background preloader

Dossier spécial COVID-19

Facebook Twitter

Covid-19 : le tocilizumab réduit le risque de décès, selon une étude. D’après les spécialistes britanniques, c’est une très bonne nouvelle.

Covid-19 : le tocilizumab réduit le risque de décès, selon une étude

Coronavirus : un corticoïde réduit d’un tiers la mortalité chez les patients les plus atteints par le Covid-19. Un corticoïde peu coûteux et largement disponible, la dexaméthasone, améliore sensiblement le pronostic des patients les plus lourdement atteints par le Covid-19 : selon des résultats préliminaires de l’essai clinique britannique Recovery, rendus publics mardi 16 juin, ce traitement réduirait d’un tiers la mortalité des patients placés sous assistance respiratoire mécanique et d’un cinquième chez ceux recevant simplement de l’oxygène.

Coronavirus : un corticoïde réduit d’un tiers la mortalité chez les patients les plus atteints par le Covid-19

Ces proportions, rapportées aux taux de mortalité observés chez les patients recevant un traitement standard, signifie qu’un décès pour huit patients sous respirateur et un décès pour vingt-cinq patients sous oxygène seraient évités par la prise de ce traitement. S’il avait été prescrit chez l’ensemble des patients hospitalisés pour Covid-19 depuis le début de l’épidémie, indique la BBC, 5 000 vies auraient été sauvées au Royaume-Uni, qui déplore à ce jour près de 42 000 morts. 241 nouveaux tests. Nanoparticules et vaccins contre le Covid-19 : cinq questions pour démêler le vrai du faux. Une séquence vidéo, très partagée sur Facebook résume les inquiétudes concernant le vaccin et les nanoparticules.

Nanoparticules et vaccins contre le Covid-19 : cinq questions pour démêler le vrai du faux

Le médecin réanimateur Louis Fouché, figure de proue de la fronde antimasques à Marseille, est interrogé sur les dangers possibles des vaccins contre le Covid-19. Selon lui, les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna, utilisant la technologie innovante de l’ARN messager, conduiraient à se faire injecter des nanoparticules : « C’est tellement un jeu d’apprentis sorciers qu’il y a des gens qui proposent de mettre des nanoparticules avec. Et là le but n’est pas clair (…), ça rejoint la notion de traçage : c’est d’essayer de faire un certificat vaccinal sous-cutané, un peu comme une puce RFID, mais sous la forme de nanoparticules qui fluorescent. » PLS Thema n°21 - COVID-19. Covid-19 : la faible mortalité en Afrique pourrait s’expliquer par… l’homme de Néandertal. Les scientifiques du monde entier travaillent depuis des mois pour comprendre le nouveau coronavirus, ses modes de transmission mais aussi les facteurs d’aggravation de la maladie Covid-19.

Covid-19 : la faible mortalité en Afrique pourrait s’expliquer par… l’homme de Néandertal

Deux d’entre eux ont soulevé, mercredi 30 septembre dans la revue « Nature », l’hypothèse de l’impact de notre héritage génétique venant de l’homme de Néandertal sur les formes les plus graves. Celui que « le Monde », qui rapporte l’information, décrit comme le « pape » des génomes anciens, Svante Pääbo (Institut Max-Planck d’anthropologie évolutionniste, Leipzig) ainsi que son collègue Hugo Zeberg (Institut Karolinska, Stockholm), se sont intéressés à des fragments chromosomiques retrouvés sur des fossiles néandertaliens et présents chez certaines populations aujourd’hui. Selon eux, ils multiplient par trois le risque de faire une forme grave de détresse respiratoire. « L’âge reste le facteur de risque principal de gravité du Covid-19, précise Svante Pääbo, cité par “le Monde”.

Covid-19 : Le point sur les vaccins. En moins d’un an, depuis son émergence sur un marché chinois, le SARS-CoV-2 a fait plus d’un million de morts de par le monde.

Covid-19 : Le point sur les vaccins

Pour contrer ce nouvel agent pathogène, la recherche, publique et privée, a déployé comme jamais de formidables ressources afin de mettre au point un vaccin qui pourrait libérer le monde de toute mesure de confinement. Depuis la publication de la séquence du génome virale en janvier 2020, la compétition est féroce et les annonces plus ou moins étayées sont nombreuses. Comment s’y retrouver ? En faisant un tour d’horizon des différents projets en lice et de leur degré d’avancement, comme s’y est notamment attelé Florian Krammer, de l’école de médecine Icahn du Mont Sinaï, à New York. Les secrets du vaccin de Pfizer.

L’annonce a réjoui la communauté scientifique (et celle des investisseurs) en attente depuis longtemps d’une bonne nouvelle dans la quête d’un vaccin contre le Covid-19.

