background preloader

Étude consommateur français

Facebook Twitter

La génération Z préfère faire ses achats en magasin. 98% des Millennials favorisent l'achat en point de vente mais exigent des interactions hautement personnalisées. Mais d'après IBM, qui a réalisé cette étude, les marques ne sont pas armées pour répondre à cette demande. La génération Z, née à partir de 1995, plébiscite l'achat en magasin à 98%. C'est le résultat d'une étude IBM Institute for Business Value réalisée auprès de 15 000 clients de cette génération. Cette cible, dont le pouvoir d'achat est estimé à 44 milliards de dollars, représente un défi pour les commerçants: les jeunes clients de la génération Z exigent des interactions hautement personnalisées, privilégient la qualité au prix et veulent pouvoir engager une marque sur plusieurs réseaux, d'après l'étude.

Côté usage, 66% utilisent fréquemment plus d'un appareil mobile et 60% n'utiliseront pas une application ou un site Internet s'ils sont trop lents à charger. Des attentes difficiles à combler pour les magasins. Diaporama : Restauration rapide: cinq tendances et exemples à suivre. Bonial et OpinionWay : étude sur le parcours d'achat des articles de sport. Bonial - market place leader de la médiatisation de catalogues digitaux- présente une étude sur le parcours d'achat d'articles de sport, réalisée par OpinionWay (1). Concernant la phase d'achat proprement dite, l'étude souligne " le rôle toujours incontournable du point de vente et du vendeur ". " L'engouement des Français pour le sport se traduit dans leur comportement de recherche, qui est quasiment systématique dans ce secteur (à 82%) et se déroule aujourd'hui majoritairement à partir d'outils digitaux.

Dans la mesure où l'expérience utilisateur sur ces médias ressort comme très satisfaisante, on peut s'attendre à ce que cette tendance lourde se renforce encore davantage. Principaux enseignements Le profil des acheteurs d'articles de sport est : - plus masculin (50% vs 48% pour la population nationale) - plus jeune (43% de 50 ans et plus vs 46% pour la population nationale) - plus aisé (24% gagnent plus de 3500€ vs 18% pour la population nationale) Un repérage très digital :

Commerce : la proximité géographique ne suffit pas à conquérir les clients. Loin des idées reçues, l'enquête de Maryline Schultz, enseignant-chercheur à Novancia Business School Paris, montre qu'il il ne suffit pas d'être proche géographiquement pour s'assurer de la fidélité des clients. "Le magasin peut être près d'eux sans pour autant être proche", constate-t-elle dans son étude relayée le 11 février 2015. Que recherchent vraiment les clients ?

Les consommateurs reviennent avant tout dans les commerces de proximité qui proposent des articles de qualité. La fraîcheur des produits est le critère qui arrive en tête avec 98% des réponses. La proximité du magasin vient ensuite, citée par 94% des répondants. L'accueil du personnel (sympathie, conseil...) obtient également un bon score avec 89% de citations. Pour 86% d'entre eux, la possibilité de faire rapidement ses courses est déterminante, ce qui renvoie à l'aspect fonctionnel du magasin.

La clientèle moins sensible aux promotions. Une typologie des consommateurs selon leur fréquentation des différents circuits. Parcours d’achat des Français : le magasin... Les proches (parents ou amis) sont le meilleur vecteur d’influence pour déclencher un achat (31% des répondants), tandis qu’Internet est une source d’information pré-achat décisive (46% consultent les avis en ligne, par exemple), et que le magasin reste, de loin, le lieu préféré pour concrétiser l’achat, pour 62% des Français.

Voilà quelques-uns des résultats saillants de l’étude sur le parcours d’achat des Français à l’heure de la pluralité des canaux (magasin, web, mobile…), réalisé par l’Ifop pour le compte de Wincor Nixdorf. Objectif : cerner les contours de ses habitudes, brouillées par l’immixtion de plus en plus fréquente d’Internet sous toute ses formes, e-commerce (concurrent des magasins pour l’achat) et smartphones ou tablettes (pour consulter avis clients, comparer prix et produits…), les smartphones étant par ailleurs de plus en plus souvent utilisés à l’intérieur du magasin (la moitié des sondés l’utilise en point de vente, en lien avec leur parcours d’achat). Dossier | INFOGRAPHIE - Les six grands profils de consommateurs. L'étude Leo Burnett PeopleShop identifie notamment six grands "profils" de shoppers, basés sur des attitudes et motivations d'achat différentes : les Shoppers Economes, les Shoppers Routiniers, les Shoppers Stratèges, les Shoppers Qualité, les Shoppers Passionnés et les Shoppers Opportunistes.

A chaque catégorie de produits étudiée, on constate ainsi bien souvent la domination d'un, voire deux profils shoppers. Source : Etude PeopleShop de Leo Burnett, septembre 2012. One Market : le consommateur français à la loupe. Lancée par Audipresse et réalisée par Ipsos, One Market offre aux annonceurs et éditeurs une analyse approfondie des comportements de consommation des Français en général et des consommateurs médias en particulier. Douze marchés à la loupe L'étude est d'envergure : 12 secteurs et segments de marché et plus de 1300 marques et produits sont scrutés. Au-delà d'une cartographie des principaux marchés, l'enquête fournit une évaluation précise des comportements et des modes de consommation. Nicolas Cour, directeur général d'Audipresse, a tenu à souligner la robustesse et la rigueur de la méthodologie choisie : "Outre de reposer sur une approche "single source" en se fondant sur les données de l'étude One d'audience de référence de la presse en France, One Market s'appuie sur un questionnaire CAWI de 160 minutes et sur un échantillon One de plus de 10 000 interviews.

" L'âge du "faire" " Me Culture " et " Do it Culture ", les deux " drivers " de la consommation : One Market : le consommateur français à la loupe. One Market : le consommateur français à la loupe.