background preloader

Esante

Facebook Twitter

"Web Symbiotique ou Web 5.0" - Surfer la vie. Réparer l’os : bio-ingénierie de l’os. Dossier réalisé en collaboration avec Hervé Petite, Laboratoire de bioingénierie et biomécanique ostéo-articulaire (Inserm/Université Paris-Diderot) et Laurent Sedel, Laboratoire de Recherches Orthopédiques, CNRS/Université Paris-Diderot - Mars 2011. © Inserm, Jean-Paul Roux Zone de croissance et de résorption de l'os.

Réparer l’os : bio-ingénierie de l’os

En rouge les ostéoclastes Comme le cartilage, c’est un tissu en remaniement permanent : notre capital osseux s’adapte ainsi aux sollicitations biomécaniques de notre existence, en remplaçant le tissu ancien par du tissu nouveau. Les os sont composés de cellules entourées d’une matrice extracellulaire minéralisée, ce sont les ostéocytes. Quand l’os ne parvient pas à se régénérer seul © Inserm, Alpha Pict Les fractures de l’os sont des traumatismes fréquents. Mais dans certains cas, ce processus naturel d’autoréparation est insuffisant : environ une fois sur dix, des problèmes mécaniques ou biologiques empêchent cette autoréparation après une fracture. Impression 3D : un plâtre équipé d'un dispositif à ultrasons. OSTEOID.

Impression 3D : un plâtre équipé d'un dispositif à ultrasons

Réparer les fractures osseuses près de 40% plus rapidement qu’avec un plâtre classique ? C’est la prétention de l’Osteoid, un plâtre réalisé par impression 3D et imaginé par le designer turc Deniz Karasahin, qui a reçu pour cette invention le premier prix du A’ Design Award dans la catégorie "3D Printed Forms and Products Design". Léger, aéré et résistant à l'eau, l'Osteoid n'empêche pas son porteur de prendre une douche et peut être facilement glissé dans une chemise ou une veste.

Il est également peu encombrant, car conçu selon la morphologie du malade. La techno-médecine - Laurent Alexandre à l'USI. Neuroscience. Bienvenue dans le Nanomonde : Des Nanos en Nous 2/4. NAnoMonde. Biologie amusante :La longue histoire de la glycémie 1 À la recherche du sucre sanguin. 1.

biologie amusante :La longue histoire de la glycémie 1 À la recherche du sucre sanguin

À la recherche du sucre sanguin Historiquement, le diabète sucré est l’une des pathologies les plus anciennement décrites. Pourtant, malgré des siècles d’études, il a fallu attendre les travaux de Claude Bernard au dix-neuvième siècle pour comprendre l’origine du sucre sanguin et le vingtième siècle pour décrypter la physiopathologie des diabètes et élaborer des traitements adaptés. Aujourd’hui, on compte en France environ 1,5 millions de personnes atteintes d’une forme ou d’une autre de diabète sucré et la prévalence des diabètes est en augmentation dans la plupart des pays, essentiellement en raison des mutations rapides dans les modes de vie.

Cependant, contrairement au passé, les malades peuvent accéder aux connaissances les plus récentes sur leur mal, à des méthodes de prévention efficaces pour les cas les plus nombreux et à des traitements éprouvés. Le mot diabète vient du grec diabêtês qui signifie qui traverse, qui perfuse. Vers une meilleure connaissance des symptômes. Capteur/Détection et mesure d'éléments ou de molécules — Wikiversité. Capteurs de glycémie. OpenViBE : un logiciel pour les interfaces cerveau-ordinateur. Traiter les signaux électriques liés à l'activité cérébrale et les traduire en commande pour des machines, c'est le rôle des interfaces cerveau-ordinateur.

OpenViBE : un logiciel pour les interfaces cerveau-ordinateur

Le logiciel OpenViBE a été conçu pour faciliter l'utilisation de ces interfaces. Le logiciel OpenViBE permet aujourd’hui de concevoir, tester et utiliser facilement des interfaces cerveau-ordinateur. Il offre un outil simple d’accès et d’utilisation, qui s’adresse aussi bien à un public de chercheurs que de cliniciens ou encore de développeurs de jeux vidéo.

Quand le cerveau parle aux machines. Une interface cerveau-machine (ICM) est un système permettant une communication à des patients souffrant de paralysie extrême.

Quand le cerveau parle aux machines

Pionniers pour imaginer des outils compensant leur handicap, ils se servent des sciences et technologies de l’information et de la communication dans leur intégration. L’électroencéphalographie (EEG) signifie littéralement « signature électrique de la tête ». Dans les années 1920, le neurologue allemand Hans Berger (1873-1941) a été le premier à enregistrer le signal électrique humain à partir de capteurs placés sur le scalp. L’activité électrique spontanée du cerveau n’est pas aléatoire, mais peut être vue comme la superposition de différents rythmes (c’est-à-dire des oscillations avec des caractéristiques de fréquence, d’amplitude et de forme données) et de « bruit ». La stimulation électrique au service du corps. En 1789, Luigi Galvani observa que les muscles de la cuisse d’une grenouille se contractaient lorsque le nerf les innervant était mis en contact avec du métal.

La stimulation électrique au service du corps

Les neuroprothèses exploitent ces propriétés pour créer une interface avec le système nerveux et restaurer des fonctions motrices et sensitives déficientes. Un peu de physiologie Le système nerveux humain est un système complexe dont dépendent toutes les fonctions de l’organisme. L'homme bionique - FUTURE - ARTE. Futur et santé. Futur et santé.

E-santé: quels usages novateurs en prévention? Auteur: Guillaume Blivet Les opportunités des TIC (web 2.0, réseaux sociaux, applications mobiles, télésanté, etc.) font l’objet d’investissements de plus en plus conséquents dans le secteur de la santé.

E-santé: quels usages novateurs en prévention?

Le contexte actuel semble en tout cas favorable puisque l’objectif est de mettre à disposition une offre de services de santé améliorant les résultats de santé globaux (gestion de la maladie, prévention, éducation thérapeutique, accompagnement, coordination des soins…).