background preloader

Intelligence

Facebook Twitter

Loi de Brandolini. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi de Brandolini

La loi de Brandolini[1], ou principe d'asymétrie des idioties (bullshit asymmetry principle en anglais, langue dans laquelle cette expression est plus connue)[2], est un adage ou aphorisme énonçant que la quantité d'énergie nécessaire pour réfuter des idioties est d'un ordre de grandeur supérieur à celle nécessaire pour les produire. Ce principe critique la technique de propagande (en) consistant en la diffusion de masse d'infox qui exploite la crédulité d'un certain public en faisant appel à son système de pensée rapide, instinctif et émotionnel[3]. Historique[modifier | modifier le code] Le principe est formulé publiquement pour la première fois en janvier 2013 par le programmeur italien Alberto Brandolini[4], puis rendu célèbre, après la publication d'une photo montrant une diapositive d'une présentation effectuée par Brandolini lors de la conférence XP2014 organisée par l'Agile Alliance, le 30 mai 2014, sur Twitter[5]. — Lénine.

The Moscow rules. The Moscow rules are rules-of-thumb said to have been developed during the Cold War to be used by spies and others working in Moscow.

The Moscow rules

The rules are associated with Moscow because the city developed a reputation as being a particularly harsh locale for clandestine operatives who were exposed. The list may never have existed as written. The rules[edit] Agent Tony Mendez wrote: Although no one had written them down, they were the precepts we all understood for conducting operations in the most difficult of operating environments: the Soviet capital. In the International Spy Museum in Washington, D.C., the Moscow Rules are given as:[2] Assume nothing.Never go against your gut.Everyone is potentially under opposition control.Do not look back; you are never completely alone.Go with the flow, blend in.Vary your pattern and stay within your cover.Lull them into a sense of complacency.Do not harass the opposition.Pick the time and place for action.Keep your options open. Flow (psychologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flow (psychologie)

Pour les articles homonymes, voir Flow. Le flow, littéralement le flux en anglais, est l'état mental atteint par une personne lorsqu'elle est complètement immergée dans ce qu'elle fait, dans un état maximal de concentration. Cette personne éprouve alors un sentiment d'engagement total et de réussite. Ce concept, élaboré par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi, a été repris dans des domaines variés et nombreux, du sport à la spiritualité en passant par l'éducation et la séduction[1]. Dans les versions françaises des textes de Csikszentmihalyi, on trouve indifféremment les termes de « flux », d’« expérience-flux », d’« expérience optimale » ou de « néguentropie psychique »[2]. Test du marshmallow. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Test du marshmallow

Une réplication par Watts, Duncan et Quan montre un lien plus faible entre le contrôle de soi pendant le test de la guimauve et la probabilité de succès futur. Ces résultats nuancent les conclusions précédentes et suggèrent que d'autres facteurs tels que l'environnement familial et les capacités cognitives ne doivent pas être négligés.[4] Explications proposées[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ « L’expérience revisitée du marshmallow montre que les enfants font preuve de plus de raisonnement face à la tentation. Voir aussi[modifier | modifier le code] Patience Portail de la psychologie. Les chemins de l'intelligence. L'intelligence ne dépend pas de la génétique mais de l'aptitude à utiliser pleinement les possibilités de notre esprit.

Les chemins de l'intelligence

L'important est la façon dont nous traitons et organisons les informations, dont nous interprétons nos expériences, et plus globalement, la façon dont nous nous représentons la réalité. Voici donc quelques clés pour devenir "plus intelligent"... Penser par soi-même Ne pas faire son jugement en fonction de celui des autres, et ne pas prendre pour argent comptant ce qui est dit ou suggéré par les médias, la publicité, les responsables politiques. Faites usage de votre libre-arbitre et de votre discernement. Celui dont l'esprit ne produit aucune pensée autonome et ne contient rien d'autre que ce qu'on y a déversé est pour ainsi dire "sans valeur ajoutée". Ecouter son intuition L'hémisphère droit du cerveau possède des capacités intuitives qui sont complémentaires de l'intelligence rationnelle du cerveau gauche.

Passer du noir et blanc à la couleur Adopter une vision relativiste. Échelle de Kardashev. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Échelle de Kardashev

L'échelle de Kardashev (Шкала Кардашева en russe, Kardashev scale en anglais), proposée en par l'astronome soviétique Nikolaï Kardashev, est une méthode théorique de classement des civilisations en fonction de leur niveau technologique et de leur consommation énergétique. Cette échelle a été largement adoptée par les chercheurs du projet SETI et les futurologues, bien que l'existence de civilisations extraterrestres reste encore hypothétique.

Kardashev a exposé pour la première fois son échelle dans un article présenté lors de la conférence de Byurakan de 1964, rencontre scientifique qui faisait le point sur le programme d'écoute de l'espace par la radioastronomie soviétique. L'échelle définie par Kardashev a fait l'objet de deux principales réévaluations : celle de Carl Sagan, qui en affine les types, et celle de Michio Kaku, qui écarte le postulat énergétique au profit de l'économie du savoir.