background preloader

Energie

Facebook Twitter

Hydroélectricité : la Chine tire la croissance mondiale. Chine. Au delà du rôle joué par son gouvernement lors des négociations climatiques de Paris, la Chine semble s’engager davantage pour l’environnement et l’instauration d’un développement économique plus durable.

Chine

Le futur poids lourd du marché mondial de l’énergie investit en effet massivement dans le secteur des énergies propres pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et respecter à terme ses engagements climatiques. Il compte pour cela sur le développement d’ici à 2030 d’un mix énergétique plus durable composé d’une part croissante d’énergies renouvelables et nucléaire. Le respect des objectifs climatiques. La Chine réduit la surcapacité de production de charbon.

La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) et d'autres départements concernés sont en train de solliciter les suggestions du public avant d'introduire officiellement des mesures drastiques pour réduire la surcapacité de charbon, selon un article publié jeudi dans le Quotidien de l'information économique.

La Chine réduit la surcapacité de production de charbon

Cette série de mesures comprend la suspension des nouveaux projets de mines de charbon, la fermeture d'installations de production obsolètes, l'ordre aux "entreprises-zombies" de fermer et l'accélération de l'intégration entre l'électricité et le charbon. Au cours des trois années à venir, le pays envisage de fermer 4.300 mines de charbon, d'éliminer la capacité de production obsolète de 700 millions de tonnes et de déplacer un million d'employés. Le gouvernement central a débloqué 30 milliards de yuans (4,57 milliards de dollars) pour soutenir ces déplacements, selon l'article. (Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI) L’avenir du marché de l’énergie en Chine. Le Journal des Énergies renouvelables - Newsletter numéro 1 - article. Légende : Vue du barrage Xiluodu sur la rivière Jinsha Jiang.

Le Journal des Énergies renouvelables - Newsletter numéro 1 - article

La centrale affiche 13,86 GW de puissance. Crédit : Siemens. Le deuxième plus grand barrage de Chine après celui des Trois Gorges (22,5 GW) – et le troisième plus grand au monde – a été entièrement mis en service en juin. La Chine accélère le développement de l'énergie nucléaire - Planete-business.com. Recouverte par un nuage de pollution de plus en plus épais, la Chine est aujourd’hui fermement engagée dans le développement de l’énergie nucléaire afin d’alimenter les besoins énergétiques de sa croissance économique tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

La Chine accélère le développement de l'énergie nucléaire - Planete-business.com

Le gouvernement chinois entend porter à 20 % la proportion de la consommation en énergie non-fossile dans la consommation énergétique totale d’ici à 2030, et a dévoilé pour cela fin décembre de nouveaux objectifs en termes de production électronucléaire. L’énergie nucléaire en Chine, une ambition à la hauteur des besoins énergétiques Avec 22 réacteurs opérationnels et 26 autres actuellement en construction dans les provinces de la côte Est, la Chine entend faire de l’énergie nucléaire une composante déterminante de son mix énergétique et devrait continuer à développer sa capacité de production de manière spectaculaire dans les années à venir. Une coopération franco-chinoise renforcée en matière nucléaire. Chine et la « voie du milieu » : charbon - uranium - thorium.

Gaz de schiste : l’Argentine et la Chine vont devenir de grands producteurs. Gaz : un accord à 400 milliards de dollars entre la Chine et la Russie. Le contrat est à la hauteur des deux nations : en tout point gigantesque.

Gaz : un accord à 400 milliards de dollars entre la Chine et la Russie

Après une décennie de négociations, la Chine et la Russie ont conclu, mercredi 21 mai, un méga-contrat d'approvisionnement en gaz. L'accord a été signé par CNPC, le géant pétrolier chinois, avec le russe Gazprom, en présence de Vladimir Poutine et de son homologue chinois, Xi Jinping. Montant de l'opération pour la Russie, qui fournira le gaz : 400 milliards de dollars (291 milliards d'euros). Sa durée : trente ans. « C'est un nouvel accomplissement majeur dans la coopération énergétique stratégique » entre les deux pays, s'est félicité CNPC. Le président russe, Vladimir Poutine, a salué « un accord qui satisfait les deux parties ».

Dans le détail, le millier de mètres cubes sera acheté 350 dollars (255 euros), selon les médias russes. Soucieux de garantir ses sources d'approvisionnement énergétique, Pékin était en négociations depuis dix ans avec Moscou. Comparaison de la capacité éolienne en Chine en 2011. Site Web pour cette image Figure 8.

Comparaison de la capacité éolienne en Chine en 2011

Comparaison de la capacité éolienne en Chine en 2011, par région, vertigo.revues.org Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur. China overtakes EU to become global wind power leader. China installed half of all new wind capacity worldwide last year, according to the Global Wind Energy Council (GWEC).

