background preloader

1914-1918

Facebook Twitter

RPH - Radio Pays d'Hérault.

La mobilisation

Organisation des troupes. Vie des Poilus. La démobilisation/Après la guerre. Monuments aux morts/Cimetières. Photos/Images. Sites généraux. Sites étrangers. Verdun. Tableau d'Honneur des Electriciens et Gaziers - 1914-1918. Pourquoi je porte un coquelicot le 1 -Novembre : l'histoire du soldat John O’Leary. Vendémian 14-18. Pages de gloire. Accueil - Mnesys. 14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma. De Chaplin à Tavernier, la Grande Guerre a laissé des traces dans le septième art.

14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma

Sélection des 10 films incontournables. La magnifique intuition de Chaplin qui ne connut pas la guerre mais y jette Charlot dès 1918 (Shoulder Arms), la terreur pure du livre, puis du film de Dalton Trumbo, Johnny got his gun (1971) qui déchiquète le corps humain, la stupéfiante reconstitution des Croix de bois par Raymond Bernard (1931) ou encore La Vie et rien d’autre (1989) et Capitaine Conan (1996), les deux films de Bertrand Tavernier... autant de chefs-d’œuvre – on évitera l’expression « films culte » – à avoir vu sur la guerre de 14. 1. Scène finale des Sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957) 2. A défaut de sauver le soldat poilu, tous ces films louent à leur manière le courage des combattants, évoquent leur humanité broyée, dénoncent la bestialité du carnage ou l’incohérence des états-majors. 3. Pourquoi Charlot est-il dans le brouillard ?

4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Derdesders. T comme Tocsin.

Derdesders

-Il s'agit bien sûr du tocsin du 1er août 1914, date de l'annonce de la mobilisation général et de l'appel des soldats qui doivent se présenter dans leurs unités, le lendemain 2 août. Le tocsin a été en général sonné le 1er août à 4 heures de l'après-midi, mais en raison des difficultés de transporter le télégramme officiel (porté par des gendarmes, souvent à pied ou à cheval) le tocsin sonnera dans certaines communes de montagne que vers 8 ou 9 heures du soir.

Dans les gros bourgs il a été souvent complété par le passage du tambour public lisant une proclamation, voire même par un appel au clairon; Le tocsin aux clochers des villes et villages porte loin et a l'avantage d'alerter les campagnes. Un exemple de ce moment est donné dans le Berry avec les notes du cahier d'Eugène Hubert qui habite alors la commune d'Ardentes, dans le département de l'Indre.

Voici comment il rapporte ce moment du tocsin du 1er août 1914: «Samedi, 5 heures du soir. L comme labours. 1914-1918 : visages de la guerre. De la photo à l'Histoire Didier Pazery aime l'Histoire, certes, mais il est avant tout photographe.

1914-1918 : visages de la guerre

"Au départ, je voulais photographier le temps qui passe à travers une mise en abîme, en superposant des photos de jeunesse à celles de centenaires. " Or les premiers personnages qu'il rencontre ont tous fait la Grande Guerre : "Dans les albums, leurs premières photos étaient celles de soldats. " En 1996 paraît Derniers combats, des portraits de survivants de la Grande Guerre, qui lui vaut une commande du magazine américain Life.

Il commence à faire parler les hommes... En 1998, il rencontre Olivier Morel, réalisateur de L'Ame en sang, un documentaire sur le traumatisme des vétérans américains de la guerre d'Irak, qui élargit sa quête à l'international. "Certains avaient du mal à parler... " Guerre de 14-18. Bêtes et poilus. Cette guerre-là ne figure dans aucun manuel.

Bêtes et poilus

Ce fut celle de Pierrot, chien de mitrailleur, de Bella et Bertha, vaches des Scots Guards britanniques, de Néron, cheval de trait de l’artilleur Laerens, de Bel-Ami, le pigeon porteur de message, d’Oscar, le rat de tranchée. A toutes ces bestioles à poils et à plumes enrôlées dans la guerre 14-18, le musée royal de l’Armée belge consacre une exposition (1), fort justement intitulée «Chienne de guerre !» Et que l’on aurait tort de considérer comme un simple bestiaire anecdotique dédié au cheval ou au chien inconnu tombé au champ d’honneur. Car la description du genre animal embrigadé dans la boucherie de la Première Guerre mondiale est le cruel miroir de la guerre des poilus, tant bêtes et humains furent unis dans les tranchées.

Pour s’en convaincre, il suffit de s’arrêter dans le hall central de l’expo qui est une immersion sonore et visuelle dans la guerre. Le Petit Journal de Sainte-​​ Ménehould et ses voisins d'Argonne. Les régi­ments qui mon­taient en ligne dans le secteur, arri­vaient à pied par la route de Minau­court sans cesse bom­bardée par l’artillerie lourde.

Le Petit Journal de Sainte-​​ Ménehould et ses voisins d'Argonne

A partir de Beau-​​Séjour, les soldats uti­li­saient les tran­chées pour rejoindre la pre­mière ligne. Des dizaines de mil­liers d’hommes sont passés par la ferme de Beau­séjour, der­nière étape avant l’enfer des tran­chées, du froid, de la boue et de la mort. Beaucoup de ces hommes ne revien­dront pas, seront portés déchi­quetés ou ense­velis par les mines et les obus. D’innombrables blessés, plus ou moins atro­phiés, se feront som­mai­rement soigner dans des postes de secours ou dans les hôpitaux sou­ter­rains.

FAQ 14-18. Un fichier alphabétique des Morts pour la France des guerres de 1914-1918 et 1939-1945, est conservé par le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

FAQ 14-18

Il est depuis novembre 2003, accessible gratuitement et directement en ligne à l'adresse suivante : Vous y trouverez un formulaire de recherche qui donne accès à une fiche synthétique élaborée au lendemain de la guerre. La fiche comporte les informations suivantes : nom ; prénoms ; dates de naissances et de décès ; lieux de naissance et de décès ; grade ; corps ; recrutement ; matricules au corps et au recrutement ; date et lieu de transcription de l'acte de décès ; circonstances du décès.

Il s'agit de la numérisation du fichier 323Mi 1 à 339 des Archives nationales (CARAN), qui est aujourd'hui en ligne et ceci gratuitement. Il est toujours très émouvant de retrouver des informations concernant des grands parents, grands oncles... mort au combat. Votre histoire de familiale de la Première Guerre mondiale. GDA1. Textes - Abréviations 1914-1918. Sapigneul pendant la Première guerre mondiale.

La date/heure actuelle est Ven 25 Avr - 7:58 Voir les messages sans réponses Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun Modérateurs.

Sapigneul pendant la Première guerre mondiale

La mention Mort pour la France. Toute représentation reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants-droit ou ayants-cause est illicite.

La mention Mort pour la France

Loi du 11 mars 1957, article 40 alinéas 2 et 3.Toute représentation ou reproduction par quelque procédé que ce soit constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du code pénal. « Il semble juste que l'Etat-Civil enregistre, à l'honneur du nom de celui qui a donné sa vie pour le Pays, un titre clair et impérissable à la gratitude et au respect de tous les Français ». C'est en ces termes que furent introduites devant le législateur les dispositions de la loi du 5 juin 1915 destinées à compléter, en ce qui concernait les actes de décès des militaires ou civils tués à l'ennemi ou morts dans des circonstances se rapportant à la guerre, les articles du code civil relatifs aux actes de l'état civil.

Conditions d'attribution. L'attaque en Champagne en février et mars 1915. Le 25 février 1915 – Le fortin de Beauséjour. Le fortin de Beauséjour(25-27 février 1915) D’après « La grande guerre du XXe siècle » – 1916 Au nord de la ferme de Beauséjour, sur une croupe, entre deux ravins, la position allemande que nos troupiers avaient baptisée le Fortin était constituée par un ensemble de tranchées échelonnées en profondeur.

Le 25 février 1915 – Le fortin de Beauséjour

Le Petit Journal de Sainte-​​ Ménehould et ses voisins d'Argonne. Medailles. La justice militaire en 1914 et 1915. "Ceux qui ont déclenché la guerre de 14-18 n'ont jamais endossé leurs responsabilités" Dans un chat, mercredi 9 octobre, Bertrand Tavernier, réalisateur et président de la 16e édition des RDV de l'Histoire, revient sur la cinématographie de la Grande guerre et les enseignements qu'il en tire en tant que professionnel du 7e art.

"Ceux qui ont déclenché la guerre de 14-18 n'ont jamais endossé leurs responsabilités"

Alias : Que faut-il éviter lorsqu'on filme la guerre ? Bertrand Tavernier : Le voyeurisme. Il faut savoir l'aborder sans idée préconçue, sans oeillères, sans préjugés. Association 1914-1918. Lexique des termes employés en 1914-1918. Cartographie 1914-1918. La grande guerre 1914 1918,14-18. La première Guerre Mondiale 1902-1932. AD des Landes : La guerre et les combattants. La situation en 1914 En 1914 les tensions internationales sont très fortes, les plans de chaque état-major sont prêts : plan " Schlieffen " allemand de 1894 le plan " XVII " de 1913 que le général Joffre doit appliquer.

Ces documents peuvent permettre d’évoquer l’état d’esprit des Français avant le conflit. Plusieurs questions peuvent s’envisager. Ont-ils conscience de ce qui se prépare ? Sont-ils d’humeur belliqueuse ? L’archéologie de la Première Guerre Mondiale en Alsace : organisation défensive et aspects inédits de la vie quotidienne du combattant. E v De nouveaux Domaines pour l’archéologie L’archéoLogie de La Premièreguerre mondiaLe en aLsace : organisationdéfensive et asPects inédits de La viequotidienne du combattant. Collectif-Artois 1914/1915. Memorial. Comment interpréter une fiche du site Mémoire des Hommes (2e partie) Les circonstances du décès : Indre 1914-1918 - Les 68, 90, 268 et 290e RI. La Marne 14-18 - Un siècle de mémoire. Le Journal du Mémorial par Eric Triau.

Les grandes phases de la guerre sur le front Ouest - Chemins de mémoire de la Grande Guerre en Nord-Pas de Calais. Généalogie militaire. J'ai contacté Yves Buffetaut pour lui parler de mon projet, et il a tout de suite accepté de m'aider, en m'indiquant comment procéder en ce qui concerne les archives. Petit à petit, j'ai commencé à me sentir à l'aise, et mes recherches ont avancé assez rapidement. Au bout de quelques mois, j'étais capable de retracer le parcours d'un soldat, depuis sa mobilisation jusqu'à son décès. Si je ne pouvais pas vraiment mettre un visage sur chaque soldat tué, il m'était quand même possible de mettre une histoire derrière chaque nom. A force de parler de mes recherches autour de moi, dans la famille et auprès de mes collègues, on a commencé à me demander : " peux tu voir si tu ne pourrais pas trouver quelque chose sur mon grand-père (ou arrière grand-père ou autre parent) ".

Mes investigations se sont alors étendues aux communes avoisinantes, et bien vite, je me suis retrouvé avec un millier de noms potentiels, répartis sur les Monument aux Morts de 4 communes. Gaumedetect.