background preloader

GROUPE A - Ecrire et jouer

Facebook Twitter

Cine Scénario. Synopsis, scénario et storyboard. Apprendre à écrire un scénario - étapes de l'histoire. La continuité dialoguée, écrire un court-métrage partie6. La continuité dialoguée Je sais à quel point cet article est attendu, n’est ce pas ?

La continuité dialoguée, écrire un court-métrage partie6

Car pour la première fois depuis que vous avez commencé à travailler sur votre film, votre idée va enfin devenir un scénario. Je crois sincèrement que vous avez raison, vous pouvez être content et fier de vous. Car si vous avez bien suivi les étapes depuis le début, cette partie devrait bien se passer. C’est pour moi (et aussi sûrement pour vous), la partie la plus excitante. Mais attention, il y a tout de même des pièges à éviter.

Exemple : Léa est couchée dans son canapé. Sophie T’es malade ? Le spectateur a très bien compris que Léa est malade. Exemple de passage du Séquencier à la continuité dialoguée. Séquencier : Séquence 2 : Int – Poste de sécurité – Jour Arthur regarde les écrans de contrôle. Continuité dialoguée : Arthur regarde les écrans de contrôle. Quelque chose attire son œil. Comment écrire un film d’horreur? Si les films de genre font les belles heures du cinéma hollywoodien depuis sa création ou presque, force est de constater que la recette fonctionne nettement moins bien sur notre sol.

Comment écrire un film d’horreur?

Il est commode de blâmer l’écart des budgets consacrés à ces oeuvres des deux côtés de l’Atlantique, mais je suis quant à moi persuadée que beaucoup de scénaristes et cinéastes français pêchent par orgueil. Bien entendu, à force d’être ultra calibrée, l’écriture de scénario américaine en devient parfois artificielle, mais en matière de dramaturgie, il est in-dis-pen-sable de connaitre et maîtriser les règles spécifiques à tel ou tel genre avant de prétendre s’en affranchir. Puisqu’aujourd’hui c’est Halloween, je vous propose de nous pencher sur l’écriture d’un film d’horreur. Bon, j’avoue que je me fais plaisir sur cette action car ce genre est sans conteste mon favori. Les 10 Etapes pour écrire un film. Je tenais à faire cet article sur comment écrire un film en 10 étapes car la semaine dernière, l’un d’entre vous m’a posé une question anodine sur l’écriture du synopsis.

Les 10 Etapes pour écrire un film

Après lui avoir répondu, cette personne m’a demandé s’il n’était pas plus judicieux de faire une bible des personnages (définir les personnages) avant de raconter l’histoire. Je lui ai répondu par l’affirmatif. Une bible pour Apprendre le cinema et Comment faire un film de A à Z. Cet article est fait pour tous ceux qui veulent commencer ou s’améliorer sur l ‘écriture d’un film ou sa réalisation et tout savoir sur comment faire un film.

Une bible pour Apprendre le cinema et Comment faire un film de A à Z

Premièrement, je tiens à vous féliciter car l’aventure dans laquelle vous vous apprêtez à vous lancer est une des plus belles qui soit. Vous allez douter, être excité, bref passer d’une émotion à une autre au fil de votre progression, de votre imagination. Écriture de scénario. Techniques pour écrire un scénario de A à Z.

Chose promise chose due, voici un récap de mes anciens tutoriels consacrés à l’écriture de scénario, du concept à la relecture et réécriture.

Techniques pour écrire un scénario de A à Z

Au boulot, jeunes Padawans! Structure et mise en page Scénario: les normes françaises. Construire un personnage à l’aide d’un questionnaire – Scénario-Buzz. Ecrire un scénario ne consiste pas seulement à inventer une histoire, aussi brillante soit-elle, mais à donner vie à un certain nombre de personnages.

Construire un personnage à l’aide d’un questionnaire – Scénario-Buzz

Ils ne sont pas simplement là pour servir l’intrigue mais comme vecteurs d’identification pour les spectateurs. Quelle que soit leur importance dans l’histoire, qu’ils soient attachants ou détestables, protagonistes ou antagonistes, ce sont les personnages qui ont pour tâche de susciter (et maintenir) l’intérêt du public, de lui faire partager des sensations, des émotions. Autant dire que la caractérisation est une étape cruciale de la dramaturgie, mais aussi délicate, puisqu’il existe une infinité de méthodes pour créer des personnages. Voici un exercice, très simple, qui pourra vous servir de base.

Un bon scénario repose sur deux éléments immuables : une structure solide et une caractérisation efficace. Que pense le personnage de son père? Copyright©Nathalie Lenoir 2012 Sur le même thème La caractérisation 5 janvier 2010.

Le Storyboard

Synopsis - Techniques et exemples. Genres Cinématographiques. Les différents genres cinématographiques. Héros, mentors, alliés, ombre, voici tous les archétypes. Bonjour à tous.

Héros, mentors, alliés, ombre, voici tous les archétypes

Je crois que l’article de cette semaine est un très bon complément à celui de la semaine dernière sur « comment créer un personnage en 3 étapes ». Si vous l’avez lu vous devez vous souvenir que je vous invitais à définir sa psychologie dominante. Dans ce qui va suivre je vais vous parler des différents archétypes de personnages qui existent. De cette manière le choix dominant de votre personnage/ héros en sera fortement facilité ;o) Un archétype c’est quoi et ça sert à quoi ?

Nous avons vu la semaine dernière que créer un personnage demande de la méthodologie mais surtout de multiples connections entre les différents critères que vous lui donnez. Le but, lorsque l’on crée un personnage, c’est donc d’éviter la caricature… le stéréotype. Si vous regardez ou analysez tous les personnages qui nous ont marqués en tant que cinéphiles (ou simples spectateurs) et bien ce sont des personnages complexes.

Écrire vos personnages: les archétypes de fiction. Créer un personnage est une étape essentielle de l'écriture d'un film, d'une série ou d'un roman, mais pour qu'il devienne votre protagoniste, vous devrez d'abord lui donner un archétype de fiction.

Écrire vos personnages: les archétypes de fiction

Explication. L'envie de raconter une histoire démarre souvent avec un personnage, c'est-à-dire avec quelqu'un d'imaginaire qui se comporte comme une « vraie personne » capable de suggérer de l'amour, de l'empathie, ou parfois de l'antipathie mais dont on a envie de connaître l'histoire et de savoir s'il va s'en sortir ou atteindre son objectif. Il nous semble ainsi naturel de créer plusieurs types de personnages, mais l'une des astuces pour vraiment réussir à entraîner le spectateur avec soi est d'arriver à créer un personnage principal intéressant, emblématique en un mot, un PROTAGONISTE. Comment ? En utilisant la méthode High concept pour déterminer les caractéristiques principales de vos personnages (pour commencer la formation, cliquez ici).

Le héros.