background preloader

PEARLTREES

Facebook Twitter

Enfants et écrans : psychologie et cognition. Par Hubert Guillaud le 29/01/13 | 19 commentaires | 16,869 lectures | Impression L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques.

Oui il est important de maïtriser le contenu exposé à l'enfant et le temps passé devant les écrans de toute sortes. L'écran empêche une vraie sociabilisation. Mais l'on peut y trouver quelques avantages pour permettre un apprentissage ludique. Il existe par exemple des livres animés avec textes et sons qui rendent la lecture moins rébarbative pour des enfants de CP-CE1. Il existe aussi des applications type cahier de vacances qui récompensent les progrès par ceintures de couleurs et renforcement positif. Au final les enfants apprennent mieux en s'amusant. out cela doit rester sous le contrôle des adultes afin d'éviter tout excès. – dorget_grouped_psy

Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations).

Enfants et écrans : psychologie et cognition

Culture du livre et culture des écrans : l’indispensable complémentarité Le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron qui a activement participé à l’élaboration de ce rapport est longuement revenu sur les raisons qui expliquent l’affrontement de deux cultures auquel nous assistons actuellement : celle du livre et celle des écrans. Cyberdépendance: «Le véritable danger, c'est l'isolement» INTERVIEW Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts...

Cyberdépendance: «Le véritable danger, c'est l'isolement»

Propos recueillis par Julien Ménielle Publié le Mis à jour le La cyberdépendance est-elle la nouvelle menace venue du Web? C'est ce que semble indiquer un rapport parlementaire rendu public ce mercredi. Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts. Elle explique le phénomène pour 20minutes.fr. Stress numérique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stress numérique

Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[2] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples. La cyberdépendance, ennemie du sommeil ?

Chaque soir, Fabrice, 34 ans, s’adonne à ce qui est devenu un rituel : il se connecte fébrilement, répond à ses courriels, en adresse d’autres, surfe sur ses réseaux sociaux, visite ses nombreux sites préférés.

Bonsoir, Merci d'avoir rajouté cette perle, cet article est tout à fait en phase avec le sujet de cette recherche. Le sommeil peut être grandement impacté par un usage immodéré d'internet. Il est dur chez nous le soir de faire la chasse aux écrans au moment de l'extinction des feux! Bien cordialement, Sylvie D L1 Psy - Groupe A – deroche_groupea_psy

Ses yeux sautent d’une image à l’autre des heures durant.

La cyberdépendance, ennemie du sommeil ?

Et comme à chaque connexion, le temps semble s’être arrêté. Internet ne manque pas d’entraîner des cyberdépendances chez ses utilisateurs. Les signes d’alerte sont multiples : sensation récurrente de manque hors connexion, soulagement à la connexion, usage incontrôlé et prolongé d’Internet… Une passion dévorante pour le net peut véritablement naître chez l’internaute, jusqu’à en perturber son sommeil. Selon une étude récente, en effet, différents troubles du sommeil sont susceptibles de se manifester chez les cyberdépendants : troubles de l’endormissement, réveils nocturnes, insomnies ou encore diminution du temps de sommeil.

Comment les spécialistes expliquent-ils l’émergence de ces troubles ? Présentation des consultations. L’accueil est ouvert les : Lundi, mardi, mercredi, vendredi, de 11h à 19 h Jeudi, de 12h à 19h Samedi : de 10h à 14h (fermé les samedis de juillet et août) Les nouveaux patients sont reçus : Lundi, mardi, mercredi, vendredi, de 11h à 16 h Jeudi, de 12h à 16h Pour éviter l’attente, nous vous conseillons de prendre rendez-vous.

Présentation des consultations

Comment devient-on accro au numérique ? Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque.

Comment devient-on accro au numérique ?

Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Premier épisode de l'addiction numérique, demain : Comment s'en sortir. Nouvelles addictions Les nouvelles technologies sont de plus en plus performantes et intrusives Crédit Reuters. Articles divers. 2014 Medecine AngibaultXavier.


  1. minoton_groupe1_psy Feb 24 2016
    Bonjour, Votre travail est intéressant. Pouvons-nous faire équipe car nous travaillons sur le même sujet ? Merci. Cordialement, Antoine