background preloader

How the Virus Got Out

How the Virus Got Out

https://www.nytimes.com/interactive/2020/03/22/world/coronavirus-spread.html

Related:  Dossier spécial COVID-19Cartographie dans la presse: utiliser le jeu Prague Inc pour comprendre...Crise sanitairecorona

Infection au nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, France et Monde Depuis l’émergence de cette nouvelle maladie, COVID-19, en janvier 2020, tous les agents de Santé publique France sont mobilisés et la complémentarité de leur métier s’exprime pleinement au service de la population. Leur action consiste à surveiller et comprendre la dynamique de cette épidémie, anticiper les différents scénarii et mettre en place des actions pour prévenir et limiter la transmission de ce virus sur le territoire national. La réserve sanitaire est fortement mobilisée depuis le début de l’épidémie. Les connaissances sur les caractéristiques du COVID-19 et de ce virus évoluant très rapidement jour après jour, la mobilisation est totale en coordination avec les instances françaises (Ministère des Solidarités et de la santé, Agences régionales de santé…) et internationales (Organisation mondiale de la santé, Centre européen de contrôle et de prévention des maladies). Tableau de bord : l'épidémie de COVID-19 en chiffres

Observatoire coronavirus - Le Grand Continent Le travail sur des données brutes, parfois instables, souvent abstraites, a été au coeur de la première réaction à la pandémie et de nos travaux. Depuis son lancement en mars, l’Observatoire du Covid-19 du Groupe d’études géopolitiques est devenu le lieu de référence du débat scientifique et politique en langue française. Nos cartes et graphiques quotidiennement mis à jour, nos notes de travail, nos +200 analyses ont totalisé +1M de visualisations et +100 citations dans les médias nationaux et internationaux. Il s’agit à présent de continuer cet élan, en y projetant les regards critiques et concrets des sciences sociales pour saisir les tendances et le sens profond des transformations de cette nouvelle séquence.

En Chine, une seconde vague d’épidémie de Covid-19 semble inévitable Alors que la vie reprend son cours à Pékin, un épidémiologiste interrogé par le Globe and Mail avertit que la proportion de Chinois infectés par le Covid-19 cet hiver est trop faible pour que l’on puisse espérer en avoir fini avec ce virus dans le pays. Des scènes “inimaginables” il y a encore près d’une semaine ont lieu dans la capitale chinoise, écrit le correspondant à Pékin du quotidien canadien Globe and Mail : “Des foules de gens se rassemblent dans les restaurants. Un trafic étouffant a repris sur les routes. Chiffres du Coronavirus : les décès dans les Ehpad non comptabilisés Crédit photo : Loïc Venance. AFP Le SI-VIC (Système d’information pour le suivi des victimes d’attentats et de situations sanitaires exceptionnelles) est le logiciel par lequel les établissements de santé enregistrent les décès dus au Covid-19. Santé Publique France utilise les indicateurs provenant de ce logiciel pour mettre à jour sur son site le bilan quotidien des décès.

Coronavirus: pourquoi il ne faut pas espérer un retour à la normale dans les prochains mois Les prédictions mathématiques. Ce sont les prédictions des épidémiologistes qui soulignent la difficulté d’un rapide retour à la normale. Ainsi que le notaient des simulations extraites du rapport mené par l’épidémiologiste Neil Ferguson, de l’Imperial College de Londres: L’équation logistique de l’épidémie La pandémie de Covid 19 met à la une des médias la virologie, mais aussi les mathématiques. La croissance exponentielle du nombre de cas d’infection est ce qui rend la situation si préoccupante : le nombre de personnes infectées double toujours après la même période, environ 3 jours dans le cas de la France. Cela peut sembler peu à première vue, mais cela conduit en réalité très vite à des chiffres alarmants : de 4 500 le 14 mars, le nombre de personnes testées positives en France pourrait ainsi passer à près de 300 000 d’ici le 1er avril. Des mesures – lavage des mains, distanciation sociale, voire confinement – sont donc prises pour limiter la propagation. L’objectif est de ralentir la croissance exponentielle et d’infléchir la courbe des cas d’infection, qui augmente constamment et de plus en plus rapidement. La progression de l’épidémie peut être décrite, en première approximation, par l’équation suivante :

Coronavirus : suivez la propagation de la pandémie en France et dans le monde Cette page est obsolète Une nouvelle page de suivi est désormais disponible pour suivre l'état de la pandémie de Covid-19. Cette page, bien qu'automatisée, ne sera plus maintenue. Vous serez redirigé vers la nouvelle page de suivi dans 17 secondes. « Pour comprendre la psychologie d’une population travaillée par une épidémie... » Le grand historien des religions Jean Delumeau nous a quittés au début de l’année. Il aurait certainement été fasciné par la pandémie de coronavirus, tant celle-ci fait écho à ses travaux sur les épisodes de peste ou de choléra. Dans son livre « La Peur en Occident », publié en 1978, il s’attardait longuement sur les conséquences sociales des épidémies. Bien sûr, il faut se garder des parallèles historiques douteux (« les anciens tableaux, qu’on veut faire entrer de force dans de nouveaux cadres font toujours un mauvais effet », dixit Tocqueville), mais, enfin, il y a là matière à gamberger et certains, sur les réseaux sociaux, ne s’y sont pas trompés. Nous publions ici un (petit) extrait de ce livre fascinant avec l’aimable autorisation des éditions Fayard. Les intertitres sont de la rédaction.

« On s'attend à une hécatombe » : témoignage d'une infirmière en EHPAD Le crise sanitaire touche aussi les EHPAD. Seule infirmière pour 38 résidents, S. est venue nous témoigner son quotidien au sein d’un EHPAD dans l’Essonne. La veille elle testait trois de ses pensionnaires, ce qui est le nombre de tests maximum autorisés par l’Etat dans les établissements accueillant des personnes âgées.

(1) «Véran est médecin, il est censé être notre capitaine» Au cabinet médical, le quotidien change. D’abord parce que les mesures d’hygiène sont chronophages, nécessitent une attention particulière dans un monde où elles avaient été peu à peu négligées, et qu’il faut réapprendre, éviter les erreurs d’inattention, faire avec la pénurie actuelle. Je suis passé une nouvelle fois à la pharmacie, sans y croire, juste pour vérifier, et bien entendu les masques promis depuis maintenant six jours ne s’étaient toujours pas matérialisés. Mais, surprise, la pharmacienne m’a ramené du fond de sa réserve un sachet plastique de 50 masques chirurgicaux : «On a fouillé dans tous les coins et on a retrouvé un carton datant de 2009.» Elle n’a pas voulu que je les paie.

Le coronavirus (SRAS-Cov-2) et la maladie (Covid-19) Comment la maladie se présente-t-elle chez les enfants ? Les moins de 18 ans représentent moins de 10% de l’ensemble des cas diagnostiqués. Chez les enfants en bonne santé, l’infection par le SARS-CoV-2 est asymptomatique ou provoque des formes modérées de la maladie. Les troubles digestifs sont plus souvent retrouvés que chez les adultes, parfois même sans autre symptôme associé. Les formes graves sont plus rares et leur pronostic est meilleur que chez les adultes. Comme chez ces derniers, elles surviennent plus fréquemment en cas de maladies préexistantes : les enfants qui ont une maladie respiratoire chronique (asthme sévère), une cardiopathie congénitale, une maladie neurologique (épilepsie) ou un cancer ont un risque d’admission en réanimation lié à la Covid-19 trois fois plus élevé que les autres enfants.

Related: