background preloader

Qui est l'auteur ?

Qui est l'auteur ?
Cette vidéo (3 minutes) fait suite à celle intitulée "Le droit d'auteur" dont elle reprend les principales conclusions. Elle présente la notion de droit moral, c'est-à-dire la nécessité de citer le (ou les) auteur(s) d'une œuvre quand on réemploie celle-ci dans une publication numérique. Les Creative commons sont également présentés. Ils feront l'objet d'une autre vidéo. Série complète: Le droit d'auteur (présentation générale) Qui est l'auteur ?

https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1364568/qui-est-l-auteur

Related:  Questions de droit : Auteurs, images, licences ...SECURITE ET INTERNETRègles de conduite sur le netDroit d'auteurDROITS INTERNET

L'usage des ressources numériques et le respect des droits (courte vidéo) Dans quel cadre l'internaute peut-il utiliser les ressources numériques sans l'autorisation de l'auteur ? D'abord, il faut poser la question de savoir si la ressource numérique est soumise à un régime de "licence libre" ou si elle est soumise à un régime dit "de droit commun". Dans la mesure où elle est soumise à un système de licence libre, cela signifie que l'auteur a préalablement autorisé le public à utiliser sa ressource numérique. Cela veut dire que le public n'aura pas à demander son autorisation à l'auteur pour exploiter la ressource numérique. En revanche, en fonction du type de licence que l'auteur a choisi, les possibilités d'action de l'utilisateur seront plus ou moins grandes.

Au-delà du fact-checking, cinq pistes pour renforcer l’éducation aux médias Tous les ans au mois de mars, pour permettre aux jeunes de découvrir comment fonctionne l'univers de l'information et les aider à aiguiser leur esprit critique, l'Éducation nationale organise une Semaine de la presse à l'école. Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, cette édition 2020 se transforme en Semaine de la presse et des médias à la maison, avec la mise à disposition d'un certain nombre de ressources numériques. Quand on parle d’éducation aux médias, on insiste souvent sur la vérification des informations et l’aptitude à détecter des canulars. Or il semble que les établissements scolaires devraient approfondir cette culture médiatique s’ils veulent aider leurs élèves à s’épanouir dans une société démocratique. Départager faits et fictions est une compétence essentielle à l’engagement citoyen, mais les élèves ne peuvent être de bons « fact-checkers » que s’ils ont une compréhension plus large de la manière dont les informations sont produites et consommées à l’ère numérique.

Le petit Kit pour protéger tes données sur Internet - Geek Junior - Le Safer Internet Day est une bonne occasion de découvrir des outils et astuces qui te permettent de limiter tes traces numériques. Pourquoi il ne faut pas laisser (trop) de traces numériques ? Les données que tu laisses sur la toile ont une valeur. Le plagiat à l’ère du copier-coller Avec Internet, trouver des informations et les recopier est devenu un jeu d’enfant. Troisième type de « grande » fraude scientifique aux côtés de la fabrication et de la falsification, le plagiat n’a pas pour seule victime la personne pillée : il favorise l’immobilisme et jette le discrédit sur tous les chercheurs. Si l’on s’en tient à sa définition, le plagiat est l’appropriation d’un contenu (idée, texte, image, tableau, graphique…) sans l’attribuer à son auteur. Résultant d’une simple négligence ou d’une vraie malhonnêteté scientifique, il se pratique sous de multiples formes, qui vont de l’auto-plagiat, très répandu mais dont les conséquences ne portent que sur l’auteur lui-même, jusqu’au véritable pillage intellectuel, qui constitue une fraude aussi grave que la fabrication ou la falsification de données. D’étonnantes coïncidences…

