background preloader

Autour de l'ebook

Facebook Twitter

EBK : concevoir des publications numériques à la carte - Aldus - tout sur le livre numérique, depuis 2006. Annuaires et bases de données. Étude complète ebook 2014. KPMG a publié une étude très complète sur l’offre d’ebooks en France.

étude complète ebook 2014

Parmi les données intéressantes on note que 6 maisons d’édition sur dix ont pris le virage numérique (62,5 %).Autre information qui mérite d’être mentionnée suite aux débats houleux d’il y a quelques années, 97,1 % des éditeurs disposant d’une offre numérique, estiment que les ebooks ne cannibalisent pas les ventes papier.Les éditeurs sont désormais convaincus du numérique : 65,2 % des maisons d’édition disposant déjà d’une offre dans ce domaine prévoient que le livre numérique représentera plus de 15 % du marché du livre en France à l’horizon 2020. 56,3 % des éditeurs papier partagent cette opinion. Dans la suite logique, 57,2 % des éditeurs qui ne proposent pas d’ebooks à leurs lecteurs prévoient de passer le cap prochainement.

Concernant le piratage, il a la dent dure puisque 71,4 % des éditeurs ont opté pour une solution visant à lutter contre le piratage (type Adobe 43,2 % ou marquage 36,4 %). M.actualitte. Le cabinet d'analyse KPMG vient de publier une étude portant sur l'évolution des maisons d'édition, et l'adoption du « virage numérique ».

m.actualitte

Perle à étudier. L'Écume des jours.

Ebooks gratuits

Une courte histoire de l'ebook. Chaîne du livre numérique. Bibliographie sélective. Numérisation. Ebooks en bibliothèque. Videos ebook. Eduscol- Livre numérique. Eduscol- Manuel numérique. Dossier Educnet. Lexique du livre numérique. Prix unique du livre numérique.

Principe et fonctionnement du prix unique.

Prix unique du livre numérique

TVA à 7% : pourquoi ça coince ? Nicolas Sarkozy confirme la TVA à 7% au 1er Janvier.

TVA à 7% : pourquoi ça coince ?

Que dira la Commission européenne ? Le feuilleton n’est donc toujours pas terminé entre la France et l’Europe sur le sujet du livre numérique. Après avoir remporté une victoire sur le sujet avec la prix unique du livre numérique, la France s’apprête à passer en force sur le sujet de la TVA, entre temps passée de 5,5% à 7%, réduction de la dette « oblige ». En Europe, la TVA a fait l’objet d’harmonisations qui restent sujet à discussions. Mais en l’état actuel des choses, il y a deux types de taux possibles pour chaque pays : un taux normal, qui doit être supérieur à 15%, et un ou plusieurs taux réduits, qui sont spécifiques à certains domaines. En théorie, les taux réduits ne peuvent pas être inférieurs à 5%, mais des aménagements ont été conçus pour les pays qui appliquaient cette TVA avant janvier 1993, mais de façon temporaire (cf Wikipedia). La France a donc manifestement choisi le bras de fer, au moins verbal pour l’instant. Loi sur le prix unique. L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : La présente loi s'applique au livre numérique lorsqu'il est une œuvre de l'esprit créée par un ou plusieurs auteurs et qu'il est à la fois commercialisé sous sa forme numérique et publié sous forme imprimée ou qu'il est, par son contenu et sa composition, susceptible d'être imprimé, à l'exception des éléments accessoires propres à l'édition numérique.

Loi sur le prix unique

Un décret précise les caractéristiques des livres entrant dans le champ d'application de la présente loi. Prix unique : que dit la loi ? Trente ans après la loi Lang, un nouveau texte prévoit que le prix des livres numériques fixé par les éditeurs français s'imposera à tous les diffuseurs "proposant des livres numériques aux acheteurs situés en France".

Prix unique : que dit la loi ?

Tel est le consensus scellé par la commission mixte paritaire après plusieurs navettes entre le Sénat et l'Assemblée nationale. Décryptage du texte de loi avec Cyril Chabert, avocat au barreau de Paris. Le Point.fr : Avec ce nouveau texte, Amazon, Apple ou Google ne pourront pas vendre moins cher que les détaillants français... Qu'est-ce qu'une liseuse ? Comparatif liseuses. Romain Thuret Transformer sa lourde bibliothèque aux pavés imprimés de millier de caractères en quelques mégaoctets transportés dans un appareil d'une centaine de grammes, voilà la promesse et l'intérêt de la liseuse électronique.

Comparatif liseuses

Depuis la première Amazon Kindle en 2007, le marché de la liseuse n'a de cesse de tenter de faire passer le livre papier dans l'autre monde et si le succès de cette entreprise n'est pas forcément au rendez-vous (seulement 350 000 liseuses vendues en France depuis 2012, concurrence des tablettes), on ne peut ignorer les efforts constants des marques encore actives dans le domaine pour rivaliser d'ergonomie, confort de lecture, polyvalence et connectivités. Assises du Livre Numérique 2012. Lettres Numériques. Marché de l'ebook en France : explosion imminente. La société de consultance AT Kearney, en partenariat à BookRepublic, vient de publier son étude biannuelle sur l'état du marché du livre numérique dans le monde.

Marché de l'ebook en France : explosion imminente

Selon cette étude, le plus gros marché de l'ebook est en Amérique du Nord (2 milliards d'€), suivi par l'Asie (environ 250 millions) et enfin l'Europe (environ 175 millions). La majorité des ventes en Amérique du Nord se font aux États-Unis (98%) et en Asie, la Corée du Sud représente 45% des ventes. 5 clichés sur le livre numérique démontés. Les prédictions 2013 pour le livre numérique selon The Guardian (et moi) Le joueur d’échecs Le journal The Guardian a publié ses prédictions pour l’édition numérique en 2013.

Les prédictions 2013 pour le livre numérique selon The Guardian (et moi)

Un exercice qui se résume essentiellement, aux dires même de la journaliste, à observer les tendances du marché américain. Ces propositions sont formulées à grands traits et si l’exagération fait parfois sourire, le fonds est assez crédible. Ce portrait qui respire l’optimisme tranche avec le discours morose des éditeurs souvent relayé dans les médias au cours des dernières années. Selon ce point de vue, de nouvelles catégories littéraires sont possibles et des expériences seront tentées, du côté des amateurs comme des professionnels, de même qu’entre les deux, et qui contribueront à réécrire la littérature même. 1. On pourrait aussi penser que les lecteurs dédiés vont peu à peu disparaître pour laisser place aux tablettes, en raison de leur versatilité si avantageuse, si bien que la concurrence entre les contenus littéraires et les autres types de contenu s’accentuera sur le web.

Dossier ebook - Livres Hebdo n° 857 (2011)