background preloader

Les moins de 13 ans plébiscitent toujours Snapchat, Instagram… et TikTok

Par Mickaël Mavoungou-Nombo et Barbara Chazelle, France Télévisions, Media Lab Des hors-la-loi sévissent sur les réseaux sociaux. Pas de panique, ils sont inoffensifs. Bien que cela leur soit interdit, les moins de 13 ans sont de plus en plus nombreux à s’y inscrire, en mentant sur leur âge, tout simplement. L'agence Heaven, en partenariat avec l’Association Génération Numérique, vient de sortir la 3e édition de son baromètre* Born Social, une enquête organisée à la rentrée des classes pour analyser l’usage des réseaux sociaux par ces clandestins du web. (Pour se remettre dans le bain, notre résumé de la 2e édition est disponible ici) 6h10 passées en ligne chaque semaine pour les 7-12 ans Le smartphone est l’équipement multifonction incontournable pour les ados cherchant l’autonomie, la socialisation, et le divertissement. La consommation internet des 7-12 ans est en hausse depuis 2015. 56% utilisent les réseaux sociaux pour regarder de la vidéo Instagram : un riche complément de YouTube

https://www.meta-media.fr/2018/10/01/les-moins-de-13-ans-plebiscitent-toujours-snapchat-instagram-et-tiktok.html

Related:  Pratiques numériques et informationnelles des jeunesSupports pour débattre en classeGénéralitésPratiques numériquesPratiquesNumériques_Jeunes_France

Aux Etats-Unis, les jeunes préfèrent les SMS à une rencontre physique Cette conclusion d’une étude concernant les adolescents est, il faut l’avouer, un peu effrayante… Et pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes, un tiers des ados préfèrent les SMS à une rencontre physique. D’une courte tête pour le numérique C’est une étude qui se révèle particulièrement surprenante et qui devrait générer un grand lot de réactions. Elle a été réalisée aux Etats-Unis par l’organisation Common Sense Media sur des jeunes adolescents. Le premier chiffre qui surprend concerne donc la méthode préférée de communication entre les jeunes.

Étude : le numérique en France en 2019 Nous vous avons récemment présenté la grande étude annuelle faite par Hootsuite et We Are Social sur l’usage d’Internet et des réseaux sociaux dans le monde. Les deux entités ont également publié des données sur le numérique en France en 2019. 60 millions d’internautes, 38 millions d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux Sur 65,36 millions d’habitants, la France compte 60,42 millions d’internautes soit un taux de pénétration de 92%. 3 millions de Français ont eu accès à Internet entre janvier 2018 et janvier 2019 (+5,5%). En ce qui concerne l’utilisation des médias sociaux, 38 millions de Français sont actifs sur les réseaux (58% de taux de pénétration) et 33 millions le sont sur mobile (50% de taux de pénétration).

Journée d'études : "Poétisation des réseaux sociaux" (Paris) Poétisation des réseaux sociaux Journée d’étude GRIPIC – CELSA Paris Sorbonne 21 Mars 2019 - CELSA organisée par Oriane Deseilligny & Adeline Wrona Cette journée d’étude entend interroger les processus et formes au travers desquels la poésie, et plus généralement la littérature, s’introduisent sur les réseaux sociaux et en transfigurent la fonction sociale et communicationnelle. Dans ces dispositifs qui sont largement hétéronomes, que représente le recours à la poésie, à la littérature ?

heaven - YouTube Culture 2018 SlideShare utilise les cookies pour améliorer les fonctionnalités et les performances, et également pour vous montrer des publicités pertinentes. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité. SlideShare utilise les cookies pour améliorer les fonctionnalités et les performances, et également pour vous montrer des publicités pertinentes. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pratiques numériques des jeunes Mis en ligne le mercredi 11 janvier 2017. Les jeunes de 12 à 17 ans et de 18 à 24 ans ont été interrogés dans le cadre du Baromètre du numérique 2016 du Crédoc [1] publié en décembre dernier. Ce 3e article s’appuie sur une sélection de données significatives concernant plus particulièrement les pratiques des jeunes.

L'usage du smartphone et des réseaux sociaux chez les adolescents en 2018 L’usage des appareils mobiles et des plateformes sociales chez les adolescents provoque chez certains parents doutes et préoccupation. C’est pour cette première raison que l’institut Common Sense a mené une étude auprès de milliers d’adolescents entre 13 et 17 ans pour connaître leurs habitudes, leurs usages et leurs comportements sur leur mobile et les réseaux sociaux. Le centre de recherche a corroboré les données qu’il avait obtenu en 2012 à celles de 2018 pour déterminer l’évolution de l’expérience des adolescents. 81 % des adolescents utilisent les réseaux sociaux Sur la question de la consultation des réseaux sociaux, Common Sense note que les usages ont radicalement changé depuis 2012.

Réseaux sociaux, réseaux d’infos ? Les médias sociaux sont-ils des réseaux d’informations ? Marion, 14 ans, a « un seul réseau social : Snapchat », l’application de photos et vidéos éphémères plébiscitée par 48,5 % des 15/24 ans, selon la dernière étude de Médiamétrie sur les usages en ligne. Elle y « parle » avec ses amis et regarde parfois des publications de Paris Match ou MTV sur Discover, l’espace dédié aux éditeurs. « J’y ai appris que des lycéens se mettaient en grève pour le climat », relève-t-elle. Marie, également en classe de 3e, s’informe davantage sur Instagram, autre réseau d’images, sur lequel elle a découvert « ce qui se passait au Brésil ou avec les prêtres pédophiles ». Grégoire, 17 ans, échange aussi sur Snapchat et Instagram.

Étude : que font vraiment les adolescents sur les réseaux sociaux ? Le centre de recherche Pew vient de publier une nouvelle étude sur les adolescents américains et leur utilisation des réseaux sociaux. Au total, plus de 1000 parents et 700 adolescents entre 13 et 17 ans ont été interrogés. Tour d’horizon ci-dessous avec quelques tendances qui ressortent de l’étude. Une grande majorité d’ados trouve que les réseaux sociaux permettent de renforcer leurs amitiés

L’internet des familles modestes : les usages sont-ils les mêmes du haut au bas de l’échelle sociale ? Il semble toujours difficile de saisir une enquête sociologique, car, comme toute bonne enquête sociologique, celles-ci sont surtout qualitatives et se fondent sur des témoignages peu nombreux et variés… dont il semble difficile de dégager des lignes directrices. C’est pourtant ce que réussit à faire la sociologue Dominique Pasquier dans son livre, L’internet des familles modestes en s’intéressant aux transformations des univers populaires par le prisme des usages et des pratiques d’internet. Alors qu’il n’y a pas si longtemps, la fracture numérique semblait ne pouvoir se résorber, les usagers les plus modestes semblent finalement avoir adopté les outils numériques très rapidement, à l’image de l’introduction de la photographie au début du XXe siècle dans les sociétés rurales traditionnelles qu’évoquait Pierre Bourdieu dans Un art moyen.

Quelles sont les pratiques numériques des moins de 20 ans en France ? Ipsos publie les résultats d’une étude qui dresse le portrait numérique des jeunes français de moins de 20 ans. 4 700 enfants et jeunes adultes ont été interrogés. Les ados passent 15 heures par semaine sur Internet Quelle que soit la tranche d’âge étudiée, la navigation sur Internet est bien plus accrue qu’il y a 5 ans. Exode de Facebook. Les jeunes quittent le navire ? Presque la moitié (44%) des jeunes Américains ont désinstallé Facebook de leur téléphone au cours de l'année. En voilà un chiffre impressionnant ! En sondant plus de 3400 Américains âgés de 18 à 29 ans, le Pew Research Center montre que le désintérêt des plus jeunes pour Facebook est bien réel.

Les usages des réseaux sociaux en 2019 Harris Interactive publie cette semaine son baromètre annuel des médias sociaux. Il décrypte les usages des internautes français sur les réseaux sociaux ainsi que leurs rapports aux marques. Pour cette enquête, 2001 internautes français de 15 ans et plus ont été interrogés en ligne au courant du mois de février 2019. La créations des Social Personae Au cours de son étude, Harris Interactive a remarqué les nombreux usages, profils d’utilisateurs présents, mais également le foisonnement de plateformes proposant une multitude de services différents : commerce, messagerie, professionnel, microblogging… Nombreuses sont les applications qui se trouvent au carrefour de ces usages.

Le contrôle parental version 2018 s'appelle «majorité numérique» Temps de lecture: 13 min Un vendredi soir ordinaire, quand soudain retentit un brâme depuis la chambre de l’ado: «Mamaaaannn! Je peux plus me connecter à ma messagerie! On me demande ton adresse mail et ton numéro de carte bleue! Je mets quoi?»

Les jeunes et l’information : une étude du ministère de la Culture vient éclairer les comportements des jeunes en matière d’accès à l’information Dans un contexte de profondes transformations des modes de production, de diffusion et de consommation de l’information, la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du ministère de la Culture a souhaité disposer d’un diagnostic approfondi sur les pratiques de consommation de l’information par les jeunes générations (15-34 ans). Pour ce faire, elle a confié le soin à Médiamétrie de produire une analyse de ces pratiques. L’étude constate que les jeunes sont plus équipés en terminaux mobiles que la moyenne (les 15-34 ans sont 89,9 % à détenir un smartphone, contre 69,2 % des 15 ans et plus)[1] et davantage connectés (97 % des 15-34 ans ont accès à Internet, contre 93% de l’ensemble de la population).[2] Les jeunes sont d’importants consommateurs de contenus d’information en mobilité. Ils font en particulier un usage intense des réseaux sociaux : L’étude montre que, contrairement aux idées reçues, les jeunes s’intéressent beaucoup à l’actualité :

Related:  Réseaux sociaux