background preloader

Condition de travail

Facebook Twitter

Amiante. Prévention du risque amiante - Risques. Dispositions communes pour tous types de travaux Si l'amiante est interdit en France depuis 1997, il est toujours nécessaire de protéger les travailleurs spécialisés dans le traitement de l'amiante en place (désamiantage), ainsi que les travailleurs ayant des activités les exposant à des matériaux contenant de l'amiante (MCA).

Amiante. Prévention du risque amiante - Risques

Les MCA en place dans des bâtiments ou des matériels sont en effet encore courants : cloisons, clapets ou portes coupe-feu, dalles de faux-plafonds, tuyaux et plaques en amiante-ciment, dalles de sol, garnitures de friction, peintures, enduits de façade, joints de chaudière, toitures... Des travaux sont obligatoires dans le cas où les matériaux contenant de l'amiante se dégradent et émettent trop de fibres. Deux solutions sont alors possibles : Encapsuler les matériaux amiantés afin qu'ils n'émettent plus de fibres (solution provisoire) Retirer les matériaux amiantés (solution définitive, et la plus souvent prescrite)

Les obligations du chef d'entreprise en matière d'amiante. Mise en œuvre d’une démarche de prévention. Mettre en oeuvre une démarche de prévention - Démarches de prévention. Travailler ensemble pour prévenir les risques Travailler en mode projet permet de donner une meilleure cohérence aux actions des différents acteurs de la prévention, qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise.

Mise en œuvre d’une démarche de prévention. Mettre en oeuvre une démarche de prévention - Démarches de prévention

Le mode projet nécessite cependant la mise en œuvre de moyens parfois importants. Les très petites et petites entreprises (TPE) peuvent mettre en place des modalités d’échanges moins formelles mais qui sont orientées selon celles d’une gestion par projet, c’est-à-dire : se donner des objectifs, décider des moyens et définir les résultats attendus. Mobiliser les ressources internes La direction et l’encadrement doivent être porteurs de la démarche de prévention et des actions qui en découlent : y croire, la défendre, la promouvoir et assurer les moyens de sa pérennité. Se faire aider ou travailler à plusieurs Des outils utiles au mode projet Pour élaborer un plan d’actions de prévention, la réglementation impose des outils tels que le document unique2 d’évaluation des risques.

LES PRINCIPAUX RISQUES PROFESSIONNELS. Sécurité et santé au travail : obligations de l'employeur. En tant qu'employeur, vous devez prendre des mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé mentale et physique de l'ensemble de vos travailleurs sur leurs postes de travail.

Sécurité et santé au travail : obligations de l'employeur

Actions de prévention des risques professionnels Vous devez mettre en place des actions de prévention des risques professionnels sur les points suivants : Actions d'information et de formation Vous devez mettre en place des actions d'information et de formation au profit des salariés : que vous embauchez,qui changent de poste de travail,temporaires,qui reprennent leur activité après avoir été vus par le médecin du travail.

Organisation et moyens adaptés Par exemple : Accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP). Principales définitions - Démarches de prévention. Une maladie est dite « professionnelle5 » si elle est la conséquence directe de l’exposition habituelle d’un travailleur à un risque physique, chimique, biologique, ou résulte des conditions dans lesquelles il exerce son activité professionnelle.

Accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP). Principales définitions - Démarches de prévention

Une maladie professionnelle (MP) est la conséquence de l’exposition plus ou moins prolongée à un risque qui existe lors de l’exercice habituel de la profession. Ce peut être, par exemple, l’inhalation quotidienne de petites doses de poussières ou de vapeurs toxiques ou l’exposition répétée à des agents physiques (bruit, vibrations, etc.). Il est presque toujours impossible de fixer exactement le point de départ de la maladie, d’autant plus que certaines MP peuvent ne se manifester que des années après le début de l’exposition au risque et même parfois très longtemps après que le travailleur a cessé d’exercer le travail incriminé. Ameli.fr - Définition d'une maladie professionnelle. Ce sont les tableaux des maladies professionnelles qui recensent les affections reconnues comme telles.

ameli.fr - Définition d'une maladie professionnelle

Mais, sous certaines conditions, des maladies n’y figurant pas peuvent également être prises en charge. Contrairement à l'accident de travail et à l'accident de trajet, les maladies professionnelles ne font pas l'objet d'une définition légale générale. Ce sont des tableaux spécifiques qui définissent celles qui sont indemnisables et précisent, pour chaque type d'affection, les conditions à remplir (délai de prise en charge, durée d'exposition au risque et liste d'activités concernées).

Pour qu'une affection soit prise en charge, trois conditions doivent être réunies : Qu'est-ce qu'un accident du travail ? Pour vous abonner aux mises à jour des pages service-public.fr, vous devez activer votre espace personnel. Vous serez alerté(e) par courriel dès que la page « Qu'est-ce qu'un accident du travail ? » sera mise à jour significativement. Un accident survenu par le fait ou à l'occasion de votre travail, quelle qu'en soit la cause, est considéré comme un accident du travail. Pour que l'accident du travail soit reconnu, vous devez justifier des 2 conditions suivantes : vous avez été victime d'un fait accidentel dans le cadre de votre activité professionnelle,le fait accidentel a entraîné l'apparition soudaine d'une lésion.

Ameli.fr -  Si vous êtes victime d’un accident sur votre lieu de travail ou sur le trajet qui vous mène à votre travail, déclarez-le à votre employeur dans les 24 heures.

ameli.fr - 

Au sommaire du dossier Qu'est-ce qu'un accident du travail ?