background preloader

CANCERS

Facebook Twitter

PRÉVENTION DES CANCERS

CANCERS ET PRODUITS LAITIERS. CANCERS ET PESTICIDES. DETECTION PRÉCOCE. FREQUENCE DES CANCERS. CANCERS ET ONDES. TRAITEMENT. PREVENTION. Elephants: Large, Long-Living and Less Prone to Cancer. Photo In 1977, a University of Oxford statistician named Richard Peto pointed out a simple yet puzzling biological fact: We humans should have a lot more than mice, but we don’t.

Elephants: Large, Long-Living and Less Prone to Cancer

Dr. Peto’s argument was beguilingly simple. Every time a cell divides, there’s a small chance it will gain a mutation that speeds its growth. Cells that accumulate several of these mutations may become cancerous. Yet humans and mice have roughly the same lifetime risk of cancer, a circumstance that has come to be known as Peto’s paradox. A number of scientists have speculated that large, long-lived animals must evolve extra cancer-fighting weapons. “Every baby elephant should be dropping dead of at age 3,” said Dr. Writing Thursday in The Journal of the American Medical Association, Dr. Working independently, Vincent J. Dr. To understand the elephants’ defenses, the scientists investigated a gene that is crucial for preventing cancer, called p53.

Dr. Dr. The small ancestors of elephants, Dr. Dr. RALENTRI LE VIEILLISSEMENT POUR PREVENIR LES CANCERS. Natural Defenses in Preventing and Treating Cancer. Soutien d'une personne sous chimiothérapie, très affaiblie. Suite à la question de Nadia La priorité est : - des nourritures faciles à consommer : semoules/flocons de céréales, bouillies, purées.... - acides gras oméga trois car ils représentent beaucoup d'énergie et sensibilisent les cellules cancéreuses au traitement (si possible 2 capsules d'huile de poissons à chaque repas, sauf si chirurgie ou saignements) - un complexe généraliste avec du zinc qui est le facteur principal pour reprendre de l'appétit et du muscle (le plus complet serait Multidyn Femme ; on ne peut pas lui donner Senior car il y a de la N acétylcystéine dedans) - un peu de magnésium (D Stress comprimés 2 à chaque repas) - des polyphénols qui ont montré des effets synergiques avec les chimiothérapies (catéchines de thé vert, grenade) : Antiox F4 4 cp matin et midi et sous forme alimentaire : curcuma, thé vert, chocolat noir, la sylimarine serait aussi un plus (Légalon en pharmacie ou compléments titrés) - vitamine D 10 gouttes de Dédrogyl chaque soir Le problème délicat est le fer.

Soutien d'une personne sous chimiothérapie, très affaiblie

Baisse des sucres, augmentation des végétaux, vitamines et oméga 3 augmentent en 3 mois, la télomérase.

COMPLEMENTS

DES EXTRAITS DE BROCOLI RADIOPROTECTEURS ET ANTICARCINOGENES, ONT UN POTENTIEL ANTI-ÂGE. "Le brocoli, arme inattendue contre la radioactivité" Derrière le classique "Mange tes légumes !

DES EXTRAITS DE BROCOLI RADIOPROTECTEURS ET ANTICARCINOGENES, ONT UN POTENTIEL ANTI-ÂGE

", il y a désormais bien plus que l'injonction du parent ou du diététicien. Les chercheurs ont en effet, depuis plusieurs années, mis en évidence qu'un régime riche en légumes crucifères (chou, brocoli, chou de Bruxelles, etc.) était lié à un risque réduit de développer différentes sortes de cancers. La raison en incombe à un composant présent dans ces plantes, l'indol-3-carbinol (I3C). Une fois digéré, l'I3C se transforme en une autre molécule dont l'acronyme est DIM (pour l'imprononçable 3,3′-diindolylméthane). Cette action anti-cancérigène est déjà remarquable mais le DIM ajoute aujourd'hui une corde inattendue à son arc.

Cela n'a pas été le cas de tous ceux à qui l'on injectait la molécule. Restait à déterminer comment le DIM s'y prenait pour protéger des organismes ayant été exposés à des doses de radiations normalement mortelles. Nutrithérapie, prévention et co-traitement des cancers.