background preloader

Documents recherchés

Facebook Twitter

Embaucher un travailleur handicapé : obligations et aides. Dynamique Entrepreneuriale Pour que le handicap ne soit plus un frein à l’emploi et inciter les entreprises à recruter des travailleurs handicapés, l’Etat propose des aides.

Embaucher un travailleur handicapé : obligations et aides

Celles-ci ne sont toutefois pas automatiques et sont soumises à condition. Pas facile de s’y retrouver parmi les différentes aides accordées aux entreprises du secteur privé pour l’emploi de travailleurs handicapés. Les dispositifs se superposent les uns aux autres en fonction du type d’employés et l’ensemble est devenu au fil du temps une vaste usine à gaz. L’AIP pour faire le premier pas Il y a d’abord l’AIP (Aide à l’Insertion Professionnelle).

Une aide pour l’apprentissage et la professionnalisation. Travailleur handicapé et atout pour l’entreprise. Les employeurs sont parfois réticents à l’idée de recruter une personne handicapée.

Travailleur handicapé et atout pour l’entreprise

Préjugé mais surtout méconnaissance. L’expérience peut changer cela. Voici quelques arguments pour les convaincre. Témoignages. © iStockPhoto À lire aussi Sur Onisep.fr Sur Onisep "Scolarité et handicap" Cap Emploi. Plus de 20% des entreprises n'emploient pas de salariés handicapés. Plus de 20% des entreprises privées de plus de vingt salariés n'employaient en 2010 aucun travailleur handicapé et n'avaient pas non plus signé d'accord spécifique avec les partenaires sociaux sur le sujet, révèle une étude du ministère du Travail.

Plus de 20% des entreprises n'emploient pas de salariés handicapés

Les entreprises de plus de 20 salariés doivent pourtant employer l'équivalent de 6% de travailleurs handicapés. Pour remplir cette obligation, elles peuvent employer directement des handicapés, recourir à des sous-traitants du secteur adapté (établissements d'aide par le travail...), recourir à des stagiaires handicapés, mettre en place un accord spécifique avec les partenaires sociaux ou encore verser une contribution financière au Fonds pour l'insertion professionnelle (Agefiph) des personnes handicapées (jusqu'à 13 000 euros par salarié manquant). 22% de chômage Au final, elles représentent 2,8% des effectifs équivalents temps-plein, contre 2,6% en 2009, de ces entreprises. Avec. Travailleur handicapé. Le handicap ne doit pas empêcher un salarié d’accéder à un emploi, ni d’évoluer professionnellement.

Travailleur handicapé

Ce principe que pose la loi nécessite chaque fois que possible d’aménager la situation de travail des travailleurs handicapés. La prévention des risques professionnels doit, elle, prendre en compte les risques spécifiques qui pourraient les concerner. Insertion et prévention des risques professionnels ont beaucoup en commun. La loi affirme plusieurs grands principes concernant le handicap et le travail : parmi eux, l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les entreprises de 20 salariés au moins, la non-discrimination, l’obligation de négocier des mesures relatives à l’insertion professionnelle ou encore l’accessibilité généralisée. Prévention des risques pour tous Mettre en place une démarche pluridisciplinaire. Adapter un poste de travail à une personne handicapée. Recruter une personne handicapée : quels avantages ?

L’intégration des personnes handicapées dans la sphère professionnelle soulève parfois quelques réticences.

Recruter une personne handicapée : quels avantages ?

Pourtant, tout handicap n’est pas forcément pénalisant pour l’entreprise désireuse de recruter un salarié. La loi n°87-517 du 10 Juillet 1987 rend obligatoire pour les entreprises de 20 salariés ou plus, le recrutement de travailleurs handicapés à hauteur de 6 % de leur effectif global. Les entreprises ne respectant pas ces obligations devront s’acquitter d’une contribution à l’AGEFIPH, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Publication le 17 mai 2011. Comment-recruter-une-personne-handicap-e.pdf_11791328553584.pdf. Aides pour l'embauche de travailleurs handicapés. Les employeurs du secteur privé soumis à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés peuvent bénéficier d'aides financières en cas de recrutement d'un salarié handicapé et sous certaines conditions.

Aides pour l'embauche de travailleurs handicapés

Les aides ne sont plus automatiques mais doivent être prescrites par les organismes de placement spécialisés. Aide à l'insertion professionnelle (AIP) L'employeur qui souhaite embaucher une personne handicapée en CDI ou en CDD d'au moins 12 mois, peut percevoir une aide à l'insertion professionnelle, si le salarié : est âgé à partir de 45 ans,est embauché par le même employeur en CDI ou CDD (minimum 12 mois) suite à un ou plusieurs contrats totalisant au moins 6 mois dans les 12 derniers mois,est au chômage et a travaillé moins de 6 mois consécutifs dans les 12 mois précédant son recrutement,ou sort d'un établissement protégé ou adapté.

L'aide doit être prescrite par le conseiller de Cap emploi, de Pôle emploi ou de la Mission locale qui accompagne la personne handicapée. Les défis du handicap en entreprise. A quelques jours du lancement de la 14e édition de la Semaine nationale pour l'emploi des personnes handicapées, un constat s'impose: les entreprises peinent à atteindre le quota de 6% d'emploi de personnes en situation de handicap imposé par loi de février 2005.

Les défis du handicap en entreprise

Et ce malgré leur bonne volonté. Car, au-delà de la peur du gendarme et des sanctions financières qu'ils encourent, les employeurs font de nombreux efforts pour répondre à leur nouvelle obligation. Ils créent à tour de bras des missions handicap, signent des accords, multiplient les opérations de recrutement, développent le recours au milieu protégé... mais les chiffres restent faibles. Préparer l'intégration d'un salarié handicapé. La visite médicale d’embauche Pour les personnes handicapées, la visite médicale d’embauche doit être effectuée avant la prise de poste.

Préparer l'intégration d'un salarié handicapé

Elle est l’occasion de valider l’aptitude de la personne et d’identifier ses besoins spécifiques éventuels de compensation. Rappel : les collaborateurs handicapés en poste bénéficient d’une surveillance médicale renforcée, qui se traduit par une visite médicale annuelle. Expliquer les enjeux pour le manager et l’équipe Valeurs personnelles du manager (image de soi) et développement des qualités managériales (si possible, choisir au départ les managers les plus ouverts). Être reconnu "travailleur handicapé" La notion de travailleur handicapé concerne la personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver un emploi sont réduites, à cause d'un handicap.

Être reconnu "travailleur handicapé"

Il peut s'agir de l'altération d'une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique.