background preloader

Parcours d’achat des Français : le magasin...

Parcours d’achat des Français : le magasin...
Les proches (parents ou amis) sont le meilleur vecteur d’influence pour déclencher un achat (31% des répondants), tandis qu’Internet est une source d’information pré-achat décisive (46% consultent les avis en ligne, par exemple), et que le magasin reste, de loin, le lieu préféré pour concrétiser l’achat, pour 62% des Français. Voilà quelques-uns des résultats saillants de l’étude sur le parcours d’achat des Français à l’heure de la pluralité des canaux (magasin, web, mobile…), réalisé par l’Ifop pour le compte de Wincor Nixdorf. Objectif : cerner les contours de ses habitudes, brouillées par l’immixtion de plus en plus fréquente d’Internet sous toute ses formes, e-commerce (concurrent des magasins pour l’achat) et smartphones ou tablettes (pour consulter avis clients, comparer prix et produits…), les smartphones étant par ailleurs de plus en plus souvent utilisés à l’intérieur du magasin (la moitié des sondés l’utilise en point de vente, en lien avec leur parcours d’achat).

http://www.lsa-conso.fr/parcours-d-achat-des-francais-le-magasin-seduit-toujours-mais-ses-defauts-deviennent-redhibitoires,177136

Related:  Techniques de venteRETAIL : CROSS CANAL, MAGASIN DU FUTUR, MERCHANDISINGmarketing de servicecours de mercamatthieuapv

Comprendre les freins à l’achat Les boutiques en ligne ont certes des avantages (comparaison des prix, gain de temps, zéro déplacement), mais elles ont aussi leurs inconvénients. Selon une étude IPSOS, ces freins à l’achat se regroupent en 6 grands facteurs : 1) L’impossibilité d’essayer les produits : Afin de contourner cet inconvénient, il est de votre devoir, e-commerçant, de proposer un descriptif clair de votre produit. Taille, couleur, modèle, composition, texture sont les éléments indispensables à cette description. À cela s’ajoute le visuel du produit, qui pourra être décliné en 2 – 3 photos (avec différents points de vue)

Le digital maintenant présent dans toutes les étapes de l'expérience d’achat 90% des consommateurs français interrogés par Digitas se rendent désormais sur Internet avant d’effectuer leur choix en magasin, pour consulter des comparateurs de prix ou des avis des consommateurs. Même si le magasin physique demeure le deuxième canal pour l’information produit, il est de plus en plus utilisé comme simple showroom par les consommateurs. C'est ce que dévoile Digitas France, en collaboration avec VivaKi Advance, dans son second baromètre de l’Expérience Marchande Connectée, qui met en lumière les évolutions des comportements des consommateurs et de leurs attentes concernant leur expérience d’achat. L’étude révèle en effet que l’augmentation du taux d’équipement d’appareils connectés incite de plus en plus le consommateur à comparer les offres en ligne et hors ligne, avant de prendre sa décision. Internet consulté avant et pendant l’achat en magasin

Le buzz des Etats-Unis : plusieurs jours de queue pour l'iPhone 6 - Les Echos Politique Pour Bartolone, Thévenoud doit démissionner Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), a estimé lundi que l’éphémère secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud saurait « prendre... High tech Keynote : au bout de combien de temps Apple va-t-il dévoiler... Le groupe de Cupertino tient sa conférence de rentrée mardi. Comptoir des Cotonniers prend goût au... - Textile, habillement Comptoir des Cotonniers, enseigne du groupe Fast Retailing, lance une nouvelle opération de shoppping virtuel, à partir du 19 novembre 2014. Vous avez aimé la collection printemps-été de l’opération de shopping virtuel menée par Comptoir des Cotonniers ? Place, désormais, à la collection automne-hiver. Comptoir des Cotonniers présente en effet « l’épisode 2 » de sa campagne de « fast shopping », du 19 novembre au 14 décembre 2014. Plus de 10.000 boutiques virtuelles

Les 4 principes de base d'un design parfait Non, concevoir une landing page - une page de destination pour les grands défenseurs de la langue française - n'est pas tout à fait une partie de plaisir. Aller chercher un taux de conversion acceptable n'est pas une mince affaire non plus. En complément d'un billet que je vous avais proposé en toute fin d'année 2012 : 11 conseils pour des Landing Pages plus performantes, je vous propose aujourd'hui un focus sur les aspects liés au design d'une landing page.Les marketeurs anglo-saxons parlent de CCD pour Conversion-Centered Design. Que pourrait-on dire en français ? Une ligne graphique conversion-centrique ? Il s'agit en fait de penser un design optimisé pour un seul but : la conversion d'une visite sur la landing page vers une action spécifique depuis cette même page.

Un consommateur paradoxal et rationnel Même si la consommation des ménages a plutôt bien résisté à la crise, pourquoi le désir de consommer marque-t-il le pas ? Le consommateur, 100% rationnel et raisonnable, voit ses comportements en matière de recherche d’informations avant l’achat évoluer. Heureusement, le plaisir d’acheter demeure… et reste sous la houlette du budget disponible. Le consommateur moyen a définitivement disparu "2013, un consommateur caméléon" . A l'occasion de son dernier Media Morning, Kantar Worldpanel a fait le point, la consommation en France. Le contexte de l'année n'a pas été favorable à la consommation : des à-coups dans l'évolution du PIB en volume (-0,2% pour le 1er trimestre, +0,5% pour le 2ème, -0,1% au 3ème) ; une météo chaotique (hiver maussade, printemps le plus froid depuis 1987, bel été) ; hausse du chômage... Seul point positif : le redressement du pouvoir d'achat par unité de consommation à +0,8% au 1er trimestre, +0,3% au 2ème, après une baisse de 1,5% sur 2012.

INFOGRAPHIE - Les six grands profils de consommateurs L'étude Leo Burnett PeopleShop identifie notamment six grands "profils" de shoppers, basés sur des attitudes et motivations d'achat différentes : les Shoppers Economes, les Shoppers Routiniers, les Shoppers Stratèges, les Shoppers Qualité, les Shoppers Passionnés et les Shoppers Opportunistes. A chaque catégorie de produits étudiée, on constate ainsi bien souvent la domination d'un, voire deux profils shoppers. Source : Etude PeopleShop de Leo Burnett, septembre 2012

Related: