background preloader

Management / CO / Intelligence Colelctive

Facebook Twitter

Amy Cuddy: Your body language shapes who you are. 11 leçons de leadership à apprendre des musiciens de Jazz - Le blog SPECIMAN : coaching et formation en entreprise. Peut-on parler de leadership en musique ? Les musiciens de Jazz, par exemple, sont agiles et dynamiques. Ils sont gracieux – mais pas timides. Je vous propose dans cet article de transposer la scène de Jazz au board décisionnaire, haut lieu du leadership. Leadership et musique Jazz : le petit pont Le manager se forme tout au long de sa vie, en utilisant le plus souvent des sources traditionnelles (formation professionnelle continue, lecture, expérimentation, etc.).

Si, en surface, on peut considérer facilement que la position de leader d’un groupe de Jazz est à l’extrême opposé de celle de manager d’entreprise, les deux pratiques ont en réalité une troublante proximité en matière de leadership. En fait, la vie d’une entreprise est très proche de celle d’un groupe de Jazz : on choisit son équipe, on se lance, on poursuit des objectifs, on a une culture propre, on génère une image, on doit tenir dans la durée, se développer pour survivre, et ainsi de suite. 1. 2. 3. 4. 5. 6. Jazz et management - Jazz et plus si affinités. Art is dangerous.

Jazz et management - Jazz et plus si affinités

It is one of the attractions: when it ceases to be dangerous you don’t want it. Duke Ellington (1899-1974) J'ai depuis longtemps le projet d'écrire sur "jazz et management des compétences dans les équipes cliniques" La Nouvelle Gestion Publique avec sa "bureaucratie libérale", le dogme de l'efficacité par la concurrence encadrée, (David Giauque) engendre ou plutôt aggrave à l'hôpital public une dissociation schizophrénique entre logique de soins et logique de production d'EBM (médecine fondée sur les preuves). Celle-ci sert ici sous cette forme simpliste et détournée de l'esprit scientifique de la médecine, de justification scientifique à la logique gestionnaire est donc contrainte de s'y allier (extraordinaire concept d"éthiconomie" de l'appel récent à l'union de Pierre Coriat, président de la CME de l'AP-HP).

Théorie de l'agence, nouvelle gestion publique et symétrie d'information I don’t know where jazz is going. Entretiens Gagnants - Décryptage Management - Quand le management devient sensoriel. Quand le management devient sensoriel Utiliser la musique et la dégustation comme outils pédagogiques de management d’équipe : c’est l’idée pas si saugrenue que ça d’un consultant piscénois, auteur d’une drôle d’initiative.

Entretiens Gagnants - Décryptage Management - Quand le management devient sensoriel

Avec “ Vinijazz ”, Jean-Pierre Blanc propose une méthode de formation active. « Une équipe, ça fonctionne comme un groupe de jazz », estime ce saxophoniste averti. « En musique comme en entreprise, le chef d’orchestre fixe le tempo, les objectifs et les règles. Pour être un bon manager, il faut être visionnaire, créatif, savoir former et animer les équipes et communiquer en tant que leader. Tel un chef d’orchestre, le dirigeant doit conduire l’équipe vers la réalisation exacte et harmonieuse de l’objectif fixé ». Il considère d’ailleurs que « manager, c’est écouter et travailler en équipe. . « Manager, c’est savoir utiliser ses cinq sens dans le bon sens ! Improviser, ça ne s'improvise pas. Miles Davis était le roi de l'improvisation.

Improviser, ça ne s'improvise pas

Photo : DR. Connaissez-vous l’improvisation créative? Il s’agit d’une nouvelle méthode pour trouver des idées géniales, un peu à l'image de ce que sont capables de faire les musiciens de jazz… Auteurs : Clin M. Fisher et Teresa M. Aujourd’hui, les créateurs qui trouvent des idées géniales tout seuls dans leur coin se font de plus en plus rares. Cet engouement est né du champ de la psychologie, avec The Art of Thought, un ouvrage précurseur de Graham Wallas. Du management collaboratif au leadership de la co-responsabilité. "Seuls nous-mêmes pouvons prendre en charge notre destin" lançait Barack Obama en 2008.

Du management collaboratif au leadership de la co-responsabilité

Innover, se différencier, anticiper… Autant d'atouts nécessaires pour naviguer dans un environnement de plus en plus complexe et imprévisible. Plus que jamais, les entreprises ont besoin de mobiliser toutes leurs énergies pour relever ces nouveaux défis. La première, bien évidemment, étant son "capital humain".Mais comment faire lorsque seulement 21 % des salariés "s'impliquent à fond dans leur travail"[i], 30 % des Français "songent sérieusement à quitter leur entreprise"[ii] ou encore quand 46 % des Français "ne travaillent pas dans la fonction désirée".L'une des premières conditions est de rendre chaque salarié auteur et acteur de son épanouissement et de sa performance professionnelle.

Cependant, comme l'évoquent de nombreux dirigeants : "Pourquoi les salariés se sentent-ils moins responsables dans leur vie professionnelle que dans leur vie privée ? " Le premier est d'ordre "culturel" :