China overtakes EU to become global wind power leader

The country added an “astonishing” 30.5 gigawatts (GW) to boost installations to 145.1GW, the Brussels-based industry group said on Wednesday. It overtook the EU total for the first time, which added a record 6GW to increase its capacity to 141.6GW. China is ramping up renewable energy in a bid to limit smog-causing pollution from coal plants and act on climate change. Falling costs increasingly make the technology competitive with fossil fuels. “2015 was a big year for the big markets – China, the US, Germany and Brazil, all of which set new records,” said Steve Sawyer, secretary general of GWEC. Last month the head of the European wind lobby said its turbine makers were choosing fast-growing markets in the developing world over EU member states, whose policies to invest in the technology were uncertain. La Chine tapisse son désert de panneaux solaires. Au beau milieu du désert de Tengger, dans la province du Gansu (nord-ouest de la Chine), les panneaux du champ photovoltaïque apparaissent comme un mirage entre les dunes.

La Chine tapisse son désert de panneaux solaires

Ils s’étendent déjà à perte de vue, mais la construction de cette ferme de panneaux solaires n’est pas encore achevée. Une prochaine phase doit voir le projet géré par le groupe Zhenfa, aujourd’hui d’une capacité de 150 mégawatts, gagner encore bien plus loin sur les sables de l’ouest chinois. « Le désert est immense, nous avons tout l’espace pour construire sans devoir déplacer des paysans et il y a ici l’ensoleillement nécessaire », résume Li Shaolin, retraité de la compagnie d’électricité d’Etat dans la région, embauché par ce fabricant de panneaux solaires de l’Est côtier pour gérer ce champ isolé, avant d’ajouter : « Le seul risque, c’est le vent. » Pour se protéger de ce souffle agressif, M. Solar Farm in Dunhuang. For centuries, traders along the Silk Road relied on the oasis at Dunhuang for a reprieve from the withering sunlight and heat of the Gobi desert.

Solar Farm in Dunhuang

By 2011, a large solar farm on the outskirts of the city had started transforming that searing light into an energy resource for the region. The Advanced Land Imager (ALI) on the Earth-Observing-1 (EO-1) satellite captured this series of images showing the installation of solar power panels on the outskirts of Dunhuang in the Gansu province of western China. In 2006 (top image), barren desert dominated, except for the road and a few patches of agricultural fields (lower right). By 2011 (middle image), grids of photovoltaic panels began to appear in large numbers. By 2012 (lower image), thousands of square meters were covered. China’s State Development & Investment Corporation and the China Guangdong Nuclear Power Corporation (CGNPC) began construction in the area in August 2009, according to China Daily.

Instrument(s): La Chine saisie par la folie des barrages. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gilles Paris (Xiangjiaba (Chine), envoyé spécial) La grande muraille grise coupe sans ménagement la vallée creusée par la rivière Jinsha, à la charnière des provinces du Sichuan et du Yunnan.

La Chine saisie par la folie des barrages

En aval du barrage installé sur cet affluent du fleuve Yangzi, les eaux jaunes qui dévalent du déversoir lèchent à coups de vagues nerveuses les rives de la ville de Xiangjiaba installée en contrebas du troisième ouvrage hydroélectrique de la Chine en termes de puissance. Une cité sans grâce, avec ses cheminées et ses usines intégrées au tissu urbain, que la muraille d'environ 200 mètres de hauteur a tiré de l'anonymat. Lorsque l'ouvrage, qui a déjà mobilisé 14 milliards de mètres cube de béton, sera achevé, en 2014, notamment un impressionnant ascenseur à bateaux, il permettra d'actionner huit turbines géantes de 800 MW, les plus importantes au monde.

Chine acceleration de la construction de barrages hydroelectriques. Barrage des Trois-Gorges. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Chine saisie par la folie des barrages. Projet Hydroélectrique de Xiangjiaba. Projet Hydroélectrique Xiangjiaba Le Projet Hydroélectrique de Xiangjiaba est le dernier échelon dans l’exploitation en cascade en aval de la rivière Jinsha, le site se trouve à la jonction de la province du Sichuan et de la province du Yunnan sur une section aval de la rivière Jisha.

Sur la rive gauche c’est le comté Yibin, et sur la rive droite le comté de Shuifu. Le barrage est à 33 km du centre ville de Yibin et à 2.5 km de Shuifu. La distance linéaire du site à Yichang est de 700 km, entre le site et Wuhan c’est de 980 km, et d’ici à Shanghai il mesure 1160 km. Organigramme Trois Gorges (Chine) - le blog histoire géo de François Arnal Lycée François Mauriac 42 Andrézieux-Bouthéon. Energie : la Chine inquiète les fabricants de turbines - Les Echos.

Accueil Depuis 2011, le marché des centrales électriques s'est stabilisé dans le monde, mais avec une évolution du mix énergétique.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Politique. La Chine malade de son charbon. Climat : la Chine boude le charbon pour lutter contre la pollution. La Chine mise de moins en moins sur le charbon, mais de plus en plus sur l’économie verte. Depuis qu’elle a dévoilé son plan national anti-pollution fin 2013, elle multiplie les initiatives en ce sens. À Pékin, sur les quatre centrales à charbon que compte la ville, trois ont déjà été fermées, selon l’agence de presse officielle Xinhua. China's Consumption Of Coal Steadily On The Rise.