Datajournalisme

Facebook Twitter

Journalism++ - L'investigation par les données - MediaType. La coupe du monde des données. L’heure du bilan a sonné pour la 20ème Coupe du monde de football : une Coupe du monde riche en émotions, en buts et performances sportives mais également une Coupe du monde riche en données et statistiques pour mieux analyser et comprendre les performances des équipes.

La coupe du monde des données

Sur ce terrain, les médias avaient prévu d’aligner de nouvelles équipes pour suivre l’événement sous l’angle des datas : Retour en détail sur quelques dispositifs, par Estelle Prusker Deneuville, doctorante à l’Université Panthéon-Assas et responsable de la spécialisation Médias de SciencesCom – Audencia Group Collecte et analyse des performances des rencontres passées, caméras et capteurs biométriques portés par les joueurs sur le terrain pendant la compétition, les vainqueurs de la Coupe du monde 2014 avaient semble-t-il intégré cette année un 12ème homme à leur équipe en la personne du big data.

La Timeline du Huffingtonpost.com propose aux internautes de détailler chaque action de jeu. Le journalisme de données. Le journalisme de données consiste à exploiter des bases de données, pour en extraire de l’information intelligible et pertinente, présentée de façon attractive.

Le journalisme de données

Il vise à donner du sens à d’obscures séries statistiques, à faire émerger des histoires dans de longues séries de données éparses. En cela, il s’inscrit pleinement dans la tradition journalistique consistant à aller chercher de l’information brute pour la présenter de manière adéquate au public. Seulement, il envisage différemment le rôle médiateur du journaliste. Le journalisme de données s’adresse d’abord à l’intelligence visuelle du public, et non à son intelligence verbale.

Bienvenue. - Le ?data-journalisme? ne va tuer les journalistes, enfin, pas tous? Nicolas Kayser-Bril au Figaro le 18 janvier 2013 Le “data-journalisme”, plus qu’un mot à la mode, n’est pas non plus la solution miracle aux problèmes de monétisation de la presse.

- Le ?data-journalisme? ne va tuer les journalistes, enfin, pas tous?

Cette innovation bouleverse les métiers et contraint les rédactions à plus de polyvalence et de collaboration. Nicolas Kayser-Bril animait vendredi 18 janvier une conférence au Figaro présentant le data-journalisme et sa présentation a suscité intérêt, scepticisme et crainte tout à la fois. Data journalism awards 2013. Datajournalisme et presse locale : 7 exemples made in USA. Dernier volet de cette petite série sur le datajournalisme et la presse locale que j’ai trouvé passionnante à écrire.

Datajournalisme et presse locale : 7 exemples made in USA

Si vous aviez raté les épisodes précédents, ça se passe par ici : Episode 1 : Datajournalisme : 7 idées de projets pour la presse locale Episode 2 : Datajournalisme et PQR (formation au Courrier Picard) Pour un rédacteur en chef qui aurait envie d’expérimenter le datajournalisme – même de manière modeste - au sein de sa rédaction, il est difficile pour lui de se référer à quelque chose d’existant dans le paysage médiatique hexagonal. En France, il y a très peu d’initiatives en presse locale qui pourraient servir d’exemple, de « jurisprudence », à part quelques rares projets au coup par coup. D’où l’idée de ce post de blog… Pourquoi ne pas aller voir ce qui se fait ailleurs ? 5 questions à 6 datajournalistes. Ils sont datajournalistes et travaillent pour le le site du Guardian, Owni, Lemonde.fr, AskMédia ou J++.

5 questions à 6 datajournalistes

Leur point commun : ils sont jeunes et ils ont un goût immodéré pour les données qu’ils aiment manipuler et décortiquer. Ces ventriloques de la data font parler chiffres et statistiques dans leurs articles, leurs applications ou leurs visualisations. Cinq mêmes questions leur ont été posées pour en savoir un peu plus sur le datajournalisme, ce buzzword qui résonne dans toutes les rédactions. 1. Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes. Pour Dominique Cardon, le journalisme de données doit apprendre à se dézoomer lui-même: c'est la condition pour que la libération des données publiques soit véritablement pertinente.

Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes

Afin que tout un chacun puisse se retrouver dans les chiffres. Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs, est l’auteur de “La démocratie Internet” (Seuil/République des idées). Le mouvement qui s’est constitué autour des “données ouvertes” et du “journalisme de données” ouvre un nouveau terrain au dialogue, déjà ancien, entre journalisme et sciences sociales. La promotion du journalisme de données ne cesse en effet de vouloir faire du journaliste un chercheur en sciences sociales, doublé d’un informaticien et d’un infographiste.

Le Big Data : un enjeu pour les industries créatives. Les rapports et articles font souvent preuve de beaucoup d’optimisme en annonçant que le recours aux mégadonnées (Big Data) permettra, par exemple, aux cinéastes et à l’industrie cinématographique de prévoir les tendances.

Le Big Data : un enjeu pour les industries créatives

Ce déterminisme informationnel relève d’une conception mécaniste, quoique courante, du rôle de la technologie, qui comporte le risque de ne servir (souvent de façon inadéquate) que la majorité laissant de côté les minorités. De plus, les statisticiens le savent bien, corrélation ne signifie pas causalité. L’échec de la prévision de la grippe par Google (surestimation de l’ordre de 50 %)[+] NoteLazer, D, Kennedy, R., King, G., Vespignani, A., “The Parable of Google Flu: Traps in Big Data Analysis”.

Science, Vol. 343, n°6176, pp. 1203-1205. DataJournalism : données, interactions, visualisations. L'équipe d'OWNI explique le datajournalisme.