background preloader

« L’Afrique en villes », notre série d’été en 28 épisodes, 15 reporters et 10 000 km

Retenez bien ce chiffre : 2035. C’est l’année où, en Afrique, il y aura autant de citadins que de gens vivant dans les zones rurales. Une étape symbolique que le continent franchira quatre-vingt-cinq ans après la France, mais avec des paramètres bien différents. Et d’abord celui-ci : l’Afrique s’urbanise à grands pas, du fait de sa croissance démographique et d’un certain exode rural, mais sans que les campagnes ne se vident : elles vont, elles aussi, augmenter en population. Une vitesse inconnue dans l’Histoire Bien sûr, les pays les plus développés du continent – Afrique du Sud, Maroc ou Côte d’Ivoire – ont déjà franchi ce seuil, et le Nigeria est sur le point de le faire. Sont-elles prêtes pour ce boom ? Ce grand voyage sera ponctué de 28 étapes dans onze pays pour raconter la vie en villes sous toutes ses facettes : santé, environnement, transports – ou plutôt embouteillages –, éducation, alimentation, planification, énergie, etc. Mais les villes, ce sont aussi des gens. Le Monde

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/30/l-afrique-en-villes-notre-serie-d-ete-en-28-episodes-15-reporters-et-10-000-km_5166712_3212.html

Related:  AfriqueL'Afrique: du Sahel et du Sahara ou sur la Méditerranée?G7 - Le continent africaine face au développement et à la mondiaG2 AfriqueEnseigner la géographie

De quoi Boko Haram est-il le nom? Boko Haram, et sa répression, ont mis à feu et à sang le bassin du lac Tchad. Depuis son déclenchement, en 2009-2010, l’insurrection djihadiste a plongé le nord-est du Nigeria dans un cycle de violences qui aurait causé la mort de quelque 20 000 personnes, et le déplacement de plus de 2 millions d’entre elles. Par ailleurs, le conflit s’est étendu, depuis 2014, au Tchad et au Cameroun, ainsi qu’au Niger, dans une moindre mesure. Une manifestation parmi d’autres du djihadisme, assimilable à l’insurrection de Daech au Moyen-Orient, conformément à la théorie sécurocrate de l’« arc de crise » qui embraserait le monde musulman de l’Afghanistan à la Mauritanie, et menacerait l’Occident ?

Au Sahel, la crainte d’une guerre sans fin Editorial. Les attaques qui ont eu lieu mi-août au Burkina Faso et au Mali viennent rappeler que les groupes islamistes armés font désormais peser une menace constante dans la région. Editorial du « Monde ». Ils frappent chaque jour ou presque. Ils n’ont même plus besoin de revendiquer leurs actes : tout le monde sait immédiatement que derrière des visages juvéniles venus semer la mort se cachent les figures du djihadisme au Sahel. Histoire-Géographie au collège et au lycée - Ressources pour enseigner avec un système d’information géographique - Le continent africain face au développement et à la mondialisation Histoire-Géographieau collège et au lycée CONSULTEZ LA RUBRIQUE Enseigner au collège et au lycéeFERMER CONSULTEZ LA RUBRIQUE Mémoire(s) et citoyennetéFERMER CONSULTEZ LA RUBRIQUE Ressources pour les enseignantsFERMER CONSULTEZ LA RUBRIQUE L’inspection et vousFERMER

Ces pays africains en passe de remporter le pari du développement Selon la Banque africaine de développement, 18 pays ont atteint des niveaux « moyens ou élevés » en matière de santé, d’éducation et de niveau de vie. Pour « la santé, l’éducation et le niveau de vie », un tiers des pays africains ont atteint des niveaux de développement « moyens ou élevés », selon un rapport sur les « Perspectives économiques en Afrique » publié lundi 22 mai par la Banque africaine de développement (BAD), dont les assemblées annuelles se tiennent du 22 au 26 mai à Ahmedabad, en Inde. Même si « les progrès sur le front du développement humain restent lents et inégaux », « 18 pays africains » sur les 54 que compte le continent atteignent désormais un « niveau de développement moyen ou élevé », précise ce rapport réalisé conjointement avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). La moitié des jeunes sont sans emploi Lire aussi : Tunisie : « Et sinon la santé, ça va ?

GÉOGRAPHIE - Hypermédia et moments numériques pour comprendre un espace productif en 3e Cette proposition a été conçue et testée dans le cadre des Travaux académiques mutualisés HG (TRAAM) 2015 organisés comme chaque année par la Direction du numérique pour l'éducation (DNE). L'académie de Rennes, ainsi que sept autres académies participaient à ces expériences pédagogiques sur les usages numériques en HG (Plus d'infos : Auteur Patrick MARQUES (IATICE), Collège P. Brossolette de Bruz. Pour le contacter au sujet du scénario : Patrick.Marques@ac-rennes.fr L’Afrique est forte de sa jeunesse mais doit investir dans l’éducation La qualité du « capital humain », santé et éducation, est un élément essentiel du développement économique et social. C’est pourquoi tous les pays accordent une priorité quasi absolue à la montée en compétences de leur population, notamment en matière d’éducation. Nous poursuivons, avec cette analyse, l’exploration des questions démographiques en Afrique, après un premier article.

L'étagement des cultures dans le Haut-Atlas marocainLa Géothèque Texte, projet pédagogique et photographies : Stéphane Bouron, instituteur au MarocBlocs-diagrammes : Jean-Benoît Bouron Présentation À proximité du village d’Oukaïmeden, sur le versant ouest du Tarigt, plusieurs villages sont érigés dans la vallée du N’ougadir. Après l’abandon de l’extraction de barytine dans une mine située sur un versant au sud du village de Gliz, l’essentiel de l’économie est désormais agricole. On distingue les cultures vivrières (pommes de terre, oignons et orge) des cultures de rente (pommes, noix et bulbes d’iris) sur les versants exploités tandis que les parties amonts colonisées par des genévriers servent de pâturages pour les caprins. – Expliquer et comprendre un paysage – Réaliser un croquis de paysage avec sa légende – Connaître l’organisation d’une exploitation agricole L’étagement des cultures au printemps (photo Stéphane Bouron, 2013) : L’étagement des cultures en automne (photo Stéphane Bouron, 2012) :

« Nos barrages permettront d’atteindre 50 % d’électrification du Cameroun en 2022 » Traversée d’une Afrique bientôt électrique (7). Le barrage de Lom Pangar est le premier d’une série de grands projets. Entretien avec le directeur de l’entreprise publique EDC. Le Cameroun est le troisième pays au plus grand potentiel hydroélectrique d’Afrique. Afin de mieux l’exploiter, le gouvernement et l’entreprise publique Electricity Development Corporation (EDC) ont lancé en 2010 la construction du barrage de Lom Pangar. Le fleuve Sanaga, dont le potentiel électrique estimé à 6 000 mégawatts (MW), pourrait couvrir près de 70 % des besoins énergétiques du pays. L’Inde et le Japon veulent faire barrage à la Chinafrique L’objectif de l’initiative Route de la croissance Asie-Afrique est de proposer aux Etats africains une alternative aux sirènes chinoises, décrypte notre chroniqueur. Les routes qui mènent à l’Afrique sont décidément très encombrées. Après la Chine qui étend au continent sa Route de la soie, c’est au tour de l’Inde et du Japon de lancer une initiative commune baptisée Asia-Africa Growth Corridor (AAGC), Route de la croissance Asie-Afrique. Le premier ministre indien a lancé son projet le 25 mai à l’occasion d’une réunion de la Banque africaine de développement (BAD) qui se tenait pour la première fois à Ahmedabad, en Inde. « L’Inde sera toujours aux côtés de l’Afrique », a déclaré Narendra Modi, en appelant le Japon à le soutenir dans cette initiative, forcément vue comme concurrente à l’ambitieux projet chinois de Route de la soie : One Belt One Road (OBOR).

Enseigner la géographie : pour une citoyenneté active et critique La géographie est inscrite dans les programmes scolaires depuis si longtemps – en fait depuis que des textes définissant les contenus à enseigner existent – que sa légitimité, même fortement dépendante de celle de l’histoire, n’est plus discutée. Cet enseignement comme d’autres apparaît comme une sorte d’ « objet naturel » dans les cursus scolaires en France. Pourtant, il semble salutaire d’interroger ce type d’évidence, de bousculer les certitudes tranquilles, de remettre en cause des formes de naturalisation de la pensée : pourquoi enseigner la géographie ? À quoi est-ce que cela sert ? Pourquoi cette discipline et ses programmes depuis environ deux siècles dans les cursus de l’enseignement primaire et secondaire en France ? Et in fine, doit-on continuer à proposer cet enseignement aux élèves et sous quelle forme ?

Related:  CAPES Afrique, Sahel, Sahara, MéditerranéeUrbanisation et croissanceG l'Afrique