background preloader

Ecole numérique

Facebook Twitter

L’école numérique état des lieux, enjeux et perspectives. Innovation Pédagogique. Télécommande à prof et à élèves! Enseigner Hist-Géo-Ed civ cycle 4 - Les espaces productifs français étudiés sous forme d'un Plan De Travail. Séquence menée par le biais d’un PDT (Plan De Travail) sur trois espaces productifs différents.

Enseigner Hist-Géo-Ed civ cycle 4 - Les espaces productifs français étudiés sous forme d'un Plan De Travail

(Attention : programme de 2008 !) Après avoir testé la classe inversée à la mise en œuvre limitée par la fracture numérique, nous avons fait le choix de tendre vers une classe « renversée » où l’élève devient acteur jusqu’à construire son propre cours. Le plan de travail, plus répandu dans le premier degré, nous est apparu comme une solution très intéressante pour orchestrer l’ensemble des problématiques sur lesquelles nous nous interrogeons depuis longtemps, en permettant de varier à l’envie les démarches didactiques. Les échanges fructueux réalisés avec des collègues d'autres académies, notamment pas le biais des réseaux sociaux, ont été un moteur pour la mise en place de ce dispositif, qu'ils en soient remerciés, en particulier Laurent Fillion (académie de Lille ).

Qu'est-ce-qu'un Plan De Travail ? Le dispositif matériel mis en place : Le contenu du PDT : Les élèves avaient à leur disposition : La courbe de Rogers - Padagogie. Une transition vers un nouvel environnement, avec d'autres manières de sauvegarder, d’imprimer, d’échanger ou d’archiver les documents peut génerer des appréhensions compréhensibles chez les personnes moins férues de technologie.

La courbe de Rogers - Padagogie

De même qu’il y a une courbe de Gauss des résultats scolaires, il y une courbe d’adoption des innovations (courbe de Rogers). Pour une partie non négligeable du corps enseignant, il faudra du temps et un accompagnement de proximité pour mettre en place un usage innovant des tablettes. D’après les théories relatives à l’innovation, une innovation se diffuse dans la société en suivant un processus qui touche différentes catégorie de consommateurs, des plus enthousiastes jusqu’aux plus réticents face à la technologie. E.M. Rogers a modélisé ce processus par une courbe de diffusion (dite courbe en S ou courbe en cloche) en y associant les différents profils de consommateurs correspondant aux différentes phases du processus d’adoption. André Tricot : "Si l'efficacité d'un système éducatif ne tenait qu'à ses outils, que ce serait simple !".

Membre du laboratoire Cognition Langues Langages Ergonomie du CNRS, André Tricot est un des meilleurs spécialistes du numérique éducatif.

André Tricot : "Si l'efficacité d'un système éducatif ne tenait qu'à ses outils, que ce serait simple !"

Impact des exerciseurs, de l'apprentissage de la programmation, utilisation des data pour orienter l'enseignement, appel au numérique pour répondre aux carences du système éducatif, André Tricot revient sur les propositions du rapport de l'Institut Montaigne. Pour lui, c'est un texte militant. Entendez qu'il n'est pas réellement fondé... Une des premières idées du rapport, c'est que le numérique serait bénéfique car il motiverait les élèves. A-t-on des travaux qui attestent d’une motivation plus forte des élèves grâce à des logiciels ? A un premier niveau, on peut dire que ça dépend du logiciel et de la tâche. La fascination pour le numérique qu'on observait il y a 15 ans, doit maintenant être nettement plus nuancée. De la même façon le fait que les élèves soient plus motivés ne veut pas dire qu’ils apprennent mieux.

C’est très consensuel comme idée. Webinaire: faut-il changer de pédagogie à l'ère du numérique ? 10 propositions pour le numérique à l’école. « Il faut apprendre à coder le + tôt possible : je suis pour le PHP à l’école primaire » @mazaic@BlaBlaCar#DSFemploipic.twitter.com/RAqUsNcFrE— Delphine Cuny (@DelphineCuny)3 Février 2016 Le pire est que l’incongruité d’une telle proposition ne choque pas plus de gens que ça (ou pas assez pour que plus jamais personne ne dise un truc pareil), et qu’il ne vient pas à l’esprit de ceux qui l’affirment qu’on ne saurait coder sans savoir un minimum d’orthographe qui plus est dans une langue qui n’est pas la nôtre ni sans un minimum de bagage informatique.

10 propositions pour le numérique à l’école

Mais il y a pire. On voit bien que ce souci de déterminer ce qui doit être transmis à l’école ne s’accompagne d’aucune réflexion sur les valeurs à transmettre, d’aucune signification autre qu’économique. Je crois comprendre qu’on veut des générations de codeurs parce qu’on trouve sexyl’image du hackeur ou du développeur et que si en plus celui-ci a un côté californien fortuné, ça n’en est que meilleur pour la France et nos égos.