background preloader

Tous medias

Facebook Twitter

Mediasfrançais. Les médias en 2017 vus par… Les dix tendances qui impacteront 2016 selon Dentsu. Dentsu Aegis North, le département Etudes et Stratégie du Groupe Dentsu Aegis Network, liste les 10 tendances à retenir et à suivre, qui impacteront à la fois les médias, les communications de marques et les métiers de communication globale cette année. #1 – L’AdS witching A la rentrée 2015, les régies publicitaires TV sont allées un cran plus loin avec le lancement d’offres permettant de remplacer un spot diffusé sur l’écran de TV par un autre spot adservé, et donc ciblé.

Les dix tendances qui impacteront 2016 selon Dentsu

TF1 Publicité a été la première à commercialiser des spots utilisant la technologie ‘‘Ad Switching’’ lors de la finale de la Coupe du Monde de rugby en octobre dernier. Concrètement, les annonceurs intéressés par cette offre ont pu diffuser un spot différent sur le flux live de MYTF1, accessible sur les écr ans digitaux, leur permettant de cibler le message en fonction de l’audience. 15 choses à savoir sur la recommandation d’info personnalisée. Par Julien Kostrèche, Ouest MediaLab, billet invité Ouest Médialab s’est intéressé à la recommandation d’info personnalisée et est allé prendre la température du côté des médias, afin de mieux comprendre leurs craintes et leurs attentes face aux algorithmes.

15 choses à savoir sur la recommandation d’info personnalisée

À travers son étude pilotée par Typhaine Guézet et réalisée par SciencesCom, le cluster vous livre des avis d’experts sur la question. Dans un contexte de digitalisation accélérée du monde, l’abondance d’informations peut vite tourner à l’indigestion. L’une des réponses à ce phénomène d’infobésité est celle des algorithmes, capables de filtrer les contenus de manière automatisée à partir des données personnelles de l’utilisateur et de distribuer des informations susceptibles de l’intéresser. Bienvenue dans le monde merveilleux (mais compliqué) de la recommandation personnalisée d’information.

Mais alors, pourquoi les médias se montrent-ils si frileux ? 1Sortir du déni… 2 … Sans tomber dans l’optimisme béat. Ces industriels milliardaires qui possèdent des médias. Quand on est un industriel puissant, posséder un média est une tradition bien française.

Ces industriels milliardaires qui possèdent des médias

La preuve. Bernard Arnault : Après "Les Echos", "Le Parisien" ? Homme le plus riche de France, treizième fortune mondiale (avec 37,2 milliards de patrimoine selon Forbes), Bernard Arnault est à la tête du groupe LVMH qui est présent dans la mode, la bijouterie et la parfumerie (Louis Vuitton, Christian Dior, Givenchy, Marc Jacobs, Kenzo, TAG Heuer, Chaumet, Le Bon Marché, etc.) ainsi que dans les vins, champagnes et spiritueux (Moët & Chandon, Hennessy, Dom Pérignon, Veuve Clicquot-Ponsardin, la Maison Ruinart, le Château Cheval Blanc, le Château d'Yquem). Le groupe LVMH a une petite branche médias, qui regroupe Radio Classique et le quotidien "Les Echos", racheté au prix fort en 2007 (et pour lequel Bernard Arnault n'a pas hésité à bazarder "La Tribune").

A deux ans de la présidentielle, le groupe veut se renforcer dans les médias avec le rachat du "Parisien/Aujourd'hui en France" au groupe Amaury. Schibsted’s High Octane Diversification. The Norwegian media group Schibsted now aggressively invests in startups.

Schibsted’s High Octane Diversification

The goal: digital dominance, one market at a time. France is in next in line. Here is a look at their strategy. This thought haunts most media executives’ sleepless nights: “My legacy business is taking a hit from the internet; my digital conversion is basically on track, but it goes with an massive value destruction. We need both a growth engine and consolidation. The Scandinavian media power house Schibsted ASA falls into the long-termist category. The company went through the delicate transition to digital about five years ahead of other media conglomerates in the Western world. The transition began in 1995 when Schibsted came to realize the media sector’s center of gravity would inevitably shift to digital. One after the other, business units moved to digital. In Sweden, a bright spot kept blinking on Schibsted’s radar. La TV est notée 5,52/10 et la radio 7,06/10 selon le premier baromètre de perception des programmes réalisé par BVA pour le CSA. Numérique - Article - Le transmédia : entre narration augmentée et logiques immersives.

Les industries de la télévision et du cinéma se sont emparées des stratégies de production transmédias, en y voyant un moyen de promouvoir leurs contenus narratifs et d’attirer plus de publics vers leur franchise.

Numérique - Article - Le transmédia : entre narration augmentée et logiques immersives

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel et connecté, la stratégie transmédias représente un moyen de lancer une franchise ou de fidéliser un public à un univers. La promotion de franchise grâce aux stratégies transmédias, même si elle place ce phénomène dans une perspective marketing, n’est pas sans intérêt. L’avantage de partir d’une franchise est que la narration et les personnages sont déjà posés ; le but est alors de proposer des éléments narratifs complémentaires sur plusieurs médias, numériques ou non.

De plus, elle permet de créer une communauté ainsi qu’une certaine attente et un certain plaisir de la découverte autour d’un univers narratif. Le Mur de Westeros - Game of Thrones C’est avec la série Lost que J.J.