background preloader

Abrutissement

Facebook Twitter

La téléréalité, l'opium des jeunes?  Douze ans après le début de Loft Story sur M6, vingt et un an après The Real World lancée par la chaîne MTV aux Etats-Unis, la téléréalité marche toujours aussi bien auprès des jeunes, au point d'être un des rares programmes à scotcher encore les 15-24 ans devant le petit écran.

La téléréalité, l'opium des jeunes? 

Quels sont les concepts qui séduisent cette génération? Et quelles sont les polémiques que suscite cette nouvelle téléréalité, plus apaisée qu'auparavant, plus éthique, mais qui en véhiculant une image biaisée de la jeunesse continue d'inquiéter. La télévision, un média de vieux? Téléréalité et aliénation. La société est malade.

Téléréalité et aliénation

On nous sert quotidiennement des inepties sur les chaînes télévisuelles afin de combler le néant de nos vies et nous faire oublier la fin des temps qui sonne à notre porte. La diminution des bénéfices des grands réseaux câblés pousse ces derniers à inventer n’importe quelle programmation au contenu superficiel et voyeuriste abrutissant le plus grand nombre et déviant l’attention de la population des véritables enjeux de notre civilisation. La télévision est-elle devenue tellement monotone que l’on s’abaisse à une telle piètre qualité de thèmes comme dans les émissions Loft Story, Occupation Double ou Le Banquier? Toutes ces émissions ne font que faire miroiter l’acquisition de biens matériels et moussent la vente des produits de consommation proposés par les grandes entreprises qui les financent.

Aux origines de la télé-réalité. En ce moment au Québec, « Loft story » est devenu l’objet d’un engouement pour le moins massif.

Aux origines de la télé-réalité

Mais rares sont les téléspectateurs qui savent que ce genre de programmes n’est absolument pas le fruit du hasard. L’idée a subi un cheminement très particulier. La télé rend-t-elle abruti? De l'abrutissement général par la télévision - edhelas.movim.eu. Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements et les petits esprits discutent des gens. -- Citations de Hyman G.

De l'abrutissement général par la télévision - edhelas.movim.eu

Rickover Je ne regarde pas la TV, du moins je ne la regarde plus depuis que je me suis installé en appartement pour mes études. Je n'ai jamais ressentit le besoin d'acheter un poste de télévision afin de recevoir les chaines nationales (voir les bouquets Canal+ ou autres). Internet me suffit. Pourquoi ? Il m'arrive quelques fois de retrouver chez des amis, la famille, un poste de télévision allumé.

Dans une société du divertissement, des médias, de l'information continuer à se cantonner à cette source audio-visuelle relève selon moi du tour de force. La machine à abrutir, par Pierre Jourde (Le Monde diplomatique, août 2008) Jusqu’à présent, la qualité des médias audiovisuels, public et privé confondus, n’était pas vraiment un sujet.

La machine à abrutir, par Pierre Jourde (Le Monde diplomatique, août 2008)

Puis le président de la République découvre que la télévision est mauvaise. Il exige de la culture. En attendant que la culture advienne, l’animateur Patrick Sabatier fait son retour sur le service public. Se divertir à en détruire la planète (par Derrick Jensen) Pour Alain Delon, les émis­sions de Cyril Hanouna sont faites pour « des millions de cons » Le 2 novembre prochain, Alain Delon fera l'objet d'un docu­men­taire sur France 3 baptisé Alain Delon, cet inconnu.

Pour Alain Delon, les émis­sions de Cyril Hanouna sont faites pour « des millions de cons »

L'occa­sion pour le comé­dien de faire un peu de promo et de s'expri­mer sur des sujets divers et variés. Et quand il s'agit de télé­vi­sion, ce dernier se lâche tota­le­ment. « Elle m'emmerde et on n'apprend rien. J'ai l'impres­sion qu'il n'y a plus que l'audience qui compte. Il m'arrive de regar­der un bon docu­men­taire et, lorsque l'actua­lité l'impose, je me rabats sur BFMTV. J'étais accro à la télé­vi­sion, mais main­te­nant c'est terminé », confie-t-il à TV Mag. Quasi­ment jamais assis devant sa télé, Alain Delon a égale­ment un avis bien à lui concer­nant Cyril Hanouna et son succès d'audience avec Touche pas à mon poste. « Il ne va pas être content, car je n'en pense rien (rires).

"Hanouna, c'est la normalisation de l'humiliation" - Les Inrocks. La normalisation de l'humiliation : Bruno...par franceinterle 01 février 2016 à 12:15 Bruno Donnet, chroniqueur dans l’Instant M sur France Inter, a été “estomaqué” par l’émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste, qu’il a regardée lundi dernier.

"Hanouna, c'est la normalisation de l'humiliation" - Les Inrocks

Il dit avoir assisté à une scène “sans précédent dans l’histoire de l’abjection”. Et de raconter que depuis septembre, la nouvelle recrue de l’émission, Matthieu Delormeau, est devenu un véritable souffre-douleur à qui l’on fait subir toutes sortes de sévices. Lundi dernier, Hanouna a demandé à un invité de vider un bol de nouilles dans son slip en guise de gage. Grandir avec la violence pour modèle. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michel Desmurget, chercheur Inserm, Sabine Duflo, psychologue clinicienne, Bruno Harlé et Marie-Aude Geoffray, pédopsychiatres hospitalier "Un enfant sur dix victime de harcèlement à l'école", "une fillette agressée au cutter par des CM2", "massacré à coups de marteau par deux ados", "viol d'une mineure de 13 ans : trois ados de 12 à 14 ans interpellés".

Grandir avec la violence pour modèle

On pourrait multiplier à l'infini ces exemples que relatent chaque jour nos médias. Émissions et séries abrutissantes. La télé rend-t-elle abruti? De l'abrutissement général par la télévision - Framabéarn. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. La machine à abrutir, par Pierre Jourde (Le Monde diplomatique, août 2008)