Portugal

Facebook Twitter

Actualité de demain : APRÈS LA GRÈCE, LE PORTUGAL ? par François Leclerc. Billet invité.

actualité de demain : APRÈS LA GRÈCE, LE PORTUGAL ? par François Leclerc

En attendant le tour de la Grèce, retardé le plus possible parce qu’encore plus dérangeant, le Portugal est de retour sur la sellette, n’ayant comme perspective que de suivre la même pente après avoir été longtemps présenté comme le bon élève de la classe. La Troïka a entamé sur place un nouvel examen des résultats du programme de rigueur, reporté étant donné la crise politique, tandis que le vice-premier ministre en charge du dossier, Paulo Portas, réclame un assouplissement de 4% à 4,5% des objectifs de réduction du déficit fin 2014, déjà demandé mais pas obtenu après deux assouplissements successifs, en septembre de l’année passée et mars dernier. « Il faudra qu’on nous explique comment on va pouvoir passer d’un déficit de 5,5% en 2013 à un déficit de 4% en 2014 » s’est interrogé Antonio Saraiva, le patron des patrons portugais.

Tenir l’objectif de fin d’année de 5,5% n’est même pas garanti. La zone euro peut-elle se permettre une seconde Grèce ? Grandola. Atartin: DORMONCRATIE... Une marée humaine au Portugal contre l'austérité. International Plusieurs dizaines de milliers de personnes déferlaient samedi à travers le Portugal contre les mesures d''austérité du gouvernement à l'appel d'un mouvement citoyen apolitique, en passe de réaliser une mobilisation de grande envergure.

Une marée humaine au Portugal contre l'austérité

"La troïka et le gouvernement dehors", "le Portugal aux urnes", "élections maintenant", "démocratie participative", pouvait-on lire sur les banderoles et les affiches portés par les manifestants. A Lisbonne, le cortège des protestataires, fort de plusieurs milliers de personnes s'est ébranlé vers 16H00 GMT au son de la chanson "Grândola Vila Morena", reprise en coeur par les manifestants, la voix tendue d'émotion.

Cette chanson est devenue le symbole de la contestation au Portugal après avoir été l'hymne de la Révolution des Oeillets de 1974 qui a permis l'instauration de la démocratie. Une mobilisation générale "Le gouvernement nous vole. Jmsardo. Freduarte: Over 1 million sing Grândola... Manifestations monstre contre l'austérité au Portugal. Manifestations à Lisbonne dans plusieurs villes du Portugal contre l'austérité © REUTERS/Jose Manuel Ribeiro - 2013.

Manifestations monstre contre l'austérité au Portugal

Juanmi_News: URGENTE. Des dizaines de milliers de Portugais manifestent contre l'austérité. Le Portugal a connu samedi une journée de mobilisation très importante, contre les mesures d'austérité mises en oeuvre par le gouvernement.

Des dizaines de milliers de Portugais manifestent contre l'austérité

La population, durement touchée par la crise, est descendue en masse dans les rues de Lisbonne, pour crier sa rancoeur contre l'Union européenne et le Fonds monétaire international notamment. Selon les organisateurs, ils étaient plus d'un million à travers tout le pays. Le rendez-vous était attendu, il n'a pas été manqué. Plusieurs dizaines de milliers de Portugais ont pris part samedi à de grandes manifestations à travers le pays. La plus fournie, dans la capitale Lisbonne, où selon les organisateurs, 500.000 personnes sont descendues dans la rue. "La troïka et le gouvernement dehors ! " C'était là le mot d'ordre des manifestants, descendus dans la rue à l'appel d'un mouvement se revendiquant apolitique, "Que la Troïka aille se faire voir". La crise au Portugal. Victimes de l'austérité, nous sommes tous des "entroïkés" !

Dans un pays où le chômage ne cesse de progresser et où l'austérité est la règle, les Portugais se sentent victimes de la troïka.

Victimes de l'austérité, nous sommes tous des "entroïkés" !

La démocratie a un goût amer pour les "entroïkés", le mot de l'année au Portugal. A Lisbonne, dans les magasins du quartier multiculturel de Graça, qui domine la ville du haut d'une colline, le crédit est de retour. Deux poulets entiers sont vendus 5 euros ; le kilo de tomates, presque deux ; le paquet de riz, un peu plus de 70 centimes. De quoi faire tenir une famille pendant trois jours.

Crise: Le Portugal pourrait demander plus de souplesse budgétaire à l'UE. Le Portugal, dont l'objectif de déficit public semble compromis cette année en raison d'une baisse de recettes fiscales, pourrait être contraint, à l'instar de la Grèce, de demander plus de souplesse dans la mise en oeuvre du plan d'austérité imposé par ses créanciers, selon les analystes.

Crise: Le Portugal pourrait demander plus de souplesse budgétaire à l'UE

D'après la direction générale du budget, les recettes fiscales ont reculé sur les sept premiers mois, de 3,5% sur un an, en raison notamment d'une forte baisse de la consommation sur fond de récession, avec une contraction de l'économie prévue de 3% cette année et un taux de chômage record, actuellement à 15%. Dans ce contexte, le gouvernement ne sera pas en mesure de respecter l'objectif de déficit public de 4,5% du PIB à la fin de l'année, s'accordent à dire de nombreux analystes et il devra trouver entre deux et trois milliards d'euros pour compenser cet écart budgétaire. Mais selon lui, de nouvelles mesures de rigueur, "ne résoudront rien et ne feront que plomber davantage l'éconmie". La crise économique et financière au Portugal.

La crise économique et financière au Portugal. Portugal : la suspension des primes des fonctionnaires jugée inconstitutionnelle. La cour constitutionnelle portugaise a rendu vendredi une décision de normand : la suspension des primes de vacances et de noël des fonctionnaires publics viole le principe d?

Portugal : la suspension des primes des fonctionnaires jugée inconstitutionnelle

Égalité entre les citoyens. Toutefois, a précisé la cour, il faut maintenir la suspension en 2012, pour rester conforme aux engagements pris devant les bailleurs de fonds internationaux. Selon le rapport de l? Institution qui vient d? Être rendu public au Portugal, il s? Soupir de soulagement pour l'opposition et les syndicats.

Supplément sur le portugal

Crise au Portugal. Crise : certains Portugais proposent d'être payés en nature pour leur travail. António et Lídia sont deux Portugais qui subissent la crise de plein fouet.

Crise : certains Portugais proposent d'être payés en nature pour leur travail

Désespérés, ils en sont réduits à échanger leur travail contre de quoi manger. Ils ont témoigné dans Courrier International. Une situation de semi-esclavage, selon Joaquim Dionísio, avocat spécialiste du droit du travail et membre de la direction du principal syndicat portugais : "On est en train d'assister à une régression civilisationnelle. Avec la crise, les cas de semi-esclavage augmentent", Le jeune António Santos, 24 ans, a tout perdu : son emploi, son logement… Il a donc déposé des annonces sur plusieurs sites internet, proposant de travailler « gratuitement » : «J'ai vraiment besoin de travailler, même si c'est seulement en échange de nourriture et d'un endroit où dormir", explique le jeune homme, qui a une formation professionnelle en commerce. Lu sur Courrier International. Futuribles. Revue futuribles, n° 5, janvier 1976 Portugal : quelle révolution, vers quelle société ?

Futuribles

Portugal. Le cauchemar éveillé du peuple portugais - Charles Reeve. « Nous avons fait une révolution mais, au lieu d’exploser, nous avons implosé.

Le cauchemar éveillé du peuple portugais - Charles Reeve

Et nous sommes, toujours, demeurés clandestins. » Mário Cesariny (1923-2006) Le 18 avril 2012, une troupe de mercenaires de l’État portugais armés jusqu’aux dents bouclait un vieux quartier populaire du centre de Porto. L’objectif était d’investir une école abandonnée, occupée depuis quelques mois par des jeunes et des habitants. Et de déloger ces derniers. Le lieu, laissé à l’abandon par les autorités, avait été transformé en centre social aux activités multiples, allant de l’enseignement à des activités culturelles et sportives. ARCHITECTURE PORTUGAISE.

Moody’s nous pousse à la faillite. Le directeur du principal journal économique du pays étrille les agences de notation et demande qu’elles passent en jugement. Les Etats, les banques et les entreprises ont besoin des agences de notation, des entités fondamentales pour évaluer le risque d'un pays et d'une économie comme pour garantir l'existence d'investisseurs prêts à placer leur argent. Mais ils n'ont pas besoin des agences telles qu'elles existent aujourd'hui, sans régulation ni limites. Moody's a décidé lundi dernier [4 juillet] d'annoncer au monde un abaissement brutal de quatre points de la note souveraine du Portugal, l'envoyant "à la poubelle" [dans la catégorie des placements spéculatifs], quelques jours seulement après l'annonce par le gouvernement de l'adoption des premières mesures d'un plan d'austerité implacable négocié avec les instances internationales, dont un prélèvement exceptionnel de la moitié de la prime de fin d'année [soit la moitié d'un salaire mensuel].

Image001.png (Image PNG, 1437x1010 pixels) - Redimensionnée (61%) Bailout set to send Portugal into recession - International - IOL. Sergio Goncalves Lisbon Portugal’s caretaker government signed up to a e78 billion (R768bn) EU/International Monetary Fund (IMF) bailout yesterday, while warning that its terms would push it into recession this year and next. Portugal bailout tough, but fair, recovery distant. 78 milliards d’euros d’aide internationale pour le Portugal. Un accord a été trouvé ce mardi soir entre les bailleurs de fonds (Union européenne et Fonds monétaire international) et les autorités portugaises sur un plan de sauvetage. Cette aide de 78 milliards d’euros sur trois ans doit permettre à Lisbonne de redresser ses finances. La contrepartie, c’est un plan d’austérité drastique. “Le gouvernement a trouvé un bon accord, estime le Premier ministre démissionnaire, José Socrates. C’est un accord qui défend le Portugal.

Bien sûr, il n’y a pas de programmes d’aide financière qui ne soient pas exigeants. Crise: Le Portugal de nouveau sur la sellette. Renégocier l’aide internationale au Portugal ? La question se pose après qu'un off entre des ministres portugais et allemands a été rendu publique. Si le gouvernement portugais nie toute intention de renégocier les 78 milliards d’euros alloués par l’aide internationale, l’asphyxie gagne au Portugal. Et la méfiance envers l’Allemagne aussi. Les deux hommes parlent doucement. Portugal agrees on a 78-billion euro EU/IMF bailout.

Privatisations, austérité, liquidités : le prix du sauvetage du Portugal se précise. Les ministres des finances des pays de l’Union Européenne se réunissent aujourd’hui et demain à Godollo, près de Budapest dans le cadre du conseil de l’Union Européenne (dit ECOFIN). Du coup, le plan de sauvetage demandé mercredi soir par le gouvernement démissionnaire portugais s’est naturellement invité à l’ordre du jour du sommet.

Les commissaires européens, les responsables de la BCE et du FMI se sont joints au sommet pour discuter de la question portugaise. Un premier communiqué (pdf) dévoile, dans les grandes lignes, les conditions imposées au Portugal pour accéder à l’aide européenne : un « ambitieux plan d’ajustement fiscal »des mesures pour restaurer la compétitivité en diminuant la rigidité de son économie et de son marché du travail, tout en préservant la situation économique et sociale de ses citoyens. « Ce plan devrait inclure un programme ambitieux de privatisations » précise le communiqué.des mesures pour maintenir la liquidité et la solvabilité du secteur financier.

Une offre que le Portugal ne pourra pas refuser. Dans un épisode de l’excellente série , le mafieux Tony Soprano explique à un parieur à la petite semaine pourquoi il le laisse jouer et perdre de grosses sommes. Lui déclare-t-il tout en vidant la boutique de ses marchandises et en la condamnant de fait à la faillite. est disponible en portugais.

En regardant la série, les téléspectateurs en apprendront plus sur ce qui les attend que dans n’importe quel article ou reportage, puisque le Portugal est la dernière économie en date à tomber entre les griffes de la Commission européenne, et peut-être aussi du FMI. Des griffes mafieuses, comme les Irlandais et les Grecs peuvent en témoigner. Portugal: Un budget tr s aust re et tr s contest. Les Portugais partent oublier la crise en Angola. Le Portugal au bord de la crise de nerfs. Pedro Passos Coelho risque d'apprendre à ses dépens qu'il y a des limites à trop vouloir jouer le bon élève de Bruxelles, de Francfort et du Fonds monétaire international. Depuis sa tentative de taxer les salariés au profit des entreprises pour faire repartir l'emploi au Portugal, le Premier ministre portugais est surnommé le « Robin des bois des riches ».

Un plan de sauvetage de 78 milliards d'euros pour le Portugal. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le. Portugal : le fonds de sécurité sociale finance une émission de dette [MAJ] Le Portugal va demander une aide européenne - Social. La note du Portugal encore abaissée, Bruxelles exclut une aide hors programme.

Conjoncture : Le Brésil prêt à voler au secours du Portugal. Standard & Poor’s revoit à la baisse la note du Portugal et de la Grèce. Nouveau coup dur pour l’Europe : comme on le redoutait depuis hier, l’agence de notation S&P (Standard and Poor’s) vient d’abaisser la note de la dette souveraine du Portugal à BBB- contre BBB. L'Union veille sur son patient portugais. Conjoncture : Portugal : Socrates désavoué, l'aide financière se profile. Portugal : manifeste pour une autre politique. Au Portugal, retour du STO pour les bénéficiaires d'aides sociales. Face à la crise, policiers et gendarmes rendent les armes.