Livre, numérique, piratage (eBook, piracy)

Facebook Twitter

Pourquoi les outils de lecture de livres électroniques ne sont-ils pas plus intelligents. Joe Wikert (@jwikert), directeur des conférences Tools of Change chez O'Reilly Media, télécharge énormément d'extraits de livres électroniques et d'articles, tant et si bien que trop souvent il est submergé, n'arrive pas à les lire, les oublie dans les tréfonds de ses machines.

Pourquoi les outils de lecture de livres électroniques ne sont-ils pas plus intelligents

Mais s'il les oublie, c'est peut-être aussi parce que nos outils de lecture électronique sont restés terriblement pauvres, explique-t-il. L'étagère d'iBookStore semble encore bien jolie à qui ne dispose que de quelques titres, mais elle est inutile à qui collectionne des milliers d'extraits de livres et d'articles. Image : l'étagère d'iBookStore où comment rendre invisible votre bibliothèque de titres... Le droit de lire. L'original de cette page est en anglais. par Richard Stallman Inscrivez-vous à notre liste de diffusion (en anglais) concernant les dangers des livres électroniques.

Le droit de lire

Cet article a été publié dans la parution de février 1997 de Communications of the ACM (volume 40, numéro 2). Extrait de The Road to Tycho, une collection d'articles sur les antécédents de la Révolution lunaire, publiée à Luna City en 2096. Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman. Le jour viendra où lire tranquillement un livre dans un parc deviendra un acte de résistance.

Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman

Nous ne sommes plus très loin en effet de Fahrenheit 451 et surtout de la nouvelle Le droit de lire, rédigée par Richard Stallman en… 1997, et malheureusement plus proche aujourd’hui de la triste réalité que de la fiction délirante[1] Le même Richard Stallman se livre ci-dessous à une comparaison édifiante entre un livre papier et un livre électronique (ou e-book). Je me retourne et suis alors bien content de trouver encore de vrais livres dans ma bibliothèque… Remarque 1 : Un billet qui fait écho à l’excellent (mais tout aussi inquiétant) Lisez, vous êtes surveillés de Jean-Marc Manach. La cathédrale, le clavier et l'étagère. Au commencement était Hugo.

La cathédrale, le clavier et l'étagère.

Le livre tuera l'édifice. Chapitre heureusement consultable ici ou là. "Ceci tuera cela. Le livre tuera l'édifice. (...) C'était l'épouvante et l'éblouissement de l'homme du sanctuaire devant la presse lumineuse de Gutenberg. Negroponte : “Le livre est mort. Dans 5 ans, il aura disparu.” » Article » OWNI, Digital Journalism. La phrase du fondateur du Media Lab du MIT découle d'un raisonnement simple : le livre numérique devrait supplanter le livre physique, à commencer par les pays où le livre tel que nous le connaissons n'est pas ou peu accessible.

Negroponte : “Le livre est mort. Dans 5 ans, il aura disparu.” » Article » OWNI, Digital Journalism

Durant l’été, lors de la conférence Techonomy, Nicholas Negroponte avait lancé une phrase peu anodine qui a agité le milieu de l’édition aux Etats-Unis : “L’objet livre est mort. Dans 5 ans, il aura disparu.”. L'échec des DRM illustré par les « Livres numériques » de Fnac.com. Cher Framablog,En raison de l’absence du maître de céans,Les lutins qui veillent à ton bon fonctionnement,Ont œuvré pour publier le billet suivant,Par votre serviteur, introduit longuement.

L'échec des DRM illustré par les « Livres numériques » de Fnac.com

Témoignage d’un lecteur loin d’être débutant,Il retrace un épique parcours du combattant,Pour un livre « gratuit » en téléchargement,Que sur son site web, la Fnac, propose au chaland.”[1] Récemment[2] La bibliothèque numérique européenne et les droits d'auteurs. Une bibliothèque numérique européenne deux fois plus grande mais qui est handicapée par le manque d'accords européens sur les droits d'auteur.

