberté d'expression peut-elle être inconditionnelle ? En droit, seul un tort, une offense ou une nuisance peuvent la limiter. Mais comment mesurer un tort fait à autrui par une parole ? Et si des actes peuvent être une forme d'expression, qu'est-ce qu'une expression ? On le voit, la liberté d’expression a toujours été un acquis démocratique aux usages complexes : outil de résistance au pouvoir, il peut parfois se muer en outil de transgression du droit, voire exercer une forme de violence symbolique et offenser. Pour comprendre et démêler les enjeux d'un débat à la fois atemporel et d'une si brûlante actualité, voici une sélection d'émissions de France Culture à écouter.

Pourquoi le blasphème continue à faire scandale Cet entretien a été publié initialement dans Le Monde des religions n° 83, juin 2017. Aussi ancien que les religions elles-mêmes, le blasphème désigne l’insulte faite à Dieu ou au sacré. Si les religions monothéistes y sont particulièrement sensibles, il se retrouve pourtant dans d’autres traditions spirituelles comme l’hindouisme. Et alors que l’on pensait en avoir fini avec le « péché de langue », il revient régulièrement à la une de l’actualité depuis plusieurs années. Il est encore présent dans les débats alors que s’est ouvert, le 2 septembre, le procès des attentats de « Charlie Hebdo », de Montrouge et de l’Hyper Cacher, devant la cour d’assises spéciale de Paris.

La liberté d’expression et la question du blasphème en France Dernière mise à jour : 2 novembre 2020. Malgré la sidération qui est celle de l’ensemble de l’École républicaine, nous avons tenté de réunir des ressources sur la thématique de la liberté d’expression. Pour travailler sur la liberté d’expression Dessin de presse et blasphème Percement des premières traversées ferroviaires alpines (1848-1882) Percer les Alpes constitue dès les années 1850 une obsession voire un fantasme pour nombre d’hommes politiques, d’ingénieurs et de scientifiques, dans les États alpins comme au Royaume-Uni. Au cœur de l’Europe, l’aventure technique qui s’ensuit constitue un puissant moteur d’innovation et d’accélération de la circulation des techniques. Pendant deux décennies, les ingénieurs issus de diverses universités des villes péri-alpines coopèrent et rivalisent afin de trouver la solution capable « d’ouvrir » les Alpes. Les tunnels du Mont-Cenis et du Gothard, plus particulièrement abordés ici, constituent deux des cas les plus emblématiques. Moderniser le franchissement des Alpes au service de visions politiques

Représentations de Mahomet : ce que disent le Coran et les autres textes de l’islam Nous republions cet article initialement publié en janvier 2015, après l’attentat qui a endeuillé la rédaction de Charlie Hebdo. L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), dans lequel Samuel Paty, un enseignant de 47 ans, a été assassiné par un terroriste islamiste parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet en classe, a de nouveau déclenché le débat et les critiques sur la représentation du prophète de l’islam. Cette dernière est vue comme strictement interdite par de nombreux musulmans, or les textes et l’histoire de l’art islamique sont moins catégoriques. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pourquoi le blasphème continue à faire scandale

Dans quelles conditions l'islam autorise-t-il la représentation du Prophète ? « Tout est pardonné », et le prophète Mahomet en pleurs tient lui aussi une pancarte « Je suis Charlie ». La dernière « une » de Charlie Hebdo est un nouveau dessin du Prophète. Elle repose la question de la représentation de la principale figure de l'islam, et de la figure humaine en général, dans la tradition islamique. Ce que disent les textes Le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète, ni la représentation humaine en général. Ecrit dans une société où l’image est généralement absente (la péninsule arabique au VIIe siècle), le texte ne la mentionne qu’une seule fois : « Le vin, les jeux de hasard, les idoles sont des abominations inventées par Satan.

Comprendre le droit au blasphème - France culture La très vive émotion et les multiples interrogations soulevées par l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty, survenu à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020, appellent notamment à une remise en perspective historique de la notion de blasphème. Longtemps considérée comme désuète, celle-ci s’est à nouveau invitée dans le débat public après l'attaque terroriste qui a pris pour cible les journalistes de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier 2015. Mais avant ces événements tragiques, le "péché de bouche" comme on le nommait au Moyen Âge, était déjà l'objet de vives discussions. Les transformations industrielles de l'Europe au 19ème siècle (Le Creusot) Cycle 4 - 4ème - Odyssée : Histoire Géographie EMC Présentation de la séance/séquence Niveau Cycle 4, Classe de 4ème Point du programme abordé Histoire Thème 2 L’Europe et le monde au XIXe siècle Leçon 1 : L’Europe de la "Révolution industrielle" Compétences mises en œuvre

Cette liberté de caricaturer qu'exècre l'islam radical Temps de lecture: 4 min La caricature, le dessin, l’humour, la dérision sont tout ce qu’exècre le militant radical islamiste. Pour lui, les coups de crayon de Charlie Hebdo sont devenus le symbole même de l’attentat contre la religion et un insupportable blasphème. En 2006, la publication de caricatures de Mahomet, reproduites à partir d’un journal danois, avait enflammé le monde musulman.

De Jésus à Trump, une histoire de la caricature "La caricature, le dessin de presse, par essence, suscitent des réactions violentes", analyse Guillaume Doizy, spécialiste de l'histoire des caricatures. Mi-juin, le New York Times a cessé la publication de dessins politiques dans son édition internationale après une polémique sur un dessin jugé antisémite où le premier ministre Benyamin Netanyahou, grimé en teckel, un chien d'origine allemande, mène par la laisse Donald Trump, aveugle et affublé d'une kippa. La religion sans cesse caricaturée

L'impact de l'industrialisation sur nos sociétés au XIX.e et début XX.e. siècles - Travail de groupe Un travail de groupe simple, pour des collégiens, avec étude de trois documents et réalisation d'une carte mentale numérique (facile à créer et modifier à distance donc). Après avoir étudié le phénomène d'industrialisation de l'Europe au XIX.e siècle (étude d'une entreprise, d'un site industriel...), on demande aux élèves de travailler sur les transformations de nos sociétés européennes dans tous les domaines : villes, agriculture, consommation, transports... par l'étude de 3 témoignages fictifs mais qui auraient pu être recueillis à l'époque : celui d'un paysan charentais, celui d'un ouvrier parisien, et enfin celui d'un homme d'affaires rouennais. L'objectif : identifier les grands bouleversements pour les classer dans une carte mentale par groupe de 3 élèves (idéalement). Voici la procédure :

L’art de l’outrage des caricatures de Mahomet Jyllands-Posten, 30/09/2005. Charlie Hebdo, 02/09/2020. (Chronique Fisheye #43) A l’occasion de l’ouverture du procès des attentats des 7-9 janvier 2015, l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a remis en Une les caricatures de Mahomet, accompagnées du titre: «Tout ça pour ça». Les 12 dessins publiés initialement par le quotidien danois Jyllands-Posten le 30 septembre 2005, ainsi que la couverture par Cabu du numéro spécial du 8 février 2006 qui les reprenait, constituent pour le magazine les «pièces à conviction» d’une histoire qui a abouti au tragique assassinat de 12 personnes, dont 8 membres de la rédaction et 2 policiers, par des terroristes islamistes.

Qu'est-ce que la laïcité ? Apparue en France dès 1871 dans le journal La Patrie à l'occasion d'une polémique sur l'instruction religieuse, la notion de laïcité est le fruit d'une longue histoire : de l'abandon du crime de blasphème en 1789 aux débats sur les "signes ostentatoires religieux" dans l'espace public, en passant par la célèbre loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905. Idéal républicain, l'adoption du "principe de laïcité" repose sur trois idées fondamentales : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans le respect de l'ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses. Enfin, l'égalité de tous devant la loi, quelles que soient les croyances ou convictions. De la Révolution à aujourd'hui, histoire de la laïcité

Related: