background preloader

Eau

Facebook Twitter

L'eau potable est bourrée de médicaments. S’il est un domaine où la France à tendance à faire la course dans le peloton de tête, c’est bien la consommation de médicaments.

L'eau potable est bourrée de médicaments

Ainsi, en 2012, quelque 175.500 tonnes de médicaments ont été vendues en France, dont environ 5.500 tonnes dédiées aux animaux d’élevages. Ce tonnage de chimie pharmaceutique qui fait de la France la première consommatrice de médicaments en Europe, est également à l’origine d’une contamination de la ressource en eau potable. Plus de la moitié des 48 boîtes de médicaments que chaque Français ingurgite en moyenne chaque année, n’est pas retenue par nos organismes et se retrouve finalement dans les eaux de surface via des stations d’épuration non conçues pour les traiter.

L’eau en bouteille contient plus de 24 000 produits chimiques, y compris des perturbateurs endocriniens. La demande généralisée des consommateurs de produits en plastique exempts de bisphénol-A (BPA), substance chimique contenant des perturbateurs endocriniens, a conduit à des changements positifs et importants dans la fabrication des récipients alimentaires, boissons et eaux.

L’eau en bouteille contient plus de 24 000 produits chimiques, y compris des perturbateurs endocriniens

Mais une nouvelle étude d’Allemagne a constaté que des milliers d’autres produits chimiques potentiellement nocifs continuent d’être libérés par les produits en plastique dans les aliments et les boissons, y compris les substances qui perturbent le système hormonal connues sous le nom de di(2-ethylhexyl) fumarate ou DEHF, qui n’est pas du tout réglementé. Martin Wagner et son collègue, Jorg Oehlmann, de l’Université Goethe de Francfort, en collaboration avec une équipe de chercheurs de l’Institut Fédéral Allemand d’Hydrologie, ont appris cela après des essais sur 18 eaux en bouteille à la recherche de la présence de perturbateurs endocriniens. Vous pouvez lire le résumé de l’étude complète ici. La liste des marques d’eau qui possèdent des polluants dans leurs produits. On a pu relever des polluants dans certaines marques d’eau en vente dans nos magasins.

La liste des marques d’eau qui possèdent des polluants dans leurs produits

Selon une étude menée conjointement par France libertés et 60 millions de consommateurs, des polluants ont été retrouvés dans 10 bouteilles d’eau sur les 47 examinées. Des micro-traces qui ne sont pas nuisibles pour la santé mais une situation qui pose cependant la question de la pureté de l’eau. Les éléments retrouvés sont des traces de pesticides et de médicaments. Mais alors quelles sont les marques concernées par ces résultats ? Voici les 10 incriminés avec les particules concernées. Hépar – Source Hépar Buflomédil (médicament, vasodilatateur) Mont Roucous – Source Mont Roucous Tamoxifène (hormone de synthèse utilisée pour lutter contre le cancer du sein) Saint Amand – Source du Clos de l’abbaye Tamoxifène et Naftidrofuryl (médicament, vasodilatateur) Vittel – Grande source Hydroxyatrazine (pesticide) On en parlant dans ce reportage : Volvic – Source Clairvic Atrazine (pesticide) Tamoxifène Atrazine.

Pourquoi vous ne devriez jamais boire de l’eau glacée. Listes des eaux minérales qui contiennent le plus de fluor. Le fluor : arme chimique Le fluorure est un répressif majeur des fonctions intellectuelles.

Listes des eaux minérales qui contiennent le plus de fluor

Ajouté aux réserves d'eau et aux dentifrices, le fluorure de sodium (le mot fluor, plus simple, est utilisé dans la sui te du texte) est un ingrédient commun aux poisons préparés à l'intentio n des cafards et des rats, aux médicaments psychiatriques, hypnotiques et anesthésiques et aux gaz neurotoxiques. C'est l'un des ingrédients de base du Prozac et du gaz neurotoxique Sarin, qui fut employé au Japon dans l'attaque du métro. Des preuves scientifiques indépendantes montrent que le fluor provoque des troubles mentaux variés et rendent les gens stupides, dociles et serviles , en plus de diminuer la longévité et d'endommager la structure osseuse.

La première utilisation du fluor dans l'eau potable date des camps de concentration NAZIs, grâce à la I .G. Farben, société pharmaceutique géante notoire. À l'époque, cet homme avait a ussi une place importante au sein du mouvement NAZI. Qualité de l’eau (1) : un mensonge d’état ? Un nouveau site internet citoyen, « Eau Evolution », dédié à l’analyse de la qualité de l’eau, révèle une vérité qui dérange.

Qualité de l’eau (1) : un mensonge d’état ?

La réglementation et les protocoles de mesure de la qualité de l’eau, profondément modifiés depuis une dizaine d’années, sont entachés de biais innombrables, qui conduisent à minorer très gravement l’ampleur de la pollution des rivières et des nappes phréatiques françaises. Trois problèmes majeurs sont à l’origine d’une surveillance biaisée des eaux superficielles et souterraines : - La dramatique insuffisance du nombre de substances toxiques recherchées dans l’eau.

La faiblesse des protocoles de mesure, en particulier pour les micropolluants chimiques. Des méthodes d’évaluation impropres à décrire l’état réel des eaux superficielles et souterraines. La France a donc mis en place une surveillance biaisée de la qualité des eaux souterraines et superficielles, dont la qualité est donc beaucoup plus dégradée que ne l’affirment les pouvoirs publics.

L'eau du robinet bourrée de médicaments. Bienvenue !

L'eau du robinet bourrée de médicaments

Vous recevrez bientôt un mail de confirmation Plus de la moitié des 48 boîtes de médicaments que chaque Français ingurgite en moyenne chaque année, n'est pas retenue par nos organismes et se retrouve finalement dans les eaux de surface via des stations d'épuration non conçues pour les traiter. Dans ces conditions, rien d'étonnant que les rares études existantes relèvent trois grandes familles de molécules dans les eaux de surface : des œstroprogestatifs (pilules contraceptives),des tranquillisants (les Français sont les premiers consommateurs d'antidépresseurs au monde),des anticancéreux. Or, bien que connue et de plus en plus souvent dénoncée, cette contamination n'est quasiment pas étudiée, et encore moins combattue. Mais, outre leur potentielle nocivité, le cocktail de leur dissémination dans le milieu naturel inquiète. Trois grands risques identifiés Néanmoins, dans les pays occidentaux, on relève habituellement trois grands risques : Analyses d'eau de pluie très préoccupantes.

Un de nos adhérents à Miserey Salines dans le Doubs a fait procéder, par le laboratoire Qualio de Besançon, à des analyses d’eau de pluie recueillies tous les 8 mois environ au même endroit et dans des conditions similaires.

Analyses d'eau de pluie très préoccupantes

Le résultat est fort préoccupant puisqu’il atteste d’une augmentation de 800% du taux d’aluminium en 16 mois (environ 9 fois plus) et d’une augmentation de 100% des taux de baryum, strontium et titane en 8 mois (2 fois plus)