background preloader

Mémoire

Facebook Twitter

Sans titre. Le développement de la maladie de Parkinson ne serait pas irréversible. Une équipe de l'hôpital North Bristol NHS à Bristol en Grande-Bretagne, en partenariat avec l'association Parkinson UK, est parvenue à rétablir des cellules cérébrales atteintes par la maladie de Parkinson grâce à un nouveau dispositif médical. Ce dernier permet d'administrer des traitements directement dans le cerveau des patients. 41 d'entre eux ont été greffés avec cet implant, qui prend la forme de quatre tubes placés dans leur cerveau. Le dispositif ressort par une petite ouverture par la peau derrière l'oreille.

Des mauvais souvenirs effacés par un anesthésique. Pourrait-on faire disparaître nos souvenirs douloureux à l'aide d'un anesthésique ?

Des mauvais souvenirs effacés par un anesthésique

C'est la question que s'est posée l'équipe de Bryan Strange et Ana Galarza Vallejo de l'Université de Madrid (Espagne), associée à d'autres scientifiques de l'Université de New York et de Radboud (Pays-Bas). Après avoir testé leur méthode sur cinquante volontaires ils concluent que, oui, une seule dose de Propofol (un anesthésique) donnée juste après avoir réactivé un mauvais souvenir permettait d'en diminuer la trace mnésique. Leurs résultats sont publiés dans la revue Science Advances. Pour rappel, le cerveau forme un souvenir en activant différents réseaux neuronaux au moment de l'événement. Internet et perte de memoire. Chercher désespérément son code de carte bleue, ne pas se rappeler de la capitale du Swaziland, ni de l'adresse de ce restaurant délicieux : au quotidien, nous sommes confrontés à la sensation désagréable que notre mémoire – du latin memoria " aptitude à se souvenir " - nous échappe!

internet et perte de memoire

Que nous arrive-t-il ? L'utilisation quasi-permanente des nouvelles technologies aurait-elle un impact négatif sur notre mémoire ? Le professeur Francis Eustache, neuropsychologue, directeur d'une unité́ de recherche de l'Inserm-EPHE à l'Université́ de Caen Normandie et président du Conseil scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires, qui publie La mémoire : entre sciences et société (édition poche-Le Pommier), répond à Sciences et Avenir. Demain, il sera possible d'améliorer votre mémoire. L’électrostimulation permet une meilleure plasticité cérébrale, d’où une amélioration de la mémoire et des apprentissages. © polygraphus, Shutterstock Demain, il sera possible d'améliorer votre mémoire - 2 Photos La plasticité cérébrale est la capacité du cerveau à créer de nouvelles connexions entre neurones.

Demain, il sera possible d'améliorer votre mémoire

Elle joue un rôle fondamental dans les apprentissages et la mémoire. Aussi, il serait intéressant de stimuler cette plasticité du cerveau pour améliorer la mémoire des individus. Courir améliore la mémoire grâce à une protéine musculaire. Surprise, lorsqu’on ajoute cette même protéine dans une culture de neurones in vitro, la production de facteurs de croissance - impliqués dans la production de nouveaux neurones - augmente !

Courir améliore la mémoire grâce à une protéine musculaire

Cerveau : la naissance des souvenirs observée en direct. Sur cette image, on peut observer un neurone en culture.

Cerveau : la naissance des souvenirs observée en direct

Les synapses excitatrices et inhibitrices sont respectivement en vert et en rouge. Cette nouvelle étude montre comment la cellule nerveuse contrôle la formation des souvenirs. © Don Arnold, DP Cerveau : la naissance des souvenirs observée en direct - 1 Photo. Searching chromosomes for the legacy of trauma. Klaus Tätzler/Lower Saxony Memorials Foundation The Bergen­‐Belsen Memorial, in the grounds of the former Nazi concentration camp where the author's father was incarcerated.

Searching chromosomes for the legacy of trauma

On 23 April 1945, my father, Gershon Glausiusz, was liberated from the Nazis. He was ten years old. Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (2/3) - Thema - Museum. Copyright CNRS Photothèque/Université de Strasbourg - GRIGIS Antoine, mise en évidence par IRM (imagerie par résonance magnétique) de faisceaux de substance blanche dans un cerveau humain.

Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (2/3) - Thema - Museum

Au même titre que le cerveau embryonnaire se débarasse d'un surplus de neurones « non cablés », le cerveau sélectionne les synapses les plus actives et donc les plus indispensables à son activité. Une quantité excessive de synapses peut en effet nuire à la qualité de la transmission de l'information car celles qui ne sont pas porteuses de sens produisent un bruit de fond parasite et gaspillent de l'énergie. Les synapses inutiles, reépérables par leur faible activité, sont sélectivement éliminées de façon à permettre aux neurones d'établir de nouveaux contacts.

L'anesthésie générale toxique pour le cerveau ? › Santé. Ci-dessus, une représentation de l'isoflurane, un composé chimique fréquemment utilisé pour pratiquer les anesthésies générales.

L'anesthésie générale toxique pour le cerveau ? › Santé

Une nouvelle étude renforce l’hypothèse selon laquelle l'anesthésie générale nuirait au cerveau. En cause, les agents anesthésiques utilisés, suspectés de détruire les neurones dans certaines zones du cerveau. Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats. « Je me souviens que mon oncle avait une 11 CV immatriculée 7070 RL2. » « Je me souviens que j’adorais Le Bal des sirènes avec Esther Williams et Red Skelton, mais que j’ai été horriblement déçu quand je l’ai revu. » « Je me souviens que j’étais abonné à un Club du Livre et que le premier livre que j’ai acheté chez eux était Bourlinguer de Blaise Cendrars. » Dans son célèbre Je me souviens, Georges Perec recense ces petits riens – des noms, des détails et des anecdotes – qui ont peuplé son enfance et sa jeunesse et font germer des graines de nostalgie.

Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats

Susceptibility to long-term misinformation effect outside of the laboratory. Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux. Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible.

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux

Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Alzheimer : la méthode Montessori pour rétablir l'autonomie des patients. MONTESSORI. Choisir ses vêtements, mettre la table, s'alimenter seul ou même commencer à jouer du piano quand on a la maladie d'Alzheimer, c'est possible. Des maisons de retraite utilisent la méthode Montessori pour réapprendre les gestes du quotidien aux personnes âgées "désorientées". Cette méthode pédagogique, développée par le médecin italien Maria Montessori au début du 20e siècle, cherchait à l'origine à favoriser autonomie et confiance en soi chez les enfants, en leur permettant d'évoluer à leur rythme et dans une grande liberté.

Un test sanguin pour dépister la maladie d'Alzheimer. Comment fonctionne la mémoire. Je me répète: la science prend du temps, je publie quand je peux, le mieux est de me suivre sur Twitter, Facebook ou Google Plus. Un grand merci à Stefania De Vito, chercheuse en sciences cognitives à l’ICM, Hôpital de la Salpêtrière. Elle publie dans plusieurs revues scientifiques (cfr. liens) : “Images of the future drawn from the past”, dans “The Psychologist”, la revue della British Psychological Society: Les 7 clés de la mémoire.

Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation. Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ? Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Ce sont quelques questions que je me pose depuis quelques années.

Fonctionnement (le) de la mémoire humaine. Thème : Forums régionaux du savoir 2012Auteur : Francis EustacheOrganisme : Ecole pratique des hautes études (EPHE) ; Unité INSERM U1077Description : Autour du livre récemment paru et cosigné avec Béatrice Desgranges « les chemins de la mémoire » (coédition Inserm Le pommier), la conférence sera consacrée au fonctionnement de la mémoire chez l'enfant et l'adulte jeune ainsi qu'à ses modifications au cours du vieillissement normal. La mémoire est une fonction cognitive complexe qui permet d'enregistrer les souvenirs d'événements vécus (mémoire épisodique), les connaissances sur le monde (mémoire sémantique), les savoir-faire (mémoire procédurale)… Les méthodes d'imagerie cérébrale nous renseignent sur les régions du cerveau impliquées dans ces différentes formes de mémoire et sur leur évolution en fonction de l'âge. Le déclin de la mémoire chez les sujets âgés est un phénomène de mieux en mieux compris.

Neuf exercices pour améliorer sa concentration au travail. La concentration consiste à mobiliser ses facultés mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Or notre cerveau est sollicité par de multiples informations et il ne peut en traiter qu'une seule à la fois de façon optimale. Etudier efficacement : réactiver sa mémoire. Troisième étape de notre méthode pour étudier efficacement : la réactivation. La mémoire a besoin de répétition. Des mauvaises habitudes d’études à l’apprentissage autorégulé. Plus l’on comprend comment fonctionne l’apprentissage grâce à l’apport des sciences cognitives, plus il est possible d’en tirer des leçons pour faciliter les études. La méthode Multimalin (tables de multiplication) sur france 3. Mémoriser en dormant: le guide pratique.

Question de la semaine : pourquoi cette chanson reste-t-elle dans la tête ? "J'avais une question sur les musiques qui nous restent longtemps en tête mais finalement j'ai changé d'avis. Voici donc ma question : Pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? ", nous demandait récemment John Butaud. Pour la deuxième question, mieux vaut s'adresser à William Sheller...