background preloader

Les oiseaux disparaissent des campagnes françaises à une « vitesse vertigineuse »

Le printemps risque fort d’être silencieux. Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) publient, mardi 20 mars, les résultats principaux de deux réseaux de suivi des oiseaux sur le territoire français et évoquent un phénomène de « disparition massive », « proche de la catastrophe écologique ». « Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse, précisent les deux institutions dans un communiqué commun. En moyenne, leurs populations se sont réduites d’un tiers en quinze ans. » Plus inquiétant, les chercheurs observent que le rythme de disparition des oiseaux s’est encore intensifié ces deux dernières années. Résultats de deux réseaux de surveillance Le constat est d’autant plus solide qu’il est issu de deux réseaux de surveillance distincts, indépendants et relevant de deux méthodologies différentes. Déclin massif des insectes Dégradations profondes de l’environnement Stéphane Foucart

https://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2018/03/20/les-oiseaux-disparaissent-des-campagnes-francaises-a-une-vitesse-vertigineuse_5273420_1652692.html

Related:  NéonicotinoïdescrouzinspiesAgriculture en FranceEcologie

Pourquoi les pesticides sont bien l’une des causes du déclin des oiseaux Plusieurs publications, dont une chronique sur Europe 1, ont relativisé la responsabilité des pesticides. Quitte à s’arranger grandement avec les faits. L’information n’est pas passée inaperçue. La semaine dernière, la publication des résultats de deux études sur le déclin de nombreuses espèces d’oiseaux a connu un écho médiatique important (dont la « une » du Monde datée 21 avril). Déclin des vers de terre : quelles conséquences pour la planète ? Gravement menacés par l’épandage de pesticides et l’agriculture intensive, les vers de terre subissent un fort déclin. Pourtant, ces drôles de bestioles jouent un rôle absolument essentiel : sans eux, nos sols meurent. Et notre nourriture avec. À l’image du million d’espèces menacées par l’activité humaine, comme nous le révélait récemment le rapport de l’IPBES sur la biodiversité, les vers de terre se font de plus en plus rares. La faute, en grande partie, aux pratiques de l’agriculture intensive.

Les émissions mondiales de CO2 se stabilisent, mais le climat continue de s’emballer Le bilan annuel du Global Carbon Project montre l’effet positif du ralentissement de la consommation de charbon en Chine. Mais les émissions indiennes croissent fortement. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Bonne nouvelle sur le front du climat : les émissions mondiales de CO2, le principal gaz à effet de serre relâché par les activités humaines, ont stagné en 2015, et devraient rester quasiment stables en 2016. C’est ce qui ressort du bilan annuel publié lundi 14 novembre, à la veille de la réunion des chefs d’Etat à la conférence climatique de Marrakech (COP22), par le Global Carbon Project (GCP), un consortium scientifique sous l’égide de l’université britannique d’East Anglia.

Pesticides néonicotinoïdes : l'interdiction, une mesure salutaire à amplifier 27 avril 2018 Les représentants des États membres se sont prononcés pour l’interdiction de la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame. Une décision qui se fonde sur des évaluation scientifiques indiquant leur caractère nuisible pour les insectes pollinisateurs et invertébrés. Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé publique et environnement : « Après des mois de tergiversation, nous saluons la décision d’interdire à l’échelle européenne l’utilisation des trois néonicotinoïdes les plus utilisés et dont les effets dévastateurs sur les insectes pollinisateurs sont avérés.

Marché mondial, NON... Marché local, OUI ! Créons un pacte de fidélité et d'entraide entre producteurs régionaux, consommateurs et élus locaux Stop aux produits alimentaires douteux... voire néfastes Nous ne pouvons pas empêcher l'existence des accords de libre échange comme le CETA et le MERCOSUR néfastes POUR TOUS.. mais nous devons ENTRER EN RESISTANCE contre les produits eux-mêmes. C'est POSSIBLE en plusieurs étapes Première étape : CESSONS D'EN ACHETER. De combien la température peut-elle monter ? – Jean-Marc Jancovici Une des conclusions fortes du dossier climatique est que la température moyenne au niveau du sol va augmenter si la concentration de l’atmosphère en gaz à effet de serre augmente. Mais de combien ? On entend parler ici d’une fourchette de 1,5 à 6 °C à l’horizon du siècle, là d’une possibilité que cela gagne plus de 10°C « un jour », là encore que quoi que nous fassions nous allons connaître une hausse de température de 0,5 à 1 °C. Que signifient au juste ces chiffres, et de combien la planète pourrait s’échauffer? La réponse est que… cela dépend. Cela dépend tout d’abord de ce que nous allons émettre comme gaz à effet de serre à l’avenir.

Pesticides : l'Europe décide d'interdire trois néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles Après un vote qualifié "d’historique", l’Union Européenne vient de se prononcer en faveur de l’interdiction de trois substances toxiques, de la famille des néonicotinoïdes, des insecticides responsables du déclin alarmant des abeilles. Dès 2019, l’usage de la clothianidine, de l’imidaclopride et du thiaméthoxame seront bannis des cultures en plein champ, au bénéfice des insectes pollinisateurs, mais aussi de la santé humaine. Clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame. Trois substances aux noms et aux effets aussi barbares les uns que les autres. Jusqu’à 10.000 fois plus toxiques que le DDT, ces insecticides néonicotinoïdes, s’attaquent au système nerveux central des insectes, provoquant chez une paralysie fatale. Une action efficace contre les nuisibles, mais dramatique pour les pollinisateurs, et notamment les abeilles, que les pesticides sont accusés de décimer sans ménagement.

Comment les Safer font des affaires On n’est pas en finale ! Éliminées en quart de finale par les États-Unis, les Bleues ne disputeront pas la finale de la Coupe du monde de football qui se jouera à Lyon dimanche 07 juillet. Jusqu’à sa défaite, l’équipe de France féminine a suscité un engouement inédit dans le pays, qui accueillait la compétition pour la première fois de son histoire. Une grande avancée pour le féminisme ? Surtout, un nouveau marché juteux pour le foot business. Les émissions de gaz à effet de serre par secteur en France [L'essentiel sur…, Énergies et climat, Émissions de gaz à effet de serre en France et en Europe] : Observation et statistiques Sur la période 1990-2013, les émissions des gaz à effet de serre (GES) de la France (France métropolitaine, départements d’Outre-mer, Saint Martin) ont baissé d’environ 11 % avec toutefois de fortes disparités entre les secteurs. Ainsi, celles des transports, du résidentiel/tertiaire et des déchets ont augmenté respectivement de 12 %, 11 % et 14 %. Ces fortes croissances ont néanmoins été compensées par la réduction des émissions de l’industrie manufacturière (- 40 %), des branches de l’industrie de l’énergie (- 27 %) et de l’agriculture (- 6 %). Télécharger les données et le graphique au format Excel Depuis 2007, la tendance des émissions des gaz à effet de serre de l’ensemble des secteurs est à la baisse.

Abeilles: la vente en France de deux pesticides suspendue par la justice Abeilles: la vente en France de deux pesticides suspendue par la justice Closer et Transform, deux nouveaux pesticides du fabricant américain Dow, sont accusés par une association de présenter un risque pour la santé des abeilles / © AFP/Archives / PHILIPPE HUGUEN La justice française a suspendu vendredi l'autorisation de mise sur le marché de deux nouveaux pesticides du fabricant américain Dow, accusés par une association de présenter un risque pour la santé des abeilles. Les deux pesticides concernés, le Transform et le Closer, avaient été autorisés à la vente fin septembre par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Soutenez les agriculteurs Il me semble important de lancer cette pétition en faveur des agriculteurs contraints de manifester leurs détresses et leurs désarrois devant l'inertie de nos dirigeants. Ces personnes ne sont certes pas au 35 heures par semaine, ils font 35 heures en 2 jours. Ils œuvrent du matin très tôt au soir très tard. Ils labourent, ils sèment, ils ensilent, ils récoltent ce que nous allons mettre dans nos assiettes. Combien de CO2 dans vos assiettes? Juste avant la COP22, des chercheurs ont calculé le bilan carbone des aliments les plus courants ALIMENTATION - La COP22, qui a commencé lundi 7 novembre, vient nous rappeler que le combat contre le réchauffement climatique est loin d'être gagné. Surtout depuis l'élection de Donald Trump, un climatosceptique, à la Maison Blanche. François Hollande devrait rappeler l'urgence climatique, mardi 15 novembre, lors d'une réunion de chefs d'Etats à l'occasion de la conférence. Mais si c'est avant tout sur les Etats, les scientifiques et les grandes entreprises que l'on compte pour tenter d'inverser la désastreuse tendance actuelle, on entend souvent que c'est aux citoyens de consommer de manière plus responsable. Si pour diminuer notre impact sur l'émission de gaz à effet de serre, on pense à raison au transport, l'alimentation est aussi un facteur clé.

Question écrite - Les dangers de la molécule sulfoxaflor pour les abeilles M. Jean-Luc Mélenchon attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur le danger pour les insectes pollinisateurs que constituerait la mise sur le marché des insecticides « Closer » et « Transform ». Le 20 octobre 2017, l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentaire nationale (ANSES) a décidé de réexaminer pendant trois mois l’autorisation de mise sur le marché de deux insecticides, face à la levée de bouclier des apiculteurs.

Incendie de Lubrizol : l'avenir sombre des paysans touchés par les fumées Dans un coin de la cour, les traces sont toujours visibles. Des dépôts noirs sur le plastique blanc entourant les céréales et les ballots de paille. Malgré la pluie qui n’arrête pas de tomber et qui rend la ferme boueuse, les traces noires demeurent, dix jours après le passage du nuage provoqué par l’incendie de l’usine Lubrizol. « Le jeudi matin, je n’ai pas réalisé ce qui se passait », raconte Étienne*, agriculteur sur cette ferme située à une trentaine de kilomètres au nord de Rouen.

Related: