background preloader

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux
Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable.

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/06/16/comment-les-grandes-marques-influent-sur-nos-cerveaux/

Related:  psychologie cerveau psychanalyse etc..gypsyaQuelques EXEMPLES ILLUSTRATIFSaltitu2Marketing expérientel

Les différentes techniques de manipulation Cet article très interessant a été publié par les moutons enragés. Je le republie car il est à mon sens d’interêt publique. Il peut vous éveiller ou vous éclairer sur la façon dont les média et les gouvernements nous manipulent.. Voici une liste des stratégies et des techniques couramment employées dans le but de manipuler l’opinion publique. 1 – La stratégie de la diversion Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

Lait, couches : les techniques des marques pour s’imposer dans les maternités Boîtes cadeaux, dons de couches ou lait infantile… Les marques paient au prix fort le droit de capter, au berceau, la clientèle novice et réceptive des maternités. L’histoire commence à l’heure où, le ventre tout juste saillant, vous poussez la porte de la maternité. Avant de passer voir la sage-femme pour une visite mensuelle, vous recevez une pochette en tissu. L’irruption de votre enfant vous donnera plus tard droit à une seconde trousse gorgée de fascicules, échantillons (couches, lingettes, produits désinfectants pour les mains…) et de bons de réduction.

Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ? Dernier-né des transferts entre sciences humaines et publicité, le neuromarketing se présente comme l’outil ultime de manipulation du consommateur. Doit-on craindre que ceux qui explorent notre cerveau puissent un jour commander nos achats ? Le marketing a toujours adoré les sciences humaines. Dès ses origines, comme le rappelle le psychologue Didier Courbet (1), il y a trouvé dans les différentes théories successivement en vogue des éléments pour peaufiner sa conception du consommateur et développer de nouvelles techniques de vente. Alors qu’ils partaient d’une approche rationnelle de l’individu, qui commande de mettre en avant les aspects utiles du produit, les hommes de la mercatique ont ainsi découvert au début du XXe siècle la psychanalyse.

Mondadori Publicité décrypte la spirale de la confiance Pourquoi la confiance ? "La confiance est le préalable à l'envie de consommer", répond Anne Philip, directrice marketing, communication et qualité de Mondadori Publicité, en préambule de la présentation de la sixième édition de l'étude Totem. "Surtout en ces périodes de méfiance, poursuit-elle, la confiance, qu'elle soit individuelle et/ou sociétale, est une dimension clé pour les marques et depuis toujours, le groupe Mondadori avec ses marques de presse magazine s'appuie sur la confiance pour créer le lien avec le lecteur." Réalisée en partenariat avec TNS Sofres et Illigo, l'étude Totem propose diagnostic et décryptage des marques à travers divers items qui étudient le chemin d'engagement du consommateur. Une présentation expérientielle autour de la confiance La confiance nécessite un lâcher-prise.

Définition Street marketing Le street marketing est une technique marketing qui utilise la rue et les lieux publics pour promouvoir un évènement, un produit ou une marque. Le street marketing utilise généralement l’événementiel, de la distribution de tracts ou flyers ou différentes formes originales d’affichage. Par nature, le street marketing regroupe un ensemble de techniques et pratiques variées et innovantes. Le street marketing cherche à combiner puissance (nombre de contacts exposés) et impact en terme d’image et de mémorisation. Le street marketing est particulièrement bien adapté à des lancements de produits sur une cible urbaine. Le street marketing lorsqu’il possède une dimension évènementiel peut également viser l’obtention de retombées presse ou la création d’un phénomène de buzz sur Internet.

Stanley Milgram, L'expérience, Soumission à l'autorité Suite de l'expérience (<<< page 1 - 2) 4-1) Qu'est-ce qui rend le sujet aussi obéissant ? - Le désir de tenir la promesse faite au début à l'animateur et d'éviter tout conflit. - Le sujet perçoit l'animateur comme ayant une autorité légitime au regard de sa position socioprofessionnelle, des études qu'il est censé avoir faites... Deux scientifiques américains ont créé un programme qui décèle les retouches faites sur une image avec le logiciel Photoshop - L’algorithme qui démonte Photoshop Alors que la communication d’H&M est pointée du doigt pour avoir collé des visages de top-modèles sur des corps de synthèse, deux scientifiques américains ont inventé l’outil rêvé des amateurs d’ « avant-après ». Un chercheur en informatique, Hany Farid, et son élève doctorant, Eric Kee, de l’université de Darwood, aux États-Unis ont publié le résultat de leurs recherches la semaine dernière dans une revue scientifique américaine. Le programme qu’ils ont mis au point permet de faire apparaître, sur une échelle de 1 à 5, l’ampleur des retouches subies par une photo.

Le comportement d'achat du client en magasin s'analyse aussi via mobile Pour connaître les comportements d'achat des consommateurs à l'intérieur même du magasin, les caméras ou le Kinect peuvent être la solution. Apparemment, le mobile aussi ! En entrant dans un magasin ou en regardant simplement par la vitrine de celui-ci, les consommateurs sont loin de se douter qu'un logiciel est en train d'analyser leur comportement. Le temps qu'ils ont passé dans ce magasin, ce qu'ils y ont acheté, s'ils sont allés dans une autre boutique de la même enseigne... autant d'informations que Nomi analyse et transmet aux vendeurs possédant l'application. Cette application n'est pas la première du genre, la startup française Anaxa Vida, ou encore Shopperception travaillent elles aussi à l'élaboration d'outils permettant de mieux analyser le comportement des consommateurs.

La Sacem, la Spré et Mood Média publient " la valorisation de la musique en point de vente" "Sans musique, c'est triste " disent en substance 71% des clients français. Et près de 6 sur 10 sont même gênés par le bruit (naturel) ambiant. Un sondage " Valorisation de la musique dans les lieux publics " réalisé par la Sacem, la Spré (Société pour la rémunération équitable) et Mood Média, confirme que la musique adoucit le shopping (1). La musique, les français en écoutent 2H25 par jour et 92% avouent son impact direct sur leur (bonne) humeur ! (source : Mood Média avec Ipsos en octobre 2013).

Le Marketing Expérientiel : proposer une expérience unique à ses clients ! - Ankapi - agence conseil en marketing Dans un monde de plus en plus concurrentiel, il est difficile pour chaque marque de faire sa place et d’y rester ! C’est pourquoi une multitude de stratégies et d’outils sont utilisés afin de réussir à se démarquer et à être meilleur que ses concurrents. Le marketing expérientiel en est le parfait exemple. Quoi de mieux que de livrer à ses consommateurs une expérience unique ! Les « signaux cérébraux » bientôt à la rescousse de la publicité ? Tester une publicité, un film ou de la musique avant leur lancement sur quelques personnes en enregistrant leur activité cérébrale pourrait bien devenir réalité. C'est le pari de chercheurs américains, qui affirment qu'en observant les signaux émis par les neurones de quelques individus, ils peuvent prédire les réactions d'un public beaucoup plus large à un spot publicitaire ou à un programme télévisé. Dans une étude publiée, mardi 29 juillet, dans la revue scientifique Nature Communications, une équipe dirigée par Jacek Dmochowski, de l'université Stanford, en Californie, rapporte avoir testé seize personnes âgées de 19 à 32 ans.

« Think global, act local » - selon Coca, Mc Do, et l'Oréal... La glocalisation est un compromis entre le local et le global, qui consiste à avoir une stratégie globale et à la mettre en œuvre en l’adaptant aux conditions locales. La glocalisation est donc une globalisation qui se donne des limites, qui doit éviter d’écraser les réalités locales. Cette formule se fonde sur le principe selon lequel la réduction des coûts et la simplicité de gestion propre à l’approche globale n’impliquent par forcément une standardisation absolue car certains éléments de stratégies de commercialisation résistent à l’uniformisation. Il est donc nécessaire de procéder par des approches subtiles, par des procédés capables d’intégrer des ajustements en fonction des législations locales, des caractéristiques spécifiques des marchés, le niveau de vie, les différences socioculturelles, la langue. Glocaliser sa communication, principalement ses publicités télévisées, permet de fidéliser des consommateurs amenés à se déplacer dans leur travail ou leurs loisirs.

Expérience client : une réalité Pourquoi seul un client sur dix se dit satisfait de son expérience client alors que sur le même thème il se dit convaincu d'offrir une excellente expérience. D'où provient cet écart de perception ? D'abord, un grand nombre d'initiatives de croissance aliènent purement et simplement les clients existants.

Related: