background preloader

La résistance

Facebook Twitter

Santé

Médias. Révolte. Finances. Associatifs. Divers. Animaux. Dissidence. Comment Berlin est devenue la capitale des hackers. Dans les couloirs d'une convention berlinoise sur la culture internet, le 5 mai 2015, l'ancien de Wikileaks et proche d'Edward Snowden, Jacob Applebaum, fanfaronne : "la plupart des hackers viennent à Berlin pour le Berghain, les drogues bon marché et le Club Mate [une boisson gazeuse à base de maté, NDLR]", affirme-t-il, un sourire de sale gosse aux lèvres.

Comment Berlin est devenue la capitale des hackers

Passe alors un grand blond dégingandé, la trentaine dégarnie. Les deux hommes se tombent dans les bras : "Tu es sorti de prison ! ", lui lance Jacob Applebaum. "Et toi, tu n'y es pas encore ! ", lui répond le second dans un éclat de rire. Les hackers Jacob Applebaum et Peter Sunde à la convention re:publica, à Berlin. Julian Assange, Edward Snowden, Hervé Falciani… Que deviennent les lanceurs d’alerte ? Alors que s’ouvre mardi le procès du Français à l’origine des « LuxLeaks », ces personnes s’exposent souvent à des représailles après avoir révélé des documents confidentiels.

Julian Assange, Edward Snowden, Hervé Falciani… Que deviennent les lanceurs d’alerte ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Quentin Vasseur Lorsque François Hollande, en déplacement à Boulogne-Billancourt lundi 4 avril, réagit pour la première fois aux révélations « Panama Papers », il se félicite d’abord de la perspective de nouvelles rentrées fiscales. Les lanceurs d'alerte, un concept fourre-tout ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Claire Rainfroy Venu des Etats-Unis, le concept de whistleblower – "lanceur d'alerte" en français – fait des émules en France.

Les lanceurs d'alerte, un concept fourre-tout ?

Depuis les révélations de WikiLeaks et les divulgations sur l'espionnage de la National Security Agency (NSA), respectivement rendues possibles par Bradley Manning et Edward Snowden, les "cas" de lanceurs d'alertes se multiplient en France. Protéger le lancement d’alerte en France. Qu’est-ce que le lancement d’alerte ?

Protéger le lancement d’alerte en France

Le lancement d’alerte reste une notion encore insuffisament appropriée en France, contrairement aux Etats-Unis, où dès les années 70, des lois ont été votées pour protéger les whistleblower (qu’on peut traduire par « celui qui donne un coup de sifflet ») et qualifiés de « dénonciateurs » au Québec. Actuellement dans le monde, une trentaine de pays disposent de lois pour protéger les lanceurs d’alerte.

En effet, le lancement d’alerte est un processus essentiel pour la démocratie. Il comporte plusieurs dimensions : révélation au public de faits illicites ou dangereux pour autrui, intention désintéressée visant l’intérêt général face à des intérêts particuliers lucratifs, prise de risques au niveau personnel, professionnel, familial (réputation, emploi, situation financière), exposition à des « poursuites-baîllons », ces actions juridiques qui visent à harceler et neutraliser le lanceur d’alerte, dénigrement dans la presse, etc.

Associations Sites web. PLATEFORME INTERNATIONALE DES LANCEURS D'ALERTE - PILA - Paris. PILA : la plateforme internationale des lanceurs d’alerte. Depuis l’affaire du Médiator dévoilée par Irène Frachon en France, et celle des écoutes illégales de la NSA exposée par le désormais célèbre Edward Snowden ; une nouvelle catégorie d’individus a été mise en lumière : les lanceurs d’alerte.Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à se manifester pour dénoncer des actions illégales ou irrégulières dans des domaines de plus en plus variés (secteur bancaire, santé, environnement, économie, libertés individuelles).

PILA : la plateforme internationale des lanceurs d’alerte

Un lanceur d’alerte, qu’est-ce que c’est? On part d’un constat simple : les institutions, pour bien fonctionner, doivent faire preuve de transparence (pour éviter des problèmes tels que la corruption). Pour assurer cette dernière, certaines personnes disposent d’informations clés que d’autres n’ont pas. Si, elles ont des doutes sur la régularité ou la légalité d’une action, au vu des informations dont elles disposent, elles pourront potentiellement lancer l’alerte. Lanceurs d'alerte.

A Genève, un robot poste sur Twitter les allées et venues des dictateurs. Le journaliste indépendant François Pilet surveille les avions enregistrés par des régimes autoritaires qui vont et viennent à l’aéroport de Genève.

A Genève, un robot poste sur Twitter les allées et venues des dictateurs

Son projet : créer « plus de transparence » dans le « monde très secret » des affaires suisses. "Lois Mémorielles" et falsification de l’Histoire. La stratégie de l'ignorance. Mathias GirelMaître de conférence en philosophie à l’Ecole Normale Supérieure, Mathias Girel développe une réflexion sur le doute et la production de l’ignorance.

La stratégie de l'ignorance

Voici l'interview qu'il m'a accordé pour Libération, parue vendredi dernier. Racisme ordinaire en Guadeloupe. « Sale nègre !

Racisme ordinaire en Guadeloupe

Fils de pute ! Esclave ! Fils de vieille négresse !... » C'est ainsi que l'héritier d'une famille de planteurs s'est récemment adressé à un Noir guadeloupéen. Survival goes to court to stop Hopi sacred objects auction. Hopi elder James Kootshongsie, who died in 1996.

Survival goes to court to stop Hopi sacred objects auction

The Hopi are 'vehemently opposed' to the sale of the tribe's sacred objects in a Paris auction house. © Jonathan Mazower / Survival Lawyers acting for Survival International have today filed legal papers in an attempt to stop the sale of sacred objects of the Hopi tribe in a Paris auction house this Friday. The Hopi tribe of Arizona had previously written to the auction house Neret-Minet Tessier & Sarrou, asking them to cancel the sale on the grounds that the objects were the cultural property of the tribe, and that their public display and sale caused them grave offence. Interview de Jérémie Zimmermann. La vie privée se porte bien, merci pour elle. A l’occasion de la sortie du 7e forum thématique du Digital Society Forum consacré à la vie privée et aux données personnelles, le sociologue Dominique Cardon nous explique que nous n'avons jamais été aussi attaché à la protection de notre intimité et de notre identité personnelle, mais que la façon dont elle est perçue et vécue par les utilisateurs est en train de changer, en devenant une revendication individuelle plus qu'une norme extérieure et partagée définissant des droits collectifs.

La vie privée se porte bien, merci pour elle

Les inquiétudes que suscite le traitement des données numériques personnelles n’ont jamais été aussi fortes. Le spectre d’une surveillance omnisciente s’exerçant sur une société transparente hante désormais les discours publics et les représentations des utilisateurs à un point tel que l’imaginaire de liberté et de réinvention de soi qui a accompagné le développement d’Internet apparaît à certains comme une farce cruelle. Dans l’étau des trois surveillances Sécurité, efficacité et liberté d’expression. Preuves Par Images [ Documentaire ] Conditions générales de mystification. Écrites en petits caractères et dans un jargon peu accessible : ce sont les magnifiques "conditions générales d'utilisation" (CGU). Que nous avons ici cartographiées. Un monde de combines et d'hypocrisie. Avec des règles acceptées sans même qu'on y jette un coup d’œil, et supposées protéger nos données privées alors que, souvent, elles les transforment en marchandises.

Infographie.