background preloader

Shoah - Enseignement

Facebook Twitter

Plus qu'un nom dans une liste. Le réseau Abadi - Juifs en résistance - Exposition virtuelle - Mémorial de la Shoah. Moussa Abadi est né en 1910.

Le réseau Abadi - Juifs en résistance - Exposition virtuelle - Mémorial de la Shoah

Fin 1942, il décide de créer à Nice avec Odette, sa femme, un réseau pour sauver les enfants juifs. Il rencontre Maurice Brener, délégué du Joint, qui assure le financement de son réseau. Moussa Abadi se met à la recherche de planques pour abriter ces enfants à Nice et dans les Alpes-Maritimes. Il prend contact avec Monseigneur Rémond, évêque de Nice, qui lui donne deux titres, celui de professeur de diction au petit séminaire et celui d'inspecteur principal de l'enseignement catholique, ce qui lui ouvre les portes des pensionnats religieux.

Monseigneur Rémond lui donne un bureau à l'évêché où Moussa Abadi fabrique de faux papiers. Dix ans de voyages pédagogiques à Auschwitz : bilan critique. 1 « Entretien avec Jacques Toubiana », émission Bandes à part, Radio France Culture, 14 octobre 2001 (...) « Quand je faisais Shoah […] je me disais toujours, mais au fond, à quoi ça sert […] les questions que tu poses […] six millions ont été tués, on sait… Pourquoi vouloir arpenter des lieux vides et puis décider que là était l’entrée du camp… Et en fait, six millions, c’est un résultat, c’est une abstraction et seuls les détails permettent d’accéder à la vérité, à la réalité, à ce que cette abstraction masque et cache […].

Dix ans de voyages pédagogiques à Auschwitz : bilan critique

Ça sert à faire en sorte que la vérité soit.

Sauvetage des enfants

Combattre l'antisémitisme. Nazisme et langues. Victor Klemperer. LTI. Israel culture. Connaissance du judaïsme. Memorials et Musées. Associations enseignement Shoah. A voir, à lire, à écouter. Interfaith « The International Raoul Wallenberg Foundation. Avigdor Arikha, Images du royaume des morts / 12 juin – 12 septembre 2014. Avigdor Arikha, Images du royaume des morts Dessins d’enfance faits en déportation, 1942-1943 Collection Anne Arikha Dans l’œuvre abondante d’Avigdor Arikha, l’un des plus grands peintres et graveurs de la deuxième moitié du XXe siècle, il est une part inconnue, longtemps enfouie dans sa mémoire et dans un carton de son appartement-atelier parisien.

Avigdor Arikha, Images du royaume des morts / 12 juin – 12 septembre 2014

Sur quelques fragiles feuilles de papier jauni par le temps, des dessins griffonnés par un garçon tout juste sorti de l’enfance. Et là, dans l’inhumanité de l’univers concentrationnaire, un geste, celui d’un gardien roumain qui lui donne un crayon et quelques feuilles de papier. Fin 1943, des représentants de la Croix-Rouge internationale qui visitent le camp pour négocier la libération d’enfants, voient les dessins du jeune Avigdor. Anne Arikha a accepté que ces dessins conservés dans les affaires personnelles de son mari décédé en 2010 soient exposés pour la première fois au public. Qui sommes nous ? Du mémorial à la cartographie de la Shoah : Serge Klarsfeld (Tetrade) Étoile jaune, rafles, déportations : 1942, l'été de l'infamie natio... Les deux albums d'Auschwitz. Chefs de projet Cyril Roy et Dominique Trimbur Chef de projet web Olivier Martzloff.

Les deux albums d'Auschwitz

Sur les traces des derniers nazis - UNADIF MEDIAS. Présentation de Pratique de l’histoire et dévoiements négationnistes. Autres serveurs / Related Internet Servers. Ressources documentaires sur le génocide nazi / Documentary resources on the Nazi genocide © Michel Fingerhut, auteurs et éditeurs, 1996-2001. Il y a 50 ans, le «Procès de Francfort»-Auschwitz. Entretien avec Gerhard Wiese conduit par Daniel Bonnard La salle du procès, Haus Gallus, à Francfort A l’occasion des 50 ans du « Procès de Francfort » (1963-1965) contre le personnel du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz, nous publions un entretien avec Gerhard Wiese, qui était membre de l’accusation.

Il y a 50 ans, le «Procès de Francfort»-Auschwitz

Il revient sur ce procès, son déroulement et les questions soulevées par la traduction en justice – dans les conditions particulières des années 1960 – des criminels nazis. L’entretien a été réalisé en langue allemande, puis traduit en français. Pour mettre en contexte le procès ainsi que sa portée autant mémorielle qu’historique, nous avons traduit, en guise d’introduction, de larges extraits d’une édition de sources publiée par l’Institut Fritz Bauer l’an dernier. Extrait de la préface de Raphael Gross et de Werner Renz à l’édition de sources publiée par l’Institut Fritz Bauer en 2013 Le premier «Procès de Francfort» avait pour nom «Strafsache gegen Mulka und andere». Comment s'est inventée l'inégalité des races ? - RFI. Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète.

Comment s'est inventée l'inégalité des races ? - RFI

Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? In-Two. Shoah. Comment devient-on français quand on est juif et polonais ? 1Une part importante des rescapés de la Shoah qui vivent aujourd’hui en France est d’origine polonaise.

Comment devient-on français quand on est juif et polonais ?

Certains sont nés dans l’Hexagone, d’autres ont suivi leurs parents, d’autres ont été accueillis en France à la fin de la Seconde Guerre mondiale, d’autres enfin ont quitté la Pologne après 1945. Toutes ces personnes ont suivi des trajectoires différentes. Soutien Ministere Défense projets pédagogiques. MENE1227154C. La deuxième guerre mondiale en Première - Nuremberg, le procès des vaincus par Jocelyne et Jean-Pierre Husson.

Le premier tribunal international de l'Histoire « C'était la première fois dans l'histoire qu'était érigé un tribunal affirmant juger au nom de la conscience universelle.

La deuxième guerre mondiale en Première - Nuremberg, le procès des vaincus par Jocelyne et Jean-Pierre Husson

Symboliquement le procès se déroula à Nuremberg, haut-lieu du national-socialisme, du 20 novembre 1945 au 30 septembre 1946. Sommaire du site Mémoire juive & éducation. Dire l'indicible.