background preloader

Clôture de l'amour

Facebook Twitter

Infos pratiques. Clôture de l'amour. Note d'intention du metteur en scène.

Entretiens avec le metteur en scène |Pascal Rambert

Extraits du texte. Pascal Rambert. Audrey Bonnet. Stanislas Nordey. Photos de répétitions. Thématiques abordées - abécédaire. Portée internationale de cette "clôture amoureuse" Extraits d'une autre pièce de Pascal Rambert. Vidéo - le décor et la scénographie de Clôture de l'amour. Vidéo - Les thèmes abordés dans "Clôture de l'amour"

Vidéo - "Zatvaranje ljubavi" (Clôture de l'amour) de Pascal Rambert, bande-annonce. Télérama - Une déchirante “Clôture de l'amour” à Avignon. Avec “Clôture de l'amour”, présenté jusqu'au 24 juillet au Festival d'Avignon 2011, Pascal Rambert dissèque la séparation d'un couple.

Télérama - Une déchirante “Clôture de l'amour” à Avignon

Audrey Bonnet et Stanislas Nordey y sont magnifiques, sans pathos mais avec une énergie et une dureté terribles. A la fin de Clôture de l'amour, on ne se souvient plus bien du décor, de la lumière, de l'espace qu'on se rappelle juste translucide à la limite de l’incandescence. On garde juste en mémoire le face-à-face terrible des deux personnages, Audrey et Stanislas – interprétés par deux splendides comédiens, Audrey Bonnet et Stanislas Nordey –, leurs mots-poignards au moment d'une séparation vécue par l'un et l'autre comme une petite mort. Il a décidé de la quitter pourtant, comme il s'en explique dans un long et furieux monologue auquel elle répondra par un long et furieux monologue.

Les inrocks - "Clôture de l'amour": rencontre avec Pascal Rambert et ses deux comédiens. Deux amants quasiment immobiles n’ont que l’usage des mots pour s’écharper.

Les inrocks - "Clôture de l'amour": rencontre avec Pascal Rambert et ses deux comédiens

C’est Clôture de l’amour, de Pascal Rambert, spectacle d’une scène de ménage homérique qui fit l’unanimité lors du dernier Festival d’Avignon. Ce théâtre installé dans la fameuse white box des performances de l’art contemporain sous forme d’une épure au concept minimaliste fédéra tous les publics dans un même enthousiasme. Deux monologues assassins où Stanislas Nordey et Audrey Bonnet prennent un malin plaisir à se déchirer et à réduire à néant les liens qui les unissaient. Comme souvent pour les scénarios de cinéma, mais rarement au théâtre, ce texte a été écrit pour ses deux destinataires : Blog LeMonde - Le triomphe de l’amour. La surprise est pour le moins réjouissante : tout en montrant la plus sèches des ruptures – un homme quitte une femme qui l’aime toujours - Clôture de l’amour est, malgré son titre et son sujet, un délicat hymne aux amoureux.

Blog LeMonde - Le triomphe de l’amour

Après son grand succès cet été au festival d’Avignon, la pièce reprend dans le théâtre que dirige son auteur, Pascal Rambert, à Gennevilliers. Et c’est très beau, en effet, ce couple qui se fait la guerre en s’envoyant à la figure deux bombes en forme de longs monologues. L'homme (Stanislas Nordey) tire le premier, pendant une heure terrible. Mais il a beau remuer le couteau dans la plaie, il a beau dire : « l’amour est un cadavre et tu en portes la peau », ou pire : « tu seras flaque de sang quand j’aurai fini de parler », son discours charrie au passage mille évocations d’une extraordinaire tendresse. Pour la conquérir à coup sûr, il a également prévu, entre les deux monologues, un pur instant de fraîcheur. Blog Mediapart - A sec (Clôture de l'amour) Le plateau s’éclaire violemment, des néons blancs, lui , Stan et elle, Audrey entrent.

Blog Mediapart - A sec (Clôture de l'amour)

Il est devant agité, elle porte un sac et va se trouver littéralement sidérée par l’attaque. « Je voulais te dire que ça s’arrête, ça va pas continuer, on va pas continuer, ça va s’arrêter là ». Pendant cinquante minutes, il va lui dire qu’il la quitte, qu’il ne l’aime plus, ne qu’il ne la désire plus. Mettre à mort l’amour. L’indicible, l’inaudible, il va le lui dire, lui balancer comme autant de coups. « Clôture de l’amour », c’est le titre de la pièce. Elle encaisse, se courbe un peu, se relève,étrangle un sanglot. Et c’est à son tour à elle d’envoyer. « …mais tu ne vas pas reculer, tu ne vas pas faire quelques pas en arrière…tout cela non tout cela ne va pas se passer ainsi… ».

Clôture de l’amour,c’est aussi une histoire de théâtre. Entre les deux monologues des enfants viennent les interrompre et vont chanter « Peu à peu tu me happes... » Bashung , par un cœur de gamins. Le Nouvel Observateur - Avignon: Pascal Rambert rallume la flamme. Enfin !

Le Nouvel Observateur - Avignon: Pascal Rambert rallume la flamme

L’évènement, et le coup de cœur qu’on attendait : « Clôture de l’amour » de Pascal Rambert, texte, mise en scène, en état de grâce . Avec deux acteurs sublimes, Audrey Bonnet et Stanislas Nordey. Une rupture amoureuse, quoi de plus banal ? Blog LesTroisCoups - Entretien avec Pascal Rambert. Par Marie Barral Les Trois Coups.com Présenté au Festival d’Avignon en 2011, joué dans le monde entier, deux fois réédité (éd.

Blog LesTroisCoups - Entretien avec Pascal Rambert

Les Solitaires intempestifs), « Clôture de l’amour » de Pascal Rambert agit comme une déflagration pour le spectateur comme pour le lecteur. Le jury du grand prix de Littérature dramatique, organisé depuis 2011 par le Centre national du théâtre, l’a confirmé en récompensant en novembre ce texte incisif.