Se protéger sur Internet, conseils pour la vie en ligne. Xavier Tannier, Eyrolles Contrôler sa vie en ligne, cela s'apprend ! Confidentialité, respect de la vie privée, pseudo-gratuité... Comprenez les coulisses d'Internet pour surfer en toute sécurité avec votre famille ! Contrôlez les traces que vous (et vos enfants) laissez sur Internet et prenez soin de votre identité numérique Protégez vos données personnelles (coordonnées, photos, informations bancaires...) Utilisez Google et ses services avec modération et en toute connaissance de cause Gardez le contrôle de votre vie privée et de votre image sur Facebook et les réseaux sociaux Connaissez vos droits et responsabilités quant à l'usage du Web, chez vous comme au travail Apprenez, ainsi qu'à vos enfants, à identifier les informations sûres dans la jungle du Net Défendez-vous du spam, de l'hameçonnage (phishing) et autres arnaques Comprenez le fonctionnement des moteurs de recherche pour maîtriser votre e-réputation Réfléchissez avant de publier du contenu Restez vigilant et gardez l'esprit critique !

A propos des licences Nos licences publiques de droit d’auteur sont conçues de manière innovante “en trois couches”. Chaque licence commence comme un outil juridique traditionnel, dans le type de langage et de format de texte que la plupart des avocats emploient et apprécient. Nous l’appelons la couche de Code Juridique de chaque licence. Mais puisque la plupart des créateurs, des éducateurs et des chercheurs ne sont pas juristes, nous proposons également les licences dans un format accessible à tous - le Résumé Explicatif, aussi appelé la version "lisible par les humains". Protection des données personnelles et RGPD – Culture Numérique de l'enseignant – Droits et obligations En résumé La protection des données personnelles en France est désormais encadrée par deux textes : La loi n° 2018-493 du 20 juin 2018, promulguée le 21 juin 2018, qui modifie la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, et qui est à la fois complémentaire et compatible avec le Règlement européen RGPD ; Un texte européen, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), adopté par le Parlement Européen et le Conseil Européen le 27 avril 2016, et publié au Journal Officiel de l’Union Européenne le 4 mai 2017. Les pratiques de traitement de données doivent respecter ces deux textes. Le RGPD est un Règlement et non une Directive : il est donc directement applicable à tous les Etats de l’Union Européenne, sans avoir besoin d’être transcrit dans la loi nationale. L’application du RGPD par les entreprises, les organismes publics, et notamment les établissements scolaires, est obligatoire depuis le 25 mai 2018.

Les conseils clés d'Internet sans Crainte 1// Mettre un mot de passe un peu compliqué sur son téléphone afin de protéger ses données personnelles, non seulement en cas de vol du portable, mais de mauvaises blagues éventuelles. 2// Ne pas communiquer son numéro de portable à n’importe qui , que ce soit oralement, dans des formulaires, pour participer à des tirages au sort, par SMS, etc. 3// Savoir-vivre avec son téléphone. Fraude : mais que fait la recherche ? Alors que le comité d’éthique du CNRS (Comets) vient de publier un guide qui vise à promouvoir l’intégrité scientifique, «CNRS Le journal» a enquêté sur les causes, l’ampleur et les conséquences des pratiques frauduleuses en science, ainsi que sur les mesures prises pour les éradiquer. Le 5 août 2014 au matin, le Japonais Yoshiki Sasai, pionnier dans la recherche sur les cellules souches et un temps envisagé pour le prix Nobel, était retrouvé pendu dans son laboratoire de l’institut Riken de biologie du développement. Un suicide motivé par un soupçon de fraude, largement relayé sur le Web, qui pesait contre lui depuis cinq mois et venait d’aboutir à la rétractation de deux articles qu’il avait cosignés avec l’une de ses collaboratrices dans la revue Nature. L’enquête interne diligentée par l’institut Riken avait certes innocenté Sasai, mais elle avait aussi démontré que sa collègue Haruko Obokata avait manipulé des données. Mais qu’entend-on au juste par fraude ?

Qui est l'auteur ? [vidéo en ligne]. Académie de Paris, vidéolib [consulté le 9 mai 2019]. Disponible sur : < by oceanedoc May 9

Related:  Le droit d'auteur et la propriété intellectuelleLe droit d'auteur