background preloader

Le projet cleanup the ocean

Facebook Twitter

Trash in the Ocean. La taille du grand dépotoir du Pacifique serait très exagérée. Selon une océanographe de l’Université de l’Oregon, la fameuse grande zone d’ordures du Pacifique, qu'on dit aussi grande que deux fois l’État du Texas, serait en réalité 100 fois plus petite. Bien que la quantité de plastique polluant le Pacifique Nord reste préoccupante, il est plus réaliste de réduire les rejets que de nettoyer cet océan. Depuis quelques années, vidéos à l’appui, il semblait bien qu’une immense surface dans l’océan Pacifique nord soit le lieu d’une concentration inquiétante de déchets en plastique de tout genre. Il s'agit du Great Pacific Garbage Patch , la grande zone d’ordures du Pacifique, également appelée la plaque de déchets du Pacifique Nord. Les estimations les plus alarmantes faisaient état d’une superficie équivalente à deux fois celle du Texas, soit plus du double de celle de la France.

Une superficie qui aurait été multipliée par 10 chaque décennie depuis les années 1950. Pire, il y aurait même plus de plastique dans cet océan que de plancton . L'ado qui voulait nettoyer les océans. "GYRES". C’est à 16 ans, lors de vacances en Grèce, que le jeune néerlandais Boyan Slat découvre les tonnes de plastique qui polluent les mers.

Effrayé par l’ampleur de ce dégât environnemental et frustré de ne trouver aucun projet de grande ampleur en place pour dépolluer l’océan, il n’est qu’au lycée lorsqu’il décide de consacrer six mois à la compréhension du phénomène. Il faut sauver baleines, oiseaux marins et poissons qui s'obstruent l'estomac avec les bouts de plastiques Ce phénomène, c’est la concentration de déchets plastiques charriés par différents courants marins, convergeant les uns vers les autres et formant des "gyres", ces zones de tourbillons permanents. Au cœur des cinq principaux gyres océaniques, des milliers de tonnes de détritus bloqués, qui mettent si longtemps à se décomposer qu’ils forment de ce que les scientifiques nomment des "continents de déchets". LAURÉAT.

Ocean Clean-up a reçu le soutien de 38.000 donateurs RECONNAISSANCE. Un ado compte extraire 7 millions de tonnes de plastique des océans. Objet flottant non identifié, le navire de Boyan Slat est flanqué de longs bras montés sur des bouées, faisant face à l'immensité. Ce système ne comporte aucun filet, ce qui permettrait de nettoyer les océans non pas en 79 000 ans (comme le prédisaient certains scientifiques) mais en seulement 5 ans ! Une différence qui a de quoi réjouir les militants écologistes les plus désabusés. Les déchets ne seront pas "attrapés" dans des filets, mais déviés par de gigantesques structures. L'absence de filets s'avère aussi particulièrement respectueuse de la flore locale puisque les déchets seront déplacés sans emprisonner les poissons et autres animaux marins.

C'est par la force des courants marins que le plastique sera dirigé vers la plateforme de nettoyage, elle-même auto-alimentée grâce au soleil et aux vagues. Durable et rentable Le génie du projet tient aussi au fait que les débris ainsi récupérés permettraient de générer plus d'argent qu'il n'en faut pour construire la plateforme. Vider le plastique des océans: le projet fou d'un ado serait "rentable" Il y a deux ans, un étudiant de 17 ans concevait un système qu'il disait capable de nettoyer les océans plus vite et plus écologiquement que tout ce qui avait été imaginé jusqu'ici.

Ce mardi, un pas décisif a été franchi: lors d'une conférence de presse à New York, le jeune homme a présenté une étude de faisabilité qui montre non seulement que son projet est réalisable mais qu'il pourrait également être rentable. Boyan Slat. Ce nom ne vous dit peut-être encore rien mais vous avez sûrement entendu parler de son histoire et surtout de son projet: Ocean Cleanup. Ce jeune Néerlandais de 19 ans veut en effet débarrasser les océans de leurs déchets plastiques. Et malgré son âge, il y travaille déjà depuis un long moment. Alors qu’il pratique la plongée en Grèce en 2011, il est frustré de voir plus de sacs en plastique que de poissons. Son travail portera progressivement ses fruits. Ce mardi, un pas décisif vers la concrétisation de son entreprise a été franchi. Julien Vlassenbroek. Le nettoyage des océans de Boyan Slat n’est-il qu’une belle utopie ?

Le projet de Boyan Slat consiste à poser un barrage flottant fixe par rapport au fond pour profiter du courant. Les débris flottants seraient alors poussés par le courant jusqu'au collecteur central et l'ensemble fonctionenrait sans intervention humaine. © Ocean CleanUp Le nettoyage des océans de Boyan Slat n’est-il qu’une belle utopie ? - 3 Photos Son idée défraie la chronique. Le jeune Hollandais, du haut de ses 19 ans et de son enthousiasme communiquant, séduit avec son projet de collecte géante des déchets de matières plastiques flottant dans la gyre de l’océan Pacifique, le fameux « continent de plastique ». L’ambitieuse aventure a déjà récolté plus de 1 million de dollars, soit plus de la moitié de ce que l’initiateur demande. L’idée, détaillée sur le site du projet, Ocean CleanUp et dans un rapport téléchargeable, consiste à installer un barrage en surface là où il y a du courant.

Le schéma de principe. Des techniques à mettre au point Un nettoyage limité aux déchets les plus gros. GN ! Barges de nettoyage. ACTION VERTE – Un entonnoir géant pour nettoyer les océans. La plate-forme imaginée par Boyan Slat utilise les vents et courants pour aspirer les déchets. L'idée peut paraître saugrenue mais elle est des plus sérieuse. Depuis près de trois ans, Boyan Slat, un jeune Néerlandais de 19 ans, travaille sur le projet d'une plateforme semblable à un entonnoir géant capable de nettoyer les océans. La nouveauté aujourd'hui : une étude de faisabilité affirme que son concept pourrait fonctionner et permettre de débarrasser l’océan Pacifique de la moitié de ses déchets plastiques en dix ans, soit 70 millions de kilos. >> Lire aussi : Le 7e continent de plastique : ces tourbillons de déchets dans les océans >> Lire aussi : Les plastiques, des déchets néfastes pour les écosystèmes Si son invention voit le jour, elle aura très certainement un impact considérable sur l'état de nos océans.

Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité. The ocean cleanup - Feasibility Study. How We Showed the Oceans Could Clean Themselves - Boyan Slat on The Ocean Cleanup. A Brilliant 20-Year-Old Built This Spacecraft-Looking Machine to Clean Up Earth's Oceans. Boyan Slat is not a typical 20-year-old. After the Dutch native went on a diving trip in Greece where he saw more plastic than marine life, he resolved to do something about it. In 2016, The Ocean Cleanup, the company Slat founded, will be deploying the world's first ever system to passively clean the Earth's oceans on a large scale.

Rather than actively collecting garbage, the unique approach uses the ocean's natural currents to steer the debris, where it can then be collected into solid floating barriers. The system is superior to nets, which also ensnare wildlife. If all goes as planned, the collected garbage can be recycled, with costs going to offset the cleanup. Slat's ocean cleaning system will span 2,000 meters and will be the largest floating structure humans have ever deployed into the world's oceans. "Taking care of the world's ocean garbage problem is one of the largest environmental challenges mankind faces today. H/t IFLScience. The 20-Year-Old Who Plans to Remove All Plastic from the Ocean. Boyan Slat is a an inspiring young man on a big mission, to remove all plastic from the ocean, and he has no plans of slowing down until his mission is complete. No, he’s not some superhuman 20-year-old wunderkind who magically found a potential fix to a major Global Crisis.

He’s simply a shining example of personal dedication, conservation of resources, hard-work and trial and error. Slat says, “But that’s what science is really, it’s a work in progress.” Here’s a new interview by MOTHERBOARD that really gives an inside glimpse to his mission and how they plan on removing all plastic from the Ocean: This is a major problem, as the Pacific Ocean is considered the World’s largest landfill. Recently, Slat launched a crowdfunding campaign behind his Ocean Cleanup Project. However, more is needed and recently they raised over $2-Million. Here are the primary locations on the planet where plastic gathers in what’s called “gyres.” Here’s the original & engaging TED Talk Share and Enjoy. The Ingenious Plan for the Ocean to Clean Itself Is Led By a 20-Year-Old.