background preloader

CIGEO - Bure

Facebook Twitter

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice. Le tribunal administratif a annulé la cession à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs d’une forêt sous laquelle doivent être enfouis les déchets nucléaires.

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice

Déchets nucléaires à Bure: les antinucléaire s'attaquent au mur de l'Andra. Il y a 2 heures Lu 681 fois - AFP Plusieurs centaines de manifestants opposés au futur centre de stockage de déchets radioactifs à Bure (Meuse) ont abattu dimanche des pans du mur de protection du chantier, dans un bois objet de lutte depuis plusieurs semaines, a constaté une journaliste de l'AFP.

Déchets nucléaires à Bure: les antinucléaire s'attaquent au mur de l'Andra

Arrivés a l'orée du bois Lejuc, munis de bâtons, pioches ou autres, ils ont abattu une partie du mur en béton construit par l'agence nationale de gestion des déchets nucléaires (Andra), qui y mène des travaux exploratoires. Ce mur, haut d'environ deux mètres, en béton, vise à empêcher les opposants au projet, installés non loin, de dégrader le chantier à l'arrêt depuis deux semaines. Vers 11h00, aux cris de "Andra, dégage, résistance et sabotage" les manifestants opposés aux projets d'enfouissement de déchets nucléaires par l'agence nationale de gestion de ces déchets - 450 selon les organisateurs, 200 à 300 selon la préfecture - s'étaient réunis devant la mairie de Mandres-en-Barrois. Déchets nucléaires à Bure: la justice suspend les travaux de l'Andra dans le bois Lejuc. Lu 543 fois - AFP Le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a suspendu lundi les travaux effectués par l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) à Bure (Meuse), dans le cadre du projet d'enfouissement de déchets nucléaires, estimant qu'ils nécessitaient une autorisation de la préfecture.

Déchets nucléaires à Bure: la justice suspend les travaux de l'Andra dans le bois Lejuc

La vice-présidente du tribunal, Catherine Buchser-Martin, a jugé que les travaux effectués au bois Lejuc représentaient du défrichement, et non du déboisement comme l'affirmait l'Andra, a-t-elle indiqué à l'AFP. Elle a donc ordonné la suspension des travaux et la remise en état des lieux - environ 8 hectares. Le défrichement, selon le Code forestier, est l'action de "détruire l'état boisé d'un terrain et de mettre fin à sa destination forestière" et nécessite une autorisation de la préfecture - que l'Andra peut encore demander.

BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir ! Vu du Forum social mondial, l’arrêt des travaux de Bure. La victoire (au moins provisoire) des antinucléaires contre le projet de Bure résonne aussi de l’autre côté de l’Atlantique, à Montréal, au Québec.

Vu du Forum social mondial, l’arrêt des travaux de Bure

La décision du tribunal de grande instance de Bar-le-Duc de demander l’arrêt des travaux pour la construction d’un site d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, dans la Meuse, a créé une nouvelle vague de mobilisation pour en stopper définitivement la réalisation. A l’occasion du Forum social mondial, une «déclaration de Montréal pour un monde libéré de la fission nucléaire» a même été rédigée. Elle appelle à «construire un réseau mondial de citoyen(ne)s du monde […] pour coordonner le lancement d’actions communes». Pour Bruno Boussagol, metteur en scène et membre du réseau Sortir du nucléaire, corédacteur de cette déclaration, «la mobilisation du week-end dernier à Bure est importante, car elle a attiré des personnes qui ne seraient pas venues sans cette décision judiciaire retentissante».

Convaincre la population locale. Stockage radioactif de Bure : un conflit à vie longue. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir L’Assemblée nationale a adopté, lundi 11 juillet en milieu d’après-midi, une proposition de loi sur « les modalités de création d’une installation de stockage réversible en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue ».

Stockage radioactif de Bure : un conflit à vie longue

Ce texte, déposé par les sénateurs meusiens Gérard Longuet (Les Républicains) et Christian Namy (Union des démocrates et indépendants-Union centriste) et déjà voté dans les mêmes termes par le Sénat le 17 mai, permettra la poursuite du projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) dans le sous-sol de la commune de Bure (Meuse). Lire aussi : Le Sénat creuse le cimetière radioactif de Bure Depuis dix ans, ce projet de stockage de 80 000 m3 de déchets hautement radioactifs est contesté par des riverains et des associations, qui dénoncent les dangers d’un aménagement qu’ils qualifient de « poubelle nucléaire ».

En quoi consiste le projet Cigéo ? Quel est le calendrier ? Bure : feu vert du Sénat au projet Cigéo d'enfouissement de déchets radioactifs - France 3 Lorraine. Le Sénat a adopté mardi 17 mai 2016, parès trois heures de débats, la proposition de loi des sénateurs meusiens Gérard Longuet et Christian Namy, visant à donner l'autorisation législative nécessaire à la poursuite du projet Cigéo de stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde à Bure, entre la Meuse et la Haute-Marne.

Bure : feu vert du Sénat au projet Cigéo d'enfouissement de déchets radioactifs - France 3 Lorraine

L'ensemble des sénateurs ont voté pour, à l'exception des 10 écologistes, tous contre. Pour entrer en vigueur, ce texte des sénateurs meusiens doit être voté dans les mêmes termes à l'Assemblée nationale. Bure (Meuse) : le projet Cigeo au cœur d'un newsgame - France 3 Champagne-Ardenne. C'est le journal L'Usine Nouvelle qui a sorti l'information.

Bure (Meuse) : le projet Cigeo au cœur d'un newsgame - France 3 Champagne-Ardenne

Bure et son projet d'enfouissement de déchets radioactifs, est au cœur d'un newsgame. Entendez dispositif ludique de mise en scène de l'information qui emprunte aux jeux vidéo ses codes. Neuf étudiants en Master 1 de journalisme et médias numériques à Metz ont imaginé et mis au point "Opposition RadioActive" qui permet, soit de tenter de convaincre la population que le projet d'enfouissement des déchets radioactifs est porteur et viable, soit de se mettre dans le camp des opposants. Eboulement meurtrier sur le site d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure. Une personne est morte et une autre a été blessée, mardi 26 janvier, dans un éboulement sur le site du laboratoire souterrain de l’Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) à Bure.

Eboulement meurtrier sur le site d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure

Les deux victimes se trouvaient, avec quatre collègues, dans une galerie souterraine au moment de l’accident, signalé vers 12 h 30. Des relevés géophysiques étaient effectués lorsque le front de taille d’un fond de galerie a glissé, atteignant mortellement un technicien de la société Eiffage, explique la préfecture de la Meuse dans un communiqué. Le bloc de « plusieurs mètres cubes de roche » a enseveli la victime, a détaillé lors d’une conférence de presse le directeur général adjoint de l’Andra.

Ses collègues lui ont porté immédiatement secours, mais l’homme était déjà mort à l’arrivée des pompiers, a-t-il ajouté. Enquête ouverte Un projet contesté par des associations locales. Stockage des déchets nucléaires à Bure : le calendrier et la sûreté en question. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Ce n'est pas un coup d'arrêt, mais un vigoureux coup de semonce.

Stockage des déchets nucléaires à Bure : le calendrier et la sûreté en question

Le calendrier prévu pour la création, à Bure (Meuse), d'un centre d'enfouissement des déchets nucléaires français est trop précipité et ne permet pas de garantir la sûreté de l'installation. Telle est la conclusion de la Commission nationale du débat public (CNDP), une autorité administrative indépendante, dont le président, Christian Leyrit, a dressé, mercredi 12 février, le bilan de la consultation de la population, organisée sur le projet. Un dialogue exigé par la loi pour tout équipement d'intérêt national à fort impact socio-économique et environnemental. Cigéo, la méga poubelle nucléaire dans la Meuse qui plombe EDF. En 2015, le bénéfice net d’EDF a été divisé par 3, à 1,2 milliard d’euros, en raison de lourdes dépréciations.

Cigéo, la méga poubelle nucléaire dans la Meuse qui plombe EDF

L’électricien a notamment perdu 500 millions d’euros sur Cigéo, un projet lié au nucléaire loin de faire l’unanimité. Si les Français commencent à connaître Notre-Dame-des-Landes, encore peu ont déjà entendu parler de Bure, une petite commune située à la limite de la Meuse et la Haute-Marne. C’est pourtant dans ce village de 92 habitants et ses alentours que l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (l’Andra) a choisi d’implanter son « centre de stockage industriel géologique » (Cigéo).

Derrière ce mélodieux acronyme se cache en fait le projet français de stockage profond de déchets radioactifs. Un centre conçu pour stocker à 500 mètres sous terre les déchets hautement radioactifs et à longue durée de vie produits par l'ensemble des installations nucléaires de l’Hexagone.