background preloader

Russie

Facebook Twitter

Plesetsk, le site russe de lancements militaires. Russie : face à SpaceX, Roskosmos développe une fusée utilisable 100 fois. Face à la concurrence redoutable de SpaceX, la Russie affiche ses ambitions.

Russie : face à SpaceX, Roskosmos développe une fusée utilisable 100 fois

Moscou vise Vénus et des fusées au méthane utilisables plus de 100 fois. "Pour remplacer l'actuel fusée Soyouz-2, nous élaborons une fusée au méthane. Elle sera développée dès le départ comme un ensemble réutilisable. Pas semi-réutilisable comme chez Space-X, mais réutilisable, le premier étage sera réutilisable plus d'une centaine de fois", a affirmé le patron de Roskosmos, Dmitri Rogozine dans un entretien à l'agence Ria Novosti. SpaceX vient de réussir son premier lancement et retour sur Terre d'un vaisseau Crew Dragon avec deux astronautes à bord pour le compte de la Nasa.

>> A lire aussi - Un conseiller de l'agence spatiale russe accusé de trahison pour un pays de l'Otan Autre priorité russe, selon M. >> A lire aussi - SpaceX va pour la première fois envoyer des astronautes dans l'espace >> Retrouvez ici nos Conseils Bourse du jour. La première fusée à quitter le nouveau cosmodrome de Vostotchny est en position, prête à décoller. Un lanceur Soyouz équipé de trois satellites a été mis en position verticale sur la plateforme de lancement du nouveau cosmodrome russe de Vostochny, dans l’Extrême-Orient russe.

La première fusée à quitter le nouveau cosmodrome de Vostotchny est en position, prête à décoller

Le décollage inaugural doit avoir lieu le 27 avril. Les préparatifs du premier lancement jamais effectué depuis le nouveau cosmodrome russe de Vostotchny sont entrés dans leur phase finale. Les réservoirs de carburants du lanceur Soyouz sont encore vides, mais la plupart des opérations délicates ont été effectuées. «La verticalisation est réussie. Le lanceur est fixé sur l’ensemble de lancement», a confié à Interfax une source de l’agence spatiale russe Roscosmos. Une tour de montage mobile restera près de la fusée jusqu’au jour du lancement pour vérifier l’équipement.

Soyouz

Did the Soviets Actually Build a Better Space Shuttle? A quarter-century ago, it seemed like thespace shuttle suddenly got a new sibling.

Did the Soviets Actually Build a Better Space Shuttle?

On Nov. 15, 1988, the Buran reusable orbiter, the crowning achievement of the Soviet space program, made its first flight. It would prove to be the Buran's last. But looking back 25 years later, some space experts say the USSR might have built a better shuttle, one that would have laid the groundwork for a new generation of launch vehicles, had it been able to weather the economic storms of the 1990s and the breakup of the Soviet Union. Copycat? Once the Soviet winged spacecraft finally made its public debut after years of secret development, an urban myth spread that it was an exact replica of the American space shuttle.

At the outset of the Buran project in 1976, the Soviet leadership, indeed, gave its industry the task of developing a system with similar technical capabilities to the space shuttle. Guts Most importantly, the Soviet engineers built an entirely new launch system for Buran. Une fusée russe explose en vol lors de son lancement à Baïkonour. VIDEO | Cette fusée Proton-M transportait trois satellites destiné au système de navigation Glonass, un concurrent du GPS américain et du futur Galileo européen.

Une fusée russe explose en vol lors de son lancement à Baïkonour

Elle a explosé mardi quelques secondes après son lancement diffusé en direct par la chaîne russe Rossia 24. "Il semble que ce lancement va se solder par une catastrophe", a noté perspicace le journaliste russe en regardant la fusée plonger vers le sol et exploser. Une fusée russe Proton-M transportant trois satellites pour le système de navigation Glonass a explosé mardi en vol. Elle avait été lancée quelques secondes plus tôt du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan. Le lanceur a changé de trajectoire 16 secondes après son décollage à 02H38 GMT, car "ses moteurs ont cessé de fonctionner", selon un communiqué de Roskosmos.

Danger pour la population locale Selon l'Agence spatiale kazakhe, cet accident "n'a pas fait de victimes, ni de dégâts", mais a provoqué une "fuite de combustible" de la fusée. Les fusées russes inquiètent le monde. L'agence spatiale russe Roskosmos est au fond du gouffre.

Les fusées russes inquiètent le monde

La principale concurrente d'Arianespace pour les lancements commerciaux a été contrainte de repousser ses prochains lancements après une série de graves incidents. Les deux principales fusées russes, Soyouz et Proton, sont concernées et des dizaines de vols déprogrammés sont désormais incertains. En huit mois, ce sont pas moins de quatre lancements qui ont échoué, ce qui laisse planer le spectre d'un problème de grande ampleur, voire d'un sabotage. Dernier incident en date, mercredi. Le lanceur Soyouz a échoué à placer le cargo Progress sur l'orbite prévue. Réputé lanceur le plus fiable du monde (98 % de réussite sur près de 2 000 lancements), le vénérable Soyouz utilise une technologie qualifiée de rudimentaire, développée dans l'Union soviétique des années 1960.

Proton La semaine dernière, c'est le lanceur lourd Proton-M qui a provoqué la perte très probable d'un satellite géant de 265 millions de dollars. Tensions multiples. Navette Spatiale Bourane - Lanceur Energia.

Sputnik

Universal Rocket. UR-100[edit] UR-200[edit] UR-500[edit] UR-700[edit]

Universal Rocket