background preloader

Consommateurs

Facebook Twitter

Alimentation : les supermarchés boudés par les Français. C'est une première depuis 2008.

Alimentation : les supermarchés boudés par les Français

« Encourager les producteurs et boycotter les supermarchés » : 65 % des français sont pour ! La consommation responsable lentement mais sûrement. La consommation responsable a le vent en poupe, plusieurs études le montrent.

La consommation responsable lentement mais sûrement

La plus récente indique que plus de la moitié des Français souhaitent consommer autrement. Depuis 2005, consoGlobe.com suit et décrypte les évolutions du comportement des consommateurs. Lentement mais sûrement, au gré des variations du pouvoir d’achat et de l’actualité sanitaire ou environnementale, les Français passent à la consommation responsable. La crise en 2008-2009 a freiné la hausse de l’achat responsable pour des raisons de baisse du pouvoir d’achat. Sept ans plus tard, plusieurs études montrent que la démocratisation de la consommation durable est vraiment en marche, et pas seulement chez des pionniers. Accueil / MesCoursesPourLaPlanète.com. Le prix de vos courses. MesGouts, le moteur de recherche alimentaire. Infolabel.be - Guide des labels pour une consommation responsable.

Je ne mange plus de produits industriels : 5 règles pour éviter les aliments transformés. Illustration d'un supermarché (Flickr/chat_44/CC) J’ai grandi au cœur des agences de communication, convaincu que la publicité était utile parce qu’esthétique.

Je ne mange plus de produits industriels : 5 règles pour éviter les aliments transformés

Je me trompais. Elle encourage la surconsommation et l’industrialisation. Alors, comment se comporter dans une société propulsée à l’ère agroalimentaire ? Sédentaires au fil du temps L’humanité a profondément changé d’alimentation au fil des millénaires. Industrie, marketing et immenses profits L’alimentation industrielle s’est développée grâce au marketing. L’envers du décor est alarmant, triste et accablant. C’est décidé je change d’alimentation ! Un aliment industriel est un aliment qui, sous la pression de la mécanisation, du réseau de distribution, du positionnement produit ou tout simplement de la course effrénée au profit, est constitué de matières premières de moindre qualité.

Un mois sans nourriture industrielle: les effets sur le corps. Votre carte interactive des supermarchés alternatifs - RTBF Alors on change. …sans emballages...

Votre carte interactive des supermarchés alternatifs - RTBF Alors on change

Depuis le lancement à Anvers du tout premier magasin sans emballage de Belgique, plusieurs boutiques similaires ont vu le jour dans les villes de Bruxelles, Gand et, plus récemment, Tournai. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire et minimiser les déchets d’emballages, ces épiceries " zéro déchet " misent sur la vente de produits en vrac. Les clients apportent leurs propres contenants et se servent de la quantité d’huile d’olive, de café ou de céréales dont ils ont besoin, pas plus pas moins. Une application simple pour tout savoir des produits alimentaires. Projet collaboratif, l’application Open Food Facts vous permet de tout savoir d’un produit alimentaire grâce à une base de données mondiale et open source. En un « scan » de code-barre, avec votre smartphone, elle permet de décrypter le contenu parfois sibyllin des étiquettes et de signaler au moyen d’un système de notation de A à E la qualité des produits en question.

Plus les scandales agro-alimentaires et autres révélations sordides sont révélés au grand public, plus la défiance croît chez les consommateurs qui, conscients de la tromperie marchande (dont l’envergure est prodigieuse, ainsi que le révèle un ingénieur de l’agro-alimentaire), demandent une information transparente. Si le meilleur moyen reste de bouder la grande distribution au profit d’une alimentation locale et biologique, il existe une demande des consommateurs pour plus de transparence sur les éléments contenus dans les produits industriels. Cela coûte (vraiment) moins cher de ne pas faire ses courses dans les supermarchés. SÉRIE #UNMOISSANSSUPERMARCHE 6/6 - Aidée par les internautes, une journaliste du Figaro.fr a cessé de mettre les pieds dans les grandes surfaces pendant un mois.

Cela coûte (vraiment) moins cher de ne pas faire ses courses dans les supermarchés

Conclusion de cette expérience collaborative : on dépense moins en consommant mieux ! Pour aider les agriculteurs, j'ai relevé le défi lancé par les internautes de ne plus mettre les pieds dans un supermarché. Au terme de cette expérience collaborative, la conclusion est sans appel: quelles que soient les solutions adoptées chaque semaine, j'ai dépensé moins tout en consommant mieux. En un mois, j'ai dépensé 264,50 euros pour me procurer tous les produits de consommation courante: cosmétiques, produits ménagers et alimentation.

Sur le mois précédant, j'avais dépensé 300 euros en me rendant uniquement en supermarché. » UN MOIS SANS SUPERMARCHÉ, la série complète Résultat: leur panier coûte en moyenne deux fois moins cher qu'en boutique spécialisée dans le bio, 29% moins cher qu'en hypermarché. 65 % des français sont pour encourager les producteurs et boycotter les supermarchés. Un grande partie des français sont prêts à franchir le pas : consommer localement et boycotter les supermarchés est une idée qui plaît de plus en plus.

65 % des français sont pour encourager les producteurs et boycotter les supermarchés

Changer nos méthodes de consommation pour une meilleure qualité et faire vivre des petits producteurs permettraient de renverser la balance. Les français privilégient de plus en plus les circuits courts. Nos méthodes de consommation changent et évoluent. Selon une enquête révélée par Le Figaro à partir de la question « êtes-vous prêt à payer des produits alimentaires plus cher pour aider les agriculteurs français? 5 astuces pour décrypter les étiquettes et ne plus se faire avoir par l'industrie agroalimentaire ! - Manger Vivant. Il est loin le temps où nos grands-mères faisaient du bio sans s’en rendre compte… A l’époque on savait ce que l’on mangeait et on connaissait les ingrédients que l’on mettait en bouche !

5 astuces pour décrypter les étiquettes et ne plus se faire avoir par l'industrie agroalimentaire ! - Manger Vivant

Finie la cuisine maison, aujourd’hui mamie est en maison de retraite… Ce sont les industriels de l’agroalimentaire qui préparent notre nourriture, du coup on ne sait plus trop ce que l’on mange ! Ils sont néanmoins contraints de partager avec nous quelques informations obligatoires concernant l’élaboration de leurs produits alimentaires… Vous savez, la petite étiquette écrite en tout petit au dos de l’emballage… Malheureusement, la plupart du temps nous ne vérifions même pas avec quels ingrédients notre nourriture a été fabriquée. J’ai halluciné quand j’ai découvert ce que signifiaient les petites étiquettes sur les fruits. Jusqu’à présent je pensais que ce n’était qu’un petit détail insignifiant!

Pourquoi et comment se passer de supermarché ! Les courses au quotidien : tourner le dos aux hypermarchés ? « Je boycotte au maximum les supermarchés et les grandes marques » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Audrey Garric A l'occasion de la diffusion du webdocumentaire Nestlé, un empire dans mon assiette, qui enquête sur les méthodes du numéro un mondial de l'alimentation, fort de 8 000 marques, nous vous avons questionnés, dans un appel à témoignages, sur votre rapport à l'industrie agroalimentaire.

« Je boycotte au maximum les supermarchés et les grandes marques »

La réponse est sans équivoque : vous ne faites pas confiance aux grandes marques mues, à votre sens, par la recherche de profits de court terme au détriment de la santé et de l'environnement et qui, pour cela, « cherchent à vous duper ». C'est pourquoi vous tentez au maximum de privilégier les produits du marché, frais et de saison, et les circuits courts. Mondialisation alimentaire, par David, 43 ans, consultant marketing senior freelance, Paris.