background preloader

Singularité

Facebook Twitter

L’homme dépassé par la technologie. Prochain arrêt, la Singularité (1/4) : Des courbes qui tendent vers l’infini. Par Rémi Sussan le 02/09/08 | 19 commentaires | 19,393 lectures | Impression Les révolutions dans les mentalités se repèrent parfois par des signes discrets.

Prochain arrêt, la Singularité (1/4) : Des courbes qui tendent vers l’infini

Ainsi, une idée, un concept défendu dans des milieux marginaux ou très spécialisés, se retrouve brusquement sous les feux de la rampe, reconnu par les grands médias et traité sérieusement par ceux-ci. Peu de temps après, les milieux intellectuels commencent à l’analyser sérieusement, puis les hommes d’affaires et finalement les politiques s’en emparent. L’idée, jadis jugée comme folle ou sans intérêt, a gagné en respectabilité. C’est ce qui semble arriver aujourd’hui à la notion de “Singularité”. Prochain arrêt, la Singularité (2/4) : L’intelligence artificielle est-elle la clé de la Singularité.

Par Rémi Sussan le 04/09/08 | 15 commentaires | 16,755 lectures | Impression Pour Vernor Vinge, c’est la création d’une intelligence artificielle supérieure à l’intellect humain qui sera l’avancée technologique qui précipitera la singularité.

Prochain arrêt, la Singularité (2/4) : L’intelligence artificielle est-elle la clé de la Singularité

Dans le numéro d’IEEE Spectrum consacré au sujet, Vernor Vinge revient sur sa prédiction, pour nous montrer les scénarios possibles – scénarios qui ont tous en commun l’idée d’une multiplication des capacités cognitives : Le scénario de l’intelligence artificielle, le plus classique : une créature artificielle voit le jour et nous mène vers un avenir inconnu. On voit bien dans cette énumération, que malgré quelques variations, Vinge s’en tient à une certaine définition de la Singularité. N’importe quel progrès scientifique, même le plus spectaculaire (développement des nanotechnologies, abolition du vieillissement ou de la famine par la biotechnologie, colonisation de l’espace, etc.) ne suffit pas pour produire une singularité. Quelle puissance ? Prochain arrêt, la Singularité (3/4) : De la réalité intelligente au Computronium. Par Rémi Sussan le 08/09/08 | 8 commentaires | 5,381 lectures | Impression Dans quel monde vivront nos successeurs, qu’il s’agisse d’humains “augmentés” ou de pures intelligences artificielles ?

Prochain arrêt, la Singularité (3/4) : De la réalité intelligente au Computronium

Peut-être dans un monde rendu lui aussi “intelligent”, capable de se conformer au moindre de nos désirs. Deux voies pour accomplir ce but ultime, sont présentées dans le numéro spécial de IEEE Spectrum. Prochain arrêt, la Singularité (4/4) : Un mythe venu du futur. Par Rémi Sussan le 11/09/08 | 20 commentaires | 7,257 lectures | Impression Evidemment la singularité n’a pas que des adeptes.

Prochain arrêt, la Singularité (4/4) : Un mythe venu du futur

Clive Thompson, journaliste au New York Times et à Wired, se moque ainsi des perspectives eschatologiques de Kurzweil et consorts. Remarquant à propos des lames de rasoir qu’“il a fallu quatre-vingts ans à l’industrie pour ajouter une seconde lame, mais qu’il n’en a fallu que quinze pour en ajouter une troisième, et il ne s’est écoulé que deux ou trois ans entre le Schick Quattro à quatre lames et le Gillette Fusion qui en possède cinq. TEDxParis 2010 - Joël de Rosnay - Voyage vers le futur du web et la singularité. Stephen Hawking met en garde face aux dangers de l'intelligence artificielle.

Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…". Paru dans leJDD Selon Laurent Alexandre, Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde.

Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…"

(Reuters) Laurent Alexandre est une personnalité atypique dont l'expertise est écoutée. Chirurgien urologue de formation, diplômé de l'ENA, HEC et Sciences-Po, cofondateur de Doctissimo.fr, il préside désormais la société de séquençage de génome DNA Vision. Ce "cerveau" s'intéresse "aux bouleversements qu'entraîneront pour l'humanité les progrès de la science, de la technomédecine et des biotechnologies". Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde, selon vous. Expliquez-vous…Regardez la vague de rachats de start-up et de sociétés auxquels Google procède! Définition de l'IA par des scentifiques - L'Intelligence Artificielle. L'intelligence artificielle est un système informatique qui a des capacités intellectuelles comparables à celles d'un être humain .

Définition de l'IA par des scentifiques - L'Intelligence Artificielle

Définissons tout d'abord l'intelligence : L'intelligence est l'ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre eux. L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ? Pendant très longtemps, ce rêve resta du domaine de la spéculation et fit les beaux jours de la science-fiction et tous les cinéphiles se souviennent du chef d’œuvre de Stanley Kubrick : « 2001 : Odyssée de l’espace » (sorti en 1968) dans lequel HAL, l’ordinateur contrôlant le vaisseau spatial d’exploration, se mettait à éprouver des émotions humaines et à adopter un étrange comportement… En 1950, alors que les premiers ordinateurs sortaient à peine des laboratoires, le génial scientifique anglais Alan Turing imagina, dans la revue Computing machinery and intelligence, un fameux test consistant à confronter un ordinateur et un humain, sans que ce dernier sache s’il avait affaire à une machine ou à un autre être humain.

L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ?

Singularité technologique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Singularité technologique

La désignation de cet événement hypothétique résulte de l'analogie avec l’impuissance de la physique moderne à proximité de la singularité gravitationnelle d'un trou noir, les forces en œuvre étant énormes bien que non infinies. De telles conséquences ont été débattues dans les années 1960 par I. J. Good. Selon Ray Kurzweil[2], cofondateur de la Singularity University[3], cette notion de singularité technologique aurait été envisagée par John von Neumann dans les années 1950[4]. Émergence du concept[modifier | modifier le code] L'idée de présenter l'évolution exponentielle de la technologie remonte au moins à 1932, avec John B. Même s’il est communément admis que le concept de singularité s’est développé au cours des deux dernières décennies du XXe siècle, l’origine du terme remonte en fait aux années 1950 : — Stanislaw Ulam, mai 1958, au sujet d’une conversation avec John von Neumann.

L’intelligence artificielle menace-t-elle l’humanité. Si le rêve d’immortalité de l’homme devient réalité… peut-il tuer l’humanité ?

L’intelligence artificielle menace-t-elle l’humanité

Un des plus vieux rêves de l’homme n’est-il pas « la mort de la mort », rêve repris par Google et sur lequel il investit au point que, selon le Docteur Laurent Alexandre, « l’objectif des dirigeants de Google est de transformer leur moteur de recherche en intelligence artificielle… » ! Il explique aussi que même si l’on ne s’en est guère aperçu, le géant du web serait plus près du but qu’on ne l’imagine. Il n’est qu’à voir le nombre de start-ups rachetées par Google, dans le domaine de la santé et dans celui de la robotique, des objets intelligents… Mais doit-on s’en réjouir ?

Des voix s’élèvent… scientifiques et entrepreneurs du numérique s’inquiètent pour l’avenir de l’humanité Une de ces voix est celle de Stephen Hawking, chercheur distingué du Perimeter Institute for Theoretical Physics, auteur réputé dans le domaine de la cosmologie et de la gravité quantique. Et si nous prenions, nous aussi, la parole ? The Human Brain Project - Human Brain Project.

Apprentissage automatique : les réseaux de neurones. Comment l'homme fait-il pour raisonner, parler, calculer, apprendre, ...?

Apprentissage automatique : les réseaux de neurones

Comment s'y prendre pour créer une ou de l'intelligence artificielle ? Deux types d'approches ont été essentiellement explorées : procéder d'abord à l'analyse logique des tâches relevant de la cognition humaine et tenter de les reconstituer par programme. C'est cette approche qui a été privilégiée par l'Intelligence Artificielle et la psychologie cognitive classiques. Cette démarche est étiquetée sous le nom de cognitivisme.