background preloader

² ¤^\#xxx@

Facebook Twitter

Pour ou contre le neuromarketing? Avez-vous déjà entendu parler du neuromarketing ? Que pensez-vous de cette méthode? Le 22 mai dernier, Cash investigation, le magazine d’Elise Lucetdiffusé sur France 2 faisait sensation en proposant une enquête inédite sur la question. Si vous êtes plus habitués au marketing traditionnel ou aux techniques webmarketing « comme moi », avant de faire un choix, il est essentiel de s’intéresser un instant à quelques questions préliminaires… Qu’est ce que le neuromarketing?

Comment faire acheter ? Comment comprendre le processus qui mène à l’achat ? Comment ça marche? L’essor du marketing a fait naitre de nouvelles techniques dont l’objet, somme toute est de comprendre le comportement des consommateurs afin d’anticiper et de répondre « fidèlement si possible » à leurs besoins et désirs. Le neuromarketing est le fait d’appliquer les techniques des neurosciences, notamment l’étude du cerveau et des systèmes nerveux pour une connaissance du comportement du consommateur. Faire du community management sans contenus ? © Le Chat – Philippe Geluck Le community management est un terme à la mode depuis maintenant quelques années. Il s’agit d’un profil de poste stratégique sur internet à présent, les offres se multiplient et les candidats aussi. Mais pour autant, les bonnes pratiques se répandent-elles auprès des annonceurs et des agences ?

Je n’en suis pas totalement certain. Pour rappel, la particularité de la fonction de community manager est de pouvoir avoir pas mal de cordes à son arc et une certaine connaissance de sa communauté. En ce qui concerne la connaissance de sa communauté, la meilleure stratégie reste encore d’impliquer une personne qui soit déjà expert dans le secteur voulu (embaucher une blogueuse mode pour une marque de prêt-à-porter par exemple) ou d’ouvrir le poste à un employer déjà salarié et impliqué dans votre société, logiquement il devrait mieux vous représenter que n’importe quel intervenant extérieur. Malheureusement, ce poste est encore trop souvent proposé à des stagiaires. Les 5 ingrédients de base pour développer son réseau social.

9 outils pour surveiller et travailler son eRéputation ! Gérer sa réputation sur Internet est devenu indispensable, que l’on soit une entreprise ou un particulier. Pour une entreprise, c’est essentiel, car de plus en plus de clients se renseignent sur internet avant d’acheter, et les avis qu’ils y trouvent influencent grandement leurs achats (en effet le discours des marques est de moins en moins considéré comme crédible par les consommateurs). Selon une enquête menée par PageJaunes.fr, 1 personne sur 2 est influencée par les avis postés sur le web : Pour un particulier ou un consultant, paraît désormais impensable pour quiconque cherche à obtenir un rendez-vous professionnel, un emploi… de laisser traîner sur son profil facebook la photo de sa dernière beuverie.

Il devient donc indispensable de suivre un minimum son eRéputation… Partie 1 – Faire un bilan de son eRéputation ! 1 – Le minimum vital : faire un mini audit sur Google ! Que l’on soit un particulier ou une entreprise, il faut déjà faire un bilan de son eRéputation… A noter : En conclusion… Le Community Management, un nouveau métier ! Nous avons eu le plaisir d’assister le 18 Janvier dernier au WorkShop organisé par Osereso.com, sur le thème du Community Management. Voici le résumé de cette conférence. Community Management – Osereso View more presentations from OSERESO. Avec internet les internautes peuvent devenir les créateurs et les acteurs de la communication au lieu de la communication Top Down qui prédominait avant l’émergence du Web. En effet sur le Web, ce n’est pas la Grand Messe du 20h, avec une majorité de l’audience concentrée autour d’un message, mais une multitude de petites cérémonies de Tribues avec leurs Gourous (ex : ConseilsMarketing.fr pour le Marketing, AccessoWeb pour le high tech…).

Il y a une multitude de communautés qui ne sont pas forcément reliées entre elles, avec des internautes qui peuvent évoluer d’une communauté à l’autre (selon l’âge, les passions, la mode, l’actualité…) ou être totalement étanches les unes des autres. Quelle différence entre blogueur et Community Manager ? Plan stratégique des médias sociaux.pdf. Quels indicateurs pour la gestion des talents ? Publié le 03/11/2010 Attention, cet article a été publié le 03/11/2010. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Quels sont les principaux indicateurs pour mesurer la gestion des talents ?

Comment ces indicateurs sont-ils suivis dans le temps ? Basée sur l’analyse des informations renseignées par un millier d’entreprises de 20 pays dans l’outil d’évaluation développé par Bersin & Associates et StepStone Solutions, l’étude révèle que pour 57 % des organisations, l’implication des collaborateurs est l’indicateur le plus utilisé pour mesurer l’impact de la gestion des talents sur l’entreprise. Les salaires passés en revue L’étude montre également que tous ces indicateurs ne doivent pas être utilisés de manière isolée. Des indicateurs pas toujours suivis… Yves Rivoal Crédit photo : Fotolia.com. E-reputation-mode-demploi-v2.jpg (Image JPEG, 1067x791 pixels) La structure des communautés influe sur les changements de comportement. Pour diffuser sur la Toile un plan sanitaire visant à modifier en profondeur les habitudes, il faut prendre en compte la structure du réseau.

Les plus denses étant les plus adaptés à ce type d'action. La structure d'un réseau social joue un rôle déterminant dans l'implication de ses membres, et dans l'influence que certains d'entre eux ont sur d'autres, note Damon Centola, chercheur au MIT. Selon lui, les internautes sociaux sont plus enclins à changer leur comportement - en particulier dans le domaine de la santé - lorsqu'ils appartiennent à une plate-forme communautaire organisée en groupes restreints et soudés, que dans des réseaux plus "étirés". Si l'information circule moins dans les réseaux denses, où les liens d'amitié sont à la fois plus sincères et plus rares, la structure de ces plates-formes s'avère propice pour modifier en profondeur les habitudes des internautes. 10 citations sur les communautés. Cet article a été publié il y a 3 ans 7 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour.

Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Vous l’aurez peut être remarqué, une bonne citation vaut souvent mieux qu’un long discours. Ces dernières sont souvent des joyaux pour mieux appréhender certains aspects de la vie courante en allant directement à l’essentiel. Dans ce billet, je vous propose donc 10 citations d’auteurs concernant les communautés.

Avant de commencer, je vous invite à lire la définition du mot “communauté” sur Wikipédia. On peut entre autre y apprendre le sens étymologique du terme qui désigne le partage d’une chose (« munus ») par des personnes (« cum »). C’est sur cette page que je suis tombé sur cette première citation : La communauté n’est pas une propriété, un plein, un territoire à défendre et à isoler de ceux qui n’en font pas partie. [Roberto Esposito] Communitas : Origine et destin de la communauté [Albert Einstein] Extrait de Comment je vois le monde [Ed Howe] Les règles d’or du Community Manager. Commençons par une rapide définition du Community Manager : «Le community manager, c’est la version 2.0 du webmaster, résume Grégory Pouy, directeur de la stratégie de contacts chez Nurun. J’aime assez cette définition ! Le Community Manager est l’ambassadeur de l’entreprise sur le web, c’est un « influenceur » !!!

Il fait de la veille en ligne, il écoute des discussions sur la marque. Il identifie les communautés et mesure leur influence. Il entre en conversation avec eux et les invite à rejoindre les lieux de partage : blog, Facebook, Twitter… Les règles d’or du Community Manager Proposé par Socializ, ces règles d’or du Community Manager méritaient bien un petit article ! Accueillir et écouter les membres Partager du contenu passionnant et des informations pertinentes Animer une communauté accueillante, agréable et sans agressivité Répondre aux questions et modérer les commentaires Transmettre les idées et suggestions Améliorer la protection Respecter l’avis de chacun et favoriser la dialogue.

10 conseils pour créer votre communauté sur les réseaux sociaux. Tags: communautés, community management, community manager, Facebook, réseaux sociaux, Twitter[ × ] Si créer une communauté est une excellente idée afin d’accroître votre présence sur Internet, cette démarche doit cependant être réfléchie et nécessite un plan d’action rigoureux. Bien mené, ce projet web marketing vous apportera sans aucun doute beaucoup, mais vous ne serez pas pour autant à l’abri d’un « bad buzz » ou d’un simple échec lié à une méconnaissance des us et coutumes du web. Gérer au mieux votre e-réputation et mettre en œuvre une relation client efficace ne se fait pas à la légère ! Dans l’idéal, vous devrez faire appel à un professionnel : le community manager.

Interne, freelance ou en agence, les solutions sont nombreuses et existent pour quasiment tous les budgets. Si vous n’en avez pas les moyens, vous pouvez cependant vous lancer dans l’aventure grâce à vos ressources internes, bien que cette activité soit extrêmement chronophage. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 1. 2. Les 10 tendances qui bousculent la relation consommateur-distributeurs-marques.

Les consommateurs s’affranchissent des distributeurs, les distributeurs proposent de nouveaux formats, les marques tentent de contourner les distributeurs en s’adressant directement aux clients : la relation consommateur – distributeur – marque évolue et se redessine. Revue de 10 tendances qui font bouger les business models. Carrefour Planet, Auchan drive, Pixmania et Amazon annonçant l’ouverture de magasins physiques, déréférencement de produits de grande marque chez Leclerc, voici les signaux qui nous ont amenés à lancer l’été dernier l’étude Fab4Revolution.

Nous avons identifié 10 tendances qui bouleversent la relation consommateur – distributeur – marque. 1 – De nouvelles formes de consommation La consommation collaborative : les pratiques d’échanges de prêt de location de biens et de service entre particulier concerne aujourd’hui les actifs matériels (appartements avec Airbnb, voiture avec Blablacar, …) et les actifs immatériels (savoir avec skillshare). 3 – Big Data 5 – Mobilité.

Comprendre l'économie contributive en 9 minutes. Les 10 tendances qui bousculent la relation consommateur-distributeurs-marques. Ceux qui ne s’engagent pas dans des modèles ouverts et collaboratifs sont très mal placés pour la bataille du numérique. Gilles Babinet est entrepreneur, Digital Champion représentant la France à la Commission Européenne. Il vient de publier L’ère Numérique, un nouvel âge de l’humanité, 5 mutations qui vont bouleverser notre vie, chez Le Passeur. Nous avons eu envie d’avoir son point de vue sur les modèles ouverts et collaboratifs pour nourrir Open Experience, on n’est pas déçus !

Les démarches ouvertes et collaboratives jalonnent le propos du livre et vous les qualifiez d’ « évolution consubstantielle du numérique ». Dans le même temps vous dressez un constat sans nuance sur la difficulté de certains acteurs à assumer l’ouverture et la collaboration. Comment favoriser et renforcer ces approches ouvertes, quels leviers mobiliser ? C’est vrai que certains acteurs économiques institutionnels éprouvent des difficultés majeures à prendre en compte les évolutions induites par le numérique. C’est très certainement l’expérimentation qui permet de renforcer ces démarches ouvertes et collaboratives. Michel Bauwens : « le peer-to-peer est l'idéologie des travailleurs de la connaissance » Michel Bauwens, théoricien du P2P Entretien réalisé à l'occasion des Rencontres du Mont-Blanc .

We Demain : Pouvez vous, pour commencer, précisez ce que vous entendez par P2P ? Michel Bauwens : Le P2P, littéralement pair-à-pair, désigne à l'origine la capacité des ordinateurs à être en contact les uns avec les autres sans autorité régulatrice centrale. Par extension, j'entends par P2P la dynamique sociale qui permet à des gens du monde entier de s’auto-organiser pour produire de la valeur en commun. Cette contribution volontaire porte en elle une demande d’universalité : je m’engage personnellement pour produire un logiciel qui sera disponible pour tous. Je rédige un article que n’importe qui pourra consulter. Le plus souvent, on va créer une institution pour protéger ce produit commun : Fondation Linux, Fondation Wikimédia.

Ce travail en réseau est un antidote à l’individualisme dont souffrent les sociétés capitalistes. Antonin Leonard (OuiShare) : « L’économie collaborative est avant tout une question culturelle » Antonin Leonard a créé il y a plus d’un an avec Flore Berlingen, Benjamin Tincq et Edwin Mootoosamy OuiShare , la première communauté dédiée à l’économie collaborative, désormais active dans plus de 25 villes en France, en Europe et en Amérique Latine.

OuiShare réunit d’ores et déjà plus de 1500 soutiens actifs dans le monde. En cette rentrée 2013, il dresse pour Viuz un bilan de l’état et des perspectives de l’économie collaborative en France et dans le monde. VIUZ : Qu’appelle-t-on économie collaborative et où en est-on à travers le monde ? Ce qu’on appelle aujourd’hui “économie collaborative” est un concept protéiforme. La consommation collaborative est sans doute le segment le plus médiatisé aujourd’hui, et rassemble des modèles déjà bien connus comme l’hébergement chez l’habitant (Airbnb, Bedycasa, etc.), le covoiturage (BlaBlaCar) ou encore la location de voitures entre particuliers (Drivy, Buzzcar, Deways, OuiCar). VIUZ : Existe-t-il des synergies entre ces différents secteurs ? La e-réputation en 10 points clés.

Nous le constatons tous les jours : la question de la e-réputation monte en puissance. Pas seulement sur le web, où tout le monde en parle, mais aussi et surtout dans les comités de direction. Pour beaucoup, c’est un réflexe de protection face aux attaques potentielles sur Internet. Dans un monde connecté et en conversation, c’est une préoccupation légitime. Toutefois, entre gestion de crise sur le web et gestion de la réputation, il y a un océan.

Tentons de décrire les contours de la e-réputation en 10 points : 1 – La e-réputation n’existe pas en soi. 2 – Travailler sur la e-réputation, c’est comprendre les ressorts de la réputation. 3 - La réputation, avec son sous ensemble de e-réputation, se gère comme un actif stratégique. 4 – Le diagnostic de e-réputation est un moment fondateur. 5 – La e-réputation se conçoit comme une démarche de progrès, au service de la stratégie d’entreprise. 6 – La e-réputation présente deux versants : risques/opportunités. Laurent Reynes. L’importance de la veille dans une stratégie d’e-réputation | Blueboat. L’e-réputation est un sujet qui commence à être connu même s’il subsiste encore beaucoup d’ombres. Un amalgame de communication, de web, de likes, de tweets, et puis des clients. Mais il y a encore un sujet qui passe à la trappe : la veille.

Or, il est pertinent de chercher à développer l’image de sa société sur internet, cependant il faut aussi avoir les éléments pour maitriser les informations qui se disséminent. Pourquoi faire de la veille ? Le web, c’est l’avènement des frontières, une démultiplication des supports et une propagation rapide de l’information. Des chiffres vertigineux qui doivent vous faire comprendre l’ampleur des échanges sur le web. Il faut comprendre que la veille est bien là pour capter l’information vous concernant néanmoins elle est aussi là pour vous donner des signaux faibles. 3 axes stratégiques peuvent être envisagés dans le cadre d’une prestation d’e-réputation : Mesurer et gérer son e-réputation : Cet objectif revête trois notions : 1. 2. 3. 1. 2. 3. 1. 2. Affaire VW & Communication de crise : Attention aux effets délétères qui ruinent une réputation.

9 outils pour surveiller et travailler son eRéputation ! Adoptez le Marketing Automation - 14 idées d'automatisation d'envois d'eMails. Livre_Blanc_Europages_Processus_Achat_B2B_Internet. Community manager : à intégrer au... Le commercial de demain sera geek, ou ne sera pas. Les 10 outils de la fidélisation.

L'envie doit devenir la préoccupation n°1 du commercial. Les 10 outils de la fidélisation. DOSSIER - Améliorer sa communication pro et perso, comment ? Le forum d’entreprise: un puissant outil de communication interne. Communication d´entreprise, la communication interne facteur de réussite. Communication d'entreprise – un facteur de réussite important, Trouver des clients - Communiquer. Performance de la communication au sein de l'entreprise. Etude des conditions d'amélioration de la communication interne au sein de TILS (Training of Information & Library services) - Emma Nathalie MANDZOUNGOU Ntoumpa.

Améliorer la communication au sein de l’entreprise. Quels supports de communication interne choisir en amont d’un événement ? E-mail: les sept erreurs qui ne pardonnent pas. La communication interne en entreprise. La communication interne et externe dans les organisations, Soutien scolaire, Cours Information et communication, Maxicours. E-mails : six erreurs qui ne pardonnent pas (saison 2)

Rumeurs en entreprise: comment désamorcer la crise? Communication interne : les salariés restent sceptiques. Créer des outils de communication interne efficaces. Communication interne et réseaux sociaux d’entreprise. Motivez vos équipes à l'aide d'une communication interne pertinente.

Exercice de communication: l'objet. Les 8 détails qui gâchent votre prise de parole en public. CONFLITS INTERPERSONNELS - Portail HPR - Travail équipe - Polytechnique Montréal. 10 conseils pour rendre votre présentation mémorable. Guide.qxd - prisedeparole.pdf. 6 outils bluffants pour créer vos visuels et images en ligne. Les secrets d'un bon pitch. 12 conseils de Steve Jobs. Convaincre en 5minutes. LES DIX SECRETS DE L'ART ORATOIRE. 18 banques d’images gratuites, libres & sans inscription | Smop It.

Réaliser des présentations captivantes. 13 exercices pour apprendre à parler en public. 9 secrets pour améliorer vos présentations. Les 4 secrets des bons communicants. Réussir sa présentation : S'inspirer des conférenciers du TED* Le pouvoir d’écouter.

Storytelling : des ressources photo haute résolution gratuites. Culture générale. La reconnaissance des visages par les nouveau-nés. Connaître et reconnaître les principales figures de rhétorique. La séduction des talons hauts étudiée scientifiquement. Les indicateurs de performance de l´entreprise. Les indicateurs de performance de l´entreprise. Les 10 tendances qui bousculent la relation consommateur-distributeurs-marques. Article juridique : La protection des logiciels et des bases de données.

DAJ : Logiciels : L'exploitation des logiciels : les licences. PROTECTION DES LOGICIELS - SEJOUR AU DITE. LA PROTECTION DU LOGICIEL PAR LE DROIT D’AUTEUR. Logiciels Libres. L'exploitation des créations intellectuelles des salariés.

Logiciels Open Source pour enseigner. SG - DAJ : Propriété intellectuelle - Logiciels. La bienveillance au travail, un vecteur de bien-êtreJ'aime le lundi ! Mieux vivre le travail… 5 erreurs de management tirées de Star Wars. Chasseur de tendances en PME. Les 5 forces des « Megatrends » Innovation managériale : de quoi parle-t-on ? Comment faire passer ses dossiers en priorité.

1 : C'est pas sorcier -CERVEAU 1. 2 : C'est pas sorcier -CERVEAU 2. Qu'est-ce qu'un cerveau ? Comment le cerveau devient tolérant. Décodeur du non-verbal | Le langage du corps à la loupe. Maîtriser la communication non-verbale, en classe et à distance. La prise de parole en public. Les gestes qui vous trahissent.

Les 8 détails qui gâchent votre prise de parole en public. Décoder les émotions, ça s'apprend! | Femmes d'Aujourd'hui. Détection des mensonges. Micro-Expressions et détection du mensonge « Lynx Expert – La science du Langage Non Verbal. Comment gérer un conflit lors d'une discussion ? Communication non verbale: des techniques...