background preloader

BYOD et contexte scolaire

BYOD et contexte scolaire
A l'heure où le droit à la déconnexion fait son entrée dans la législation française pour les entreprises, le lien que nous entretenons avec nos équipements mobiles personnels dans la sphère privée autant que dans la sphère professionnelle est aisément mesurable. La peur d'être déconnecté en est devenue une réalité sociale qui porte un nom : la nomophobie. Ce néologisme n'est plus ni moins que la traduction d'une dépendance à notre smartphone. Les récentes études publiées sur l'équipement des foyers français en termes d'outils numériques ne manquent pas de confirmer ce ressenti général. Ainsi, 77 % des adolescents et jeunes adultes de 13 à 19 ans sont équipés d'un smartphone et 68 % d'un ordinateur. L'addictologue Laurent Karila recourt à l'expression “doudou virtuel” pour caractériser cette dépendance se manifestant par une angoisse de ne pas être alerté en temps réel d'une notification sur un réseau social ou d'un message manqué.

https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogique/conduire-des-projets-realiser-des-activites-pedagogiques/activites-pluridisciplinaires/byod-et-contexte-scolaire.html

Related:  Intégrer le numériqueBYOD-EIM-WIFITICE EPLEBYODBYOD

L’imagination pédagogique numérique des enseignants Les outils numériques peuvent être utilisés de multiples façons pour enseigner et apprendre. La créativité pédagogique des enseignants est sans limite. Ce texte regorge d’idées pour se saisir des opportunités à partir de plusieurs entrées : Les objetsLes interfacesLes plateformesLes lieuxLes logiciels 1- Les objets Quelle place pour le BYOD à l’école ? Qu’est-ce que le BYOD ? BYOD est l’abréviation de l’expression anglaise « Bring Your Own Device » que l’on traduit généralement par « Apporter votre Appareil Personnel ». En français, on emploie parfois les expressions AVAN (Apportez Votre Appareil Numérique » ou AVEC (Apportez Votre Equipement de Communication). Ce phénomène a d’abord concerné le monde du travail. Les plus jeunes, habitués à utiliser à tout moment de leur vie quotidienne leur équipement personnel (smartphone ou tablette…) tendent à continuer quand ils sont sur leurs lieux de travail, au détriment de l’équipement qui pourrait leur être fourni par leur entreprise. Cela simplifie le passage à une plus grande mobilité : le même appareil est utilisé où que l’on se trouve et c’est un appareil que l’on a bien en main.

Audio Lingua : Une plateforme collaborative de ressources, indispensable pour stimuler l’enseignement des langues Avec ses 5000 ressources-son authentiques dans 13 langues étrangères ou régionales, Audio lingua s’est affirmé au fil des ans comme un site de référence avec ses 130.00 utilisateurs vivant dans plus 170 pays. Le site Audio Lingua www.audio-lingua.eu est une banque de sons qui a vu le jour en juin 2008. Nous avons alors démarré avec seulement quatre langues : le français, l’anglais, l’allemand et l’espagnol. La vie avec des appareils mobiles en classe- Usages du numérique éducatif En classe au collège Jean Monnet Les appareils mobiles tels que les ordinateurs portables, les tablettes, les smartphones et les objets intelligents font petit à petit leur entrée dans la classe et offrent un accès rapidement mobilisable à des réseaux et à des informations variées. Ils font évoluer notre façon de vivre, d’interagir, de communiquer et d’apprendre. Comment s’adapter à cette nouvelle réalité et à l’apparition de nouveaux comportements à l’école ? • Innover, bien apprendre, se respecter Ce sont les pistes suggérées par nos cousins québecquois pour cette adaptation à l’ère de l’apprentissage mobile.