La bibliothèque numérique européenne et les droits d'auteurs

Les internautes peuvent désormais accéder à 4,6 millions de livres, de cartes, de photographies, de séquences de films et de journaux numérisés sur Europeana, la bibliothèque numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite...) multilingue européenne ( ). Les collections d'Europeana ont plus que doublé depuis son lancement en novembre 2008 ( IP/08/1747 ). Europeana - Homepage. Le livre numérique, l’'Europe et la TVA.

Édition numérique: attention, l’évolution des modèles économique. Média-morphose: Internet et le futur du livre, par. Hadopi pour les livres? Un peu d’histoire… Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque (1/3) - Le Bl. Le titre de ce billet peut paraître provocateur.

Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque (1/3) - Le Bl

Il l'est certainement, mais il correspond à une réalité dont on parle peu, une réalité qui émerge encore à peine, mais dont les conséquences paraissent immenses, du point de vue du droit d'auteur, de l'économie de l'ensemble de la chaîne du livre, et des problèmes de conservation et du partage du savoir à l'ère du numérique.

Beaucoup d'entre vous ont certainement entendu parler du protocole Bittorrent, réseau Peer to peer (pairs à pairs en bon français) qui s'est nettement développé depuis deux ou trois ans, surtout depuis le « flicage » du réseau eDonkey, et des clients utilisés pour y accéder, dont le plus important est évidemment Emule. Livre et numérique - Le Bloc-notes de Lekti-ecriture.com. Internet rassemble un certain nombre de techniques liées aux technologies des réseaux et de l'informatique.

Livre et numérique - Le Bloc-notes de Lekti-ecriture.com

Par nature, comme toute technique, Internet est « neutre ». En revanche, les usages d'une technique, par un groupe humain ou un individu, ne le sont jamais. André Leroi-Gourhan a consigné ces éléments dans des livres qui demeurent précieux. Éditions Sillages, Ebooks en libre accès - Le Bloc-notes de Lekt. « Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque », version. La série de trois billets intitulée « Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque », de Joël Faucilhon, avait rencontré un succès étonnant et beaucoup de commentaires.

« Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque », version

Il est désormais possible de lire une version actualisée et augmentée de ce texte sur Contre-feux, la revue littéraire de Lekti-ecriture.com. Il vous suffit de suivre le lien suivant pour lire ce texte : Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque - Contre-feux. Le titre de ce billet peut paraître provocateur. Il l’est certainement en partie, mais il correspond à une réalité dont on parle peu, une réalité qui émerge encore à peine, mais dont les conséquences paraissent immenses, du point de vue du droit d’auteur, de l’économie de l’ensemble de la chaîne du livre, et des problèmes de conservation et du partage du savoir à l’ère du support numérique. Les réseaux Peer-to-peer Beaucoup d’entre nous connaissent ou ont expérimenté le protocole Bittorrent, réseau Peer to peer (pairs à pairs en bon français) qui s’est nettement développé depuis deux ou trois ans, surtout depuis le « flicage » du réseau eDonkey, et des clients utilisés pour y accéder, dont le plus important est évidemment Emule.

Emule est en perte de vitesse, mais les réseaux Peer to peer liés au protocole Bittorrent n’ont jamais été aussi actifs. Le livre numérique en train de se faire : l'exemple des « Pragma. Dans un billet publié très récemment sur le bloc-notes de Lekti-ecriture.com, Benoît Berthou plaidait, en fin d'article, pour que le livre, sous sa forme numérique, ne soit pas une simple reproduction d'un contenu papier, mais permette de se rendre plus loin, de prendre en compte les spécificités de l'Internet, pour une richesse accentuée.

Là-dessus, une expérience mérite d'être citée et même étudiée en détail, celle des ''Pragmatic Programmer''. Cette maison d'édition anglo-saxonne, qui édite des livres dans le domaine de l'informatique, ne se contente pas seulement de proposer des livres papier, ou leurs équivalents numériques (format PDF), mais propose à l'ensemble des développeurs qui souscripteurs de l'offre pour un livre de participer, réellement, à l'élaboration du livre. Le texte numérique contemporain. La numérisation des savoirs : une anti-communauté ? - Le Bloc-no. Nos deux billets consacrés aux DOI ont donné lieu, sur Lekti et ailleurs, à nombre de commentaires intéressants, et notamment celui de Pierre Vautherin (répondant au sobriquet de freak et menant une recherche sur le marché des revues en ligne que nous serions enchantés de diffuser sur notre site) qui affirme que plus de 50.000 articles scientifiques publiés pour une large part sur Internet bénéficient du concours d’un DOI « qui permet de les identifier, et donc de les sauvegarder !

» HAL-SHS. NOYER-GALLEZOT-ERTZSCHEID-CHARTRON-Nov2007.pdf. Demain une loi Hadopi pour les livres ? - AgoraVox le média cito. Mais on espère qu’il s’attaquera avec son énergie habituelle à un scandale vieux de plus d’un siècle dans le domaine des livres, un pernicieux système de licence globale que l’on appelle « abonnement annuel à la bibliothèque municipale », et qui concerne également les bibliothèques universitaires. Selon nos sources, une nouvelle loi est en préparation dans le plus grand secret, un Hadopi spécial livres. Pour une somme dérisoire, ce sont des centaines de milliers de gens qui lisent des romans gratuitement, autant de droits d’auteur en moins pour les écrivains ! Sans aller jusqu’à dire que les vedettes du showbiz se dorent la pilule sous les feux de la rampe... disons qu’il paraissent souvent mieux lotis que les travailleurs de la plume, exception faite des gros vendeurs.

Il est temps de combattre ces inégalités injustifiées entre différentes catégories d’artistes ! Dostoïevski numérique. Stas Kozlovskiï Dostoïevski numérique, ou la fin de l'ère papier Un appartement ordinaire à Moscou, en 2018. - Papa, je peux prendre sur ta carte 99 dollars ? Le droit de prêt en FRance. Lawrence Lessig. Bien commun. Développement durable. L'’éditeur et le spéculateur. Crise financière et spéculation éditoriale - La Lettrine : le mo. "Le libraire est une banque" - La Lettrine : le monde littéraire. Irène Delse » L’éditeur qui publiait trop. La SF contre Hadopi: pétition “Qui contrôlera le futur ? GÉNÉRATION SCIENCE-FICTION. Loi Lang. Cavalerie (droit) Un éditeur avoue : la préparation des manuscrits dipar. Le cauchemar du pilon - Comment les livres deviennent des boîtes. La grippe éditoriale. CNL - Centre National du Livre - Des agrégateurs aux disséminateurs. 10 Recommended Recommendation Engines. Beta.BookLamp.org. SURRGE - Storefront.

Babelio - Vos livres en ligne - Connectez vos bibliothèques. Catalog your books online. Bibliothèques : passer de l’ère logistique à l’ère de la médiati.

Bataille eBook : google, les autres, les formats

Livre cherche futur clair. People Who Read This Article Also Read... La fin du livre unique. Livre numérique: ça va saigner ! » Article » owni.fr, digital jo. Les Dossiers du NEF. Les affres du professionnel du livre. Le livre, de l'imprimé au numérique. Le Livre 010101 (1993-2003) [septembre 2003] Les mutations du livre à l'heure de l'internet.

Technologies et livre pour tous. @folio. Nos classiques en accès libre. Le livre numérique: chronologie 1971-2007. Le Projet Gutenberg, de 1971 à 2005. Une courte histoire de l'ebook. Les livres sur le web. Hathi Trust et le nouveau pouvoir des auteurs » Article » owni.f. Métadonnées Google books : Des milliers, des millions d'erreurs. Edition numérique de livres épuisés par les bibliothèques de l'U. Digithèque de l'ULB : Quand les droits d'auteur s'en mêlent. Les futurs du livre.