background preloader

Revenu de base

Facebook Twitter

Tout sur le revenu de base

Philo

Le mythe de l’allocation universelle. Par Emmanuel Brunet Bommert.

Le mythe de l’allocation universelle

Argent – Pièces de monnaie – Euro (domaine public) Le concept d’allocation universelle connait aujourd’hui une forte recrudescence d’attention, dans nombre de pays, sous quantité de noms tels que « impôt sur le revenu négatif », « revenu universel » ou « revenu de base garanti ». Pour passer d’abord sur les évidences, un tel principe n’est en rien libéral, mais utilitariste.

En effet, l’utilitarisme recherche ultimement le « plus grand bonheur pour le plus grand nombre » ou à défaut le « moins de malheur pour le plus grand nombre », d’où vient son ambition d’universalité en matière morale. Le mythe de l’allocation universelle (2) Par Emmanuel Brunet Bommert Argent – Pièces de monnaie – Euro (domaine public) On ne peut jamais faire confiance au temps.

Le mythe de l’allocation universelle (2)

Un gouvernement « stable » est aussi difficile à définir qu’impossible à obtenir : tant que le pouvoir sera géré par des humains, il sera sujet au vieillissement et à la mort de ses membres. L’autorité armée n’est pas différente de la société qu’elle habite, elle change, se transforme et évolue en conséquence de quantité de facteurs. Une administration peut promettre ce qu’elle veut, être aussi bien gérée qu’il est possible, sans être plus appelée à durer que la plus abjecte tyrannie féodale.

Le casse-tête du financement du revenu de base (3) Parmi les très nombreux projets de RB, certains répondent mieux que d’autres d’une part à des exigences écologiques, d’autre part à cet autre principe de justice qu’est le partage du travail.

Le casse-tête du financement du revenu de base (3)

En particulier les deux suivants. Mais on ne peut pas dire qu’ils disposent à ce jour d’un plan de financement crédible. Une commission de « Nouvelle Donne » a commencé à travailler sur un scénario original incluant 1) une RTT radicale à 28 heures par semaine, 2) un RB à 600 euros mensuels pour les 18-65 ans et 200 euros pour les moins de 18 ans, et 3) une réforme fiscale progressiste. C’est encore en débat, mais coupler le RB et une forte RTT est vraiment intéressant, chacun des deux volets pouvant renforcer l’autre et réduire les inégalités, car : 2) le quasi plein emploi réduit les dépenses directes et indirectes de « traitement » du chômage, qui se chiffrent en dizaines de milliards.

What would society look like with universal basic income? « Money for nothing » : l’heure du revenu de base universel a-t-elle sonné ? Ce texte a été co-rédigé avec Genevieve Shanahan. « Money for nothing » (« de l’argent pour rien !

« Money for nothing » : l’heure du revenu de base universel a-t-elle sonné ?

»), au-delà d’une simple chanson des Dire Straits sortie en 1985, l’expression court actuellement sur toutes les lèvres, au cœur des débats politiques et des programmes proposant d’instituer des salaires de base aux citoyens, quelle que soit leur activité économique. Ainsi, à travers le monde, des expérimentations du revenu universel sont mises en place, les gouvernements explorant la possibilité de verser un salaire aux personnes à taux forfaitaire, indépendamment de leur participation au marché du travail. Dissipons le malentendu autour du revenu universel.

Par Guy Sorman.

Dissipons le malentendu autour du revenu universel

Portrait de Milton Friedman, Wikipedia. En politique, les idées neuves sont rares : pour peu que l’on relise les Anciens, Cicéron ou Polybe, il semble que tout a été dit. Ou presque. Le revenu universel : une idée libérale ? Le 5 juin 2016, les Suisses voteront pour ce qui pourrait bien être une véritable révolution dans notre société : l’instauration d’un revenu universel.

Le revenu universel : une idée libérale ?

Il s’agit en réalité d’une idée déjà ancienne, défendue notamment par un Américain, prix Nobel d’économie en 1976, Milton Friedman. Dès 1969 c’est, d’après l’économiste, la solution pour éradiquer la grande pauvreté : on ne touche pas à l’équilibre de répartition des richesses, tel qu’il est produit par le capitalisme, mais on procure à tous un revenu minimum de subsistance afin de sortir de l’insupportable, qu’il n’y ait enfin plus personne qui crève de faim dans une société aussi riche. On retrouve cette idée dans Utopia de Thomas More (en 1516 !) Ou défendue par le révolutionnaire américain Thomas Paine, le français Charles Fourier, le mathématicien Bertrand Russell ou l’anglais James Meade (également prix Nobel, en 1977). Les secrets bien gardés du revenu universel. Il en va du revenu universel comme d’une vague : après une période de relative accalmie, le sujet ressurgit de tous côtés au travers d’initiatives politiques éparses, de nouveaux rapports et de débats passionnés.

Les secrets bien gardés du revenu universel

Autant qu’une proposition politique radicale, il est une piqûre de rappel : au milieu des incertitudes sur le devenir de nos sociétés et les transformations du travail, tout n’a pas encore été essayé. Aujourd’hui, alors que la Finlande s’apprêterait à expérimenter un revenu universel, qu’une initiative populaire pour un revenu inconditionnel a depuis longtemps vu le jour en Suisse, et que le rapport sur les “Nouvelles trajectoires” du Conseil National du Numérique préconise de “clarifier et expertiser les différentes propositions et expérimentations autour du revenu de base”, il est grand temps de passer aux rayons X un projet bien plus subversif qu’il n’y paraît. Mesure technocratique ou projet de société ? Imaginer un revenu garanti pour tous, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, mai 2013) On travaille, et, grâce à ce travail, on perçoit de l’argent.

Imaginer un revenu garanti pour tous, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, mai 2013)

Une telle logique est si bien ancrée dans les esprits que la perspective d’instaurer un revenu inconditionnel, c’est-à-dire de verser à chacun une somme mensuelle suffisante pour lui permettre de vivre, indépendamment de son activité rémunérée, apparaît comme une aberration. Nous sommes encore persuadés de devoir arracher à une nature aride et ingrate les moyens de notre subsistance individuelle ; or la réalité est bien différente. Bourses étudiantes, congés parentaux, pensions de retraite, allocations familiales, indemnités de chômage, régime français des intermittents du spectacle, minima sociaux : autant de prestations qui ont en commun de découpler revenu et travail. Si insuffisants, si attaqués que puissent être tous ces dispositifs, ils montrent que le revenu garanti est une utopie « déjà là ». Mais précisons bien de quoi l’on parle exactement. Non, le revenu universel n'est pas une utopie ! FIGAROVOX/TRIBUNE - La Fondation Jean Jaurès vient de publier une étude sur le revenu de base universel.

Non, le revenu universel n'est pas une utopie !

D'un point de vue purement technique, ce dispositif est tout à fait faisable, estime Bertrand Chokrane, pour qui il reste à traiter les aspects politiques. Diplômé de l'Ecole normale supérieure et titulaire d'un post-doctorat au MIT, Bertrand Chokrane a été responsable du planning stratégique chez Renault-Nissan puis chez Dassault-Systèmes. Il est actuellement PDG d'une société d'analyse financière spécialisée dans le domaine de l'audit, du conseil et de la prévision de marché. Plus d'informations sur ce site. Revenu minimum universel : l'énième usine à gaz. FIGAROVOX/TRIBUNE - Le revenu minimum universel va connaître des expérimentations en Finlande et en Suisse et suscite le débat en France.

Revenu minimum universel : l'énième usine à gaz

Pour Charles Wyplosz, il s'agit d'une «fausse bonne idée». Charles Wyplosz, professeur d'économie internationale à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève, est également directeur du Centre international d'études monétaires et bancaires. Le revenu minimum universel sans conditions est-il en train de devenir à la mode? Les Finlandais vont l'expérimenter sur un échantillon de la population, les Suisses vont voter sur une proposition généreuse et la question agite le petit monde politique français. Revenu universel : le dessous des cartes. FIGAROVOX/ANALYSE - Les récents débats sur l'ubérisation, la numérisation et la protection sociale ont fait émerger clairement la question du revenu universel.

Pour en décoder le sens, Eric Verhaeghe nous propose une petite géographie politique du revenu universel... Éric Verhaeghe est fondateur de Tripalio, une start-up sur la vie syndicale. Cet ancien élève de l'ENA a occupé des fonctions dans le monde patronal et assumé divers mandats paritaires.

Naire