Marc Plateau : Maupassant à l’âge du BYOD L’adaptation de nouvelles de Maupassant est un classique de la télévision et du cinéma : et si les élèves s’en chargeaient à leur tour ? Au lycée Camille Claudel de Digoin, les secondes de Marc Plateau ont ainsi réalisé d’étonnants courts métrages. Ils y développent maitrise du langage cinématographique, réflexion sur le réalisme, attention aux textes et aux contextes, capacité à dégager les valeurs et les leçons portées par un récit… Selon le principe du BYOD (Bring Your Own Device : apportez votre propre matériel), les lycéens ont essentiellement utilisé leurs propres smartphones. Et la récompense est forte : « Comme tout projet mené sur le long terme et qui aboutit, il a laissé à chacun un sentiment de satisfaction, l’idée qu’en se mobilisant on peut surmonter des difficultés et que les films étaient peut-être davantage qu’un simple projet scolaire. »

Enseigner avec le numérique - Guide de l'enseignant - L'@FLEC numérique Le guide "Enseigner avec le numérique - Guide de l’enseignant" est un document qui permet aux enseignants qui débutent avec les usages numériques et aux enseignants plus confirmés des établissements Aflec, mais aussi d’ailleurs, de trouver des pistes, des conseils et des repères pour commencer à développer un enseignement et des apprentissages avec le numérique.  Mise à jour 17 juin 2017. Format ibook (sur iTunes ibookstore) Format pdf Enseigner avec le numérique - Guide de l’enseignant (pdf) Cet ouvrage ne se veut pas exhaustif et doit être amélioré par vos remarques et vos commentaires, par un travail collaboratif et des échanges, comme le numérique le permet (@ReseauAflec et @histobric).

Connaissez vous Le BYOD? Une innovation qui pourrait être une chance pour le français ? – INNOVATIONS EXPERIMENTATIONS Par Jean-Michel Le Baut (extrait du café pédagogique) Le « BYOD » (Bring Your Own Device », autrement dit « Apportez votre propre matériel ») tend à se répandre en classe tant il parait pratique de demander aux élèves d’utiliser leurs smartphones, tablettes ou ordinateurs personnels. Pallier les problèmes d’équipement, rapprocher les usages scolaires et les usages réels du numérique, mettre en place des activités pédagogiques particulièrement formatrices … : le BYOD, plus qu’un anglicisme, est un dispositif susceptible, en français aussi, de renouveler les pratiques. La preuve par 3 exemples… Bruno Vergnes : Eduquer à l’image la génération mobile Apprendre à rédiger avec un tableur L’enseignant est un architecte de situations d’apprentissage. Celles-ci sont efficaces quand elles permettent des rétroactions rapides et fréquentes, allant dans le sens d’un suivi fin et d’une véritable conversation. Dans cette perspective, l’utilisation d’outils numériques se justifie lorsque ceux-ci apportent — mieux que le papier — de telles possibilités d’interaction et de collaboration (immédiates ou différées), mais aussi de publication. Tel est le cas des tableurs, notamment dans leurs versions en ligne. L’usage du tableur se justifie aussi par la nécessité de développer la littératie numérique des élèves, autrement dit leur capacité à travailler avec les outils numériques fondamentaux.

Charte AVAN Economie Gestion MA Dupuis public Charte AVAN Economie Gestion MA Dupuis created using Create Your Own Infographic template published by marie anne Dupuis Views 28 Share Économie gestion Charte d'usage pédagogique des smartphones Usages massifs et raisonnés des Smartphones en classe – Ludovia Magazine Share Tweet Email David Cohen, enseignant d’arts plastiques dans l’académie est venu présenter cette expérience dans sa classe d’arts plastiques mais qui peut intéresser tout enseignant quand on sait la prédominance de ces matériels élèves qui animent leur quotidien.

Sous quelles conditions le numérique améliore-t-il les apprentissages scolaires ? - Délégation académique au numérique éducatif Cette conférence a eu lieu le jeudi 9 mars 2017 dans le cadre du séminaire académique "Apprendre à l’ère du numérique" sur le salon EDUSPOT. Présentation de l’intervenant : André Tricot est professeur de psychologie à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education de Toulouse. Il est directeur du Laboratoire Travail et Cognition (CLLE – UMR 5263 CNRS – EPHE – Université Toulouse), et conduit ses recherches dans deux domaines : d’une part, les apprentissages et leurs difficultés, d’origines pathologiques ou non ; d’autre part, l’activité de recherche d’information dans les environnements numériques. Il collabore avec plusieurs universités étrangères (notamment en Australie, Etats-Unis, Pays-Bas), institutions (par ex. Conseil Supérieur des Programmes, DGESCO, Australian Research Council, ou, auparavant, OCDE, Commission Européenne) et entreprises (par ex.

Related: