background preloader

GEP 2017 Auto évaluation des élèves

Facebook Twitter

L’autoévaluation - TA@l’école. Ajouter aux Favoris Par Nicole Lauzon, EAO et conseillère pédagogique de l’AOTA Introduction L’autoévaluation des élèves est le processus par lequel l’élève recueille des données et réfléchit à son propre apprentissage… [c’est] l’évaluation, par l’élève, de ses propres progrès en matière de connaissances, de compétences, de processus ou de comportement.

L’autoévaluation - TA@l’école

L’autoévaluation donne à l’élève une conscience et une compréhension accrues de lui-même ou d’elle-même en tant qu’apprenant ou apprenante. EnovEPS4P2A4DOURIN. St Pierre 18 1. StudentSelfAssessment fr. F Campanale artadmee 1997. Evaluationcampeval. S’auto évaluer pour agir : rôle du sentiment d’efficacité personnelle dans les pratiques d’enseignement. 1Dans la conduite de son action, l’enseignant est amené à prendre des décisions, évaluer les éléments favorables du contexte, mobiliser des ressources afin d’organiser l’activité pédagogique.

S’auto évaluer pour agir : rôle du sentiment d’efficacité personnelle dans les pratiques d’enseignement

Au sein du collège, les enseignants vivent en direct la nécessaire adaptation de leur projet pédagogique à la spécificité des élèves et à la différenciation de leurs actes. Ces enseignants, entre deux rives, ont au quotidien à la fois à conduire leur activité, à auto évaluer celle-ci et à construire des pratiques efficaces. 2De nombreux travaux ont porté sur l’efficacité de la pratique enseignante (Mingat, 1984, Tochon, 1991, Safty, 1993, Bressoux, 1994, 2001, Anderson, 2004) mesurée par des éléments externes (évaluation, inspection) ou par des résultats (efficacité-efficience) mais peu ont porté sur les processus d’auto évaluation de la pratique de l’enseignant. 3D’un point de vue méthodologique, nous nous sommes appuyés sur des enregistrements vidéo.

Regard sur les travaux d’Albert Bandura. Faire appel à l’auto-évaluation pour développer l’autonomie de l’apprenant. À l’heure où le discours portant sur les théories de l’apprentissage constitue le leitmotiv de nombreuses réformes scolaires, il s’avère nécessaire de s’arrêter quelque peu sur la philosophie sous-jacente à un changement clé désiré : à savoir la révolution pragmatique que constituent l’émergence de l’autonomie du sujet dans la construction des apprentissages et l’appropriation des connaissances.

Faire appel à l’auto-évaluation pour développer l’autonomie de l’apprenant

Or, l’essor de l’autonomie de l’apprenant est indissociablement lié à l’auto-évaluation. Le propos développé dans cet article tente donc, au travers d’un essai de conjonction des termes auto-évaluation et autonomie, d’identifier le défi majeur que constitue l’atteinte de la visée d’autonomie authentique, au sens étymologique voire épistémologique du concept, et ainsi d’éviter sa réduction à une simple ambition discursive caractérisée par de généreuses intentions non factuelles. "