Les secrets du vaccin de Pfizer

Dans un communiqué, le 9 novembre 2020, Pfizer annonçait les résultats intermédiaires de l’essai de phase III mené avec la société allemande BioNTech pour son candidat vaccin BNT162b2. Sur une cohorte de 43 538 participants, il serait efficace à plus de 90 %. L’essai se poursuit, et l’on en saura plus d’ici quelques semaines, voire mois. Mais on peut d’ores et déjà se pencher sur la technique employée pour la mise au point de ce vaccin, car si les résultats venaient à être confirmés, ce serait une percée dans le domaine. En effet, il s'agirait du premier vaccin à ARN mis sur le marché. Coronavirus : visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde. Un article actualisé deux fois par jour Les données de cet article de suivi sont automatiquement mises à jour toutes les nuits avec les chiffres consolidés de la veille par l'université Johns-Hopkins, dont le suivi fait référence.

Coronavirus : visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde

Les données françaises sont, elles, actualisées vers 19 heures tous les soirs. Pour les indicateurs hebdomadaires de suivi des tests, la mise à jour a lieu chaque mercredi, en début de soirée. Etat de la pandémie dans le monde Au 5 octobre 2020, 35,15 millions de personnes ont été testées positives au Covid-19 dans le monde, selon les données compilées par l'université américaine Johns Hopkins. PARTIE III : La vaccination et la notion de mémoire immunitaire. Le coronavirus (SRAS-Cov-2) et la maladie (Covid-19) Comment la maladie se présente-t-elle chez les enfants ?

Le coronavirus (SRAS-Cov-2) et la maladie (Covid-19)

Les moins de 18 ans représentent moins de 10% de l’ensemble des cas diagnostiqués. Chez les enfants en bonne santé, l’infection par le SARS-CoV-2 est asymptomatique ou provoque des formes modérées de la maladie. Les troubles digestifs sont plus souvent retrouvés que chez les adultes, parfois même sans autre symptôme associé. Les formes graves sont plus rares et leur pronostic est meilleur que chez les adultes. Comme chez ces derniers, elles surviennent plus fréquemment en cas de maladies préexistantes : les enfants qui ont une maladie respiratoire chronique (asthme sévère), une cardiopathie congénitale, une maladie neurologique (épilepsie) ou un cancer ont un risque d’admission en réanimation lié à la Covid-19 trois fois plus élevé que les autres enfants.

Par ailleurs, des cas de complications ressemblant à celles de la maladie de Kawasaki ou du syndrome du choc septique ont été observés chez des enfants, dans différents pays. Info Coronavirus COVID-19. Informations sur les mesures nationales entre 19h et 6h (couvre-feu), partout sur le territoire, obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

Par ailleurs, les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool. Concernant les commerces autorisés à ouvrir : seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir – auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

Premier cliché du SARS-Cov-2. 3 questions sur le Covid-19. Le coronavirus en 3D. COVID-19: What Happens If You Get Coronavirus? Il était une fois les coronavirus
 – Réalités Biomédicales. Coronavirus.

Il était une fois les coronavirus
 – Réalités Biomédicales

Le mot revient sans cesse dans les conversations, la presse, les réseaux sociaux, les revues médicales. The History of Pandemics, by Death Toll. Le nouveau coronavirus : SARS-CoV-2. Une veille documentaire spécifique sur l'épidémie de COVID-19, causée par le coronavirus SARS-CoV-2, est réalisée par l'équipe ACCES.

Le nouveau coronavirus : SARS-CoV-2

Elle liste des sites rendant compte de la situation nationale et mondiale sur le coronavirus jour après jour, des dossiers scientifiques émanant de grands organismes de recherche ainsi que des articles de vulgarisation. Cette veille est mise à jour très régulièrement. L'objet de la présente page est de donner quelques éléments clés au sujet du virus SARS-CoV-2 lui-même. Symptômes, traitements et transmission interhumaine L'infection par ce nouveau coronavirus se traduit par des symptômes proches de ceux d’une grippe : fièvre, signes respiratoires comme la toux, douleurs musculaires et fatigue, avec une période d’incubation* pouvant aller de 2 à 14 jours. Il n’existe pas de traitement spécifique contre la maladie. Il n’existe pas de vaccin contre ce nouveau coronavirus. Dossier spécial sur le coronavirus Covid-19. Partager Parce que l'épidémie de Covid-19 touche aujourd'hui de nombreux pays, dont la France. En décembre 2019, une maladie mystérieuse, le Covid-19, a fait son apparition en Chine, dans la ville de Wuhan.

Ses symptômes : de fortes fièvres et des difficultés pour respirer. COVID-19 : What we have learnt as of 20 February 2020. Présentation des micro organismes. C'est quoi la différence entre un virus et une bactérie ? Les bactéries sont de petits organismes, mais les virus sont généralement bien plus petits. La bactérie est une cellule sans noyau avec un paroi et parfois même une sorte de petite queue, la flagelle, qui lui permet de mieux se déplacer. Pour se reproduire, comme toutes les cellules, les bactéries se divisent. Le virus, ce parasite Le virus est une petite coque qui ne peut pas se reproduire tout seul. Qu'est-ce qu'un virus ? Qu'est-ce qu'une bactérie ?

Qu'est-ce qu'un virus ? Le virus est un micro-organisme infectieux possédant un seul type d'acide nucléique (ADN ou ARN). Il ne peut se répliquer qu'en pénétrant dans une cellule et en utilisant sa machinerie cellulaire. D'une très grande diversité, les virus sont de dimension très faible, en général inférieure à 250 nanomètres. Un virus, qu'est-ce que c'est ? - Lumni. Un virus, c'est un parasite intracellulaire obligatoire, c'est-à-dire qu'un virus ne peut pas survivre très longtemps en dehors d'une cellule, ce qui le différencie d'une bactérie (certaines maladies infectieuses sont dues à des bactéries, d'autres sont dues à des virus).

La stratégie des virus est de rentrer dans une cellule, de s'y multiplier de façon très importante et d'aller infecter d'autres cellules voisines. Ce sont des êtres extrêmement petits, qui nécessitent l'utilisation d'un microscope électronique pour pouvoir être visualisés dans les cellules. Quand on a un rhume, on est infecté par des petits virus comme les adénovirus, qui se multiplient de façon très importante mais très rapidement notre système immunitaire arrive à les éliminer. Les virus les plus problématiques sont sournois, comme le virus du sida, qui va infecter les cellules à bas bruit, sans se faire voir du système immunitaire et induire des déréglements qui vont conduire à la maladie.

Virus : tout petits mais parfois redoutables. [A VOIR !!] Conférence de Gilles Boeuf sur l'origine de la pandémie COVID-19. C'est quoi une épidémie ? - Lumni. Une épidémie est une maladie qui touche un très grand nombre de personnes en même temps. Tableau de bord COVID-19 - Suivi de l’épidémie en France. L’équation logistique de l’épidémie. La pandémie de Covid 19 met à la une des médias la virologie, mais aussi les mathématiques. La croissance exponentielle du nombre de cas d’infection est ce qui rend la situation si préoccupante : le nombre de personnes infectées double toujours après la même période, environ 3 jours dans le cas de la France. Cela peut sembler peu à première vue, mais cela conduit en réalité très vite à des chiffres alarmants : de 4 500 le 14 mars, le nombre de personnes testées positives en France pourrait ainsi passer à près de 300 000 d’ici le 1er avril.

Des mesures – lavage des mains, distanciation sociale, voire confinement – sont donc prises pour limiter la propagation. L’objectif est de ralentir la croissance exponentielle et d’infléchir la courbe des cas d’infection, qui augmente constamment et de plus en plus rapidement. La progression de l’épidémie peut être décrite, en première approximation, par l’équation suivante : Coronavirus COVID-19 (2019-nCoV) Lancet Inf Dis Article: Here. Mobile Version: Here. Data sources: Full list. Downloadable database: GitHub, Feature Layer. Lead by JHU CSSE. Technical Support: Esri Living Atlas team and JHU APL.

Cases and Death counts include confirmed and probable (where reported).Recovered cases are estimates based on local media reports, and state and local reporting when available, and therefore may be substantially lower than the true number. Point level: Admin2 Level (County) - US only; Admin1 Level (Province/State); Admin0 Level (Countries/Regions/Sovereignties). COVID-19. Infection au nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, France et Monde.

Depuis l’émergence de cette nouvelle maladie, COVID-19, en janvier 2020, tous les agents de Santé publique France sont mobilisés et la complémentarité de leur métier s’exprime pleinement au service de la population. COVID19 Point epidémiologique du 24/03/2020. Coronavirus : visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde. How the Virus Got Out. VIDEO : Pourquoi nos modes de vie sont à l’origine des pandémies.

« Le problème ne vient pas des espèces animales mais des changements environnementaux issus de nos activités » Protocole sanitaire ann e scolaire 2021 2021 71258. La Tâche. Quand et comment pourrons-nous ressortir de chez nous ? Les enjeux du « déconfinement » expliqués en schémas. La question à se poser sur la fin du confinement n’est pas seulement « quand », mais aussi « comment ». Car, au fil des semaines, se dessine un scénario beaucoup plus complexe qu’une levée pure et simple des mesures mises en place en France contre le Covid-19 depuis le 17 mars à midi.

Coronavirus : pourquoi la fin du confinement ne sonnera pas la fin de l’épidémie. Coronavirus : pourquoi trouver un vaccin prend tant de temps. Covid-19 : de nouvelles pistes de traitement. Covid-19 : quelles sont les stratégies possibles pour un vaccin ? Le coronavirus sort-il d’un laboratoire ? Épisode 1 : la thèse du virus artificiel. #Coronavirus : la nature reprend ses droits ? - Vidéo Actualité. Avec l’apparition du Covid-19, des milliers d’habitants du monde entier sont confinés et les activités touristiques et industrielles de beaucoup de pays sont au ralenti. Le but : freiner la propagation du coronavirus. Ces mesures ont un impact sur les hommes, mais aussi sur la faune et la flore. En finir avec les idées reçues.