background preloader

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux
Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable. Related:  magaliesalvadorkonya

Comment le cerveau décide quand on doit faire une pause Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie Avant de nous engager dans un effort, notre cerveau décide de son opportunité en évaluant les coûts qu’il implique et les bénéfices qu’on peut en tirer. Une question reste cependant peu explorée : comment, au cours d’un effort, le cerveau décide-t-il qu’il est temps de faire une pause ? Florent Meyniel & Mathias Pessiglione, de l’unité Inserm 975 ” Centre de recherche en neurosciences de la pitié salpétrière”, ont proposé que l’accumulation et la dissipation d’un signal cérébral de fatigue déclenchent respectivement la décision d’arrêter ou de reprendre un travail en cours. Pour tester cette hypothèse, les auteurs ont développé un test dans lequel 39 participants ont été invités à serrer une poignée de force en échange d’un paiement qui était proportionnel à la durée de leur effort. ©fotolia En savoir plus Contact Chercheur Mathias Pessiglione mathias.pessiglione@gmail.com Florent Meyniel florent.meyniel@gmail.com Sources Les plus lus

LES DIFFERENTES ETAPES DE L'EVOLUTION DE L'OCCIDENT : Aristote, Descartes, Korzybski: trois visions de l'homme et du monde © Isabelle Aubert-Baudron - 26 Juin 1998 Mise à jour: 5 septembre 2018 Cet article a fait l'objet en 2008 d'un exposé sur la sémantique générale en cours de philosophie à Saint-Cyr Coëtquidan. Cet article étant reproduit sur des blogs et sites pirates ou anonymes, souvent altéré et détourné de son contexte et de ce site, et en raison des actualisations successives de la première version mise en ligne le 9 août 1999 dans le site «The Western Lands » qui atteste de son antériorité, les versions précédentes sont obsolètes. Une version en pdf, avec les notes en bas de page, plus facile à lire en raison de la longueur du texte, est en ligne à Table des matières Introduction I. 1. 2. a) Des évaluations basées sur des jugements en termes de valeurs, générateurs de malentendus b) Fausses identifications, confusion entre le niveau des mots et celui des faits c) Des concepts abstraits érigés en valeurs absolues, au détriment de la valeur humaine 3. 4. 5. II. 1. 2.

Manipulation & couleurs: influence psychologique des marques Voici un guide des couleurs basé sur des recherches réalisées par Karen Haller, experte dans les couleurs et leur influence sur votre business. Voyons comment les différentes couleurs peuvent provoquer une certaine manipulation de vos clients. Comment les marques utilisent-elles les couleurs pour la « manipulation » de leurs clients? Jaune : amusement et amitié Le jaune signifie … Les marques utilisant le jaune veulent exprimer la joie, l’optimisme et l’amitié. Marques utilisant le jaune IKEA (voir Analyse SWOT IKEA) utilise du jaune dans son logo, ses dépliants, …, même dans son magasin. Autres grandes marques utilisant le jaune : Renault, Mc Donald, Amazon.com. Rouge : puissance et passion Le rouge signifie … Le rouge est la couleur de la puissance, du pouvoir et de la passion. Marques utilisant le rouge Virgin emploi le rouge depuis ses débuts. Autres grandes marques utilisant le rouge : Ferrari, Kellogg’s, Coca-Cola. Pourpre : luxe et fantaisie Le pourpre signifie … Le noir signifie …

Des magasins chargés de sens Solliciter la vue, l’odorat, le goût, le toucher ou l’ouïe, telle est la démarche engagée par le marketing sensoriel. Et toutes les enseignes s’y intéressent, attirées par ces ambiances qui retiennent le client. Mobiliser le plus grand nombre de sens afin de promouvoir un produit et renforcer le lien avec le client : ainsi peut se définir le marketing sensoriel. « Depuis que le commerce existe, celui qui a quelque chose à vendre cherche souvent à le rendre attractif aux yeux de l’acheteur potentiel et cela passe par la vue, bien sûr, mais également par l’odorat, l’ouïe, le toucher, explique Bruno Daucé, maître de conférences à Angers, spécialiste de cette discipline. Depuis la fin des années 1990, son utilisation s’est intensifiée et structurée. Marketing “expérientiel”Des propos confirmés par Claude Nahon, directeur général du groupe Mood Media. « Le marketing sensoriel permet aux marques de travailler leur image, au même niveau que l’aménagement de la boutique.

Détente du vendredi : Peugeot et l'expérience sensorielle - Auto Net Comme chaque Vendredi, vous le savez maintenant, un peu de détente (en vidéo)… Cette semaine j’ai choisi de mettre une publicité de l’un de nos chers constructeurs français en avant. Celle de la Peugeot 208 mais qui n’a vu le jour qu’outre manche. Cette publicité met à l’honneur le marketing sensoriel qui permet de mettre en éveil les sensations affectives des consommateurs. C’est pourtant ce qu’a cherché à reproduire Peugeot UK pour le lancement de la 208. Des matières, des couleurs, des odeurs, des émotions, des feelings, décrits par des images et une musique de qualité, pour un résultat que nous trouvons très réussi à l’agence. Pari réussi avec goût : Motion pour le dynamisme des images et du son et Emotion pour tout le reste.

Hamlet and the Power of Beliefs to Shape Reality | Literally Psyched Writing at the close of the nineteenth century, William James, the father of modern psychology (and Henry’s brother), observed that, “Whilst part of what we perceive comes through our senses from the objects around us, another part (and it may be the larger part) always comes out of our own head.” We now know that it is, in fact, the larger part: perception is just as much about construal, belief, the interaction of environment and memory as it is about sensory inputs. It’s a top-down world out there. Sarah Bernhardt as Hamlet, By Lafayette Photo, London, Wikimedia commons. What’s more, our beliefs and construals can actually alter our reality. For many years, Carol Dweck has been researching two theories of intelligence: incremental and entity. In a recent study, a group of psychologists decided to see if this differential reaction is simply behavioral, or if it actually goes deeper, to the level of brain performance. So what exactly does that mean?

Une nouvelle vision du monde : La transdisciplinarité 0 processo de declínio das civilizações é extremamente complexo e suas raízes estão mergulhadas na mais completa obscuridade. É claro que podemos encontrar várias explicações e racionalizações superficiais sem conseguir dissipar o sentimento de um irracional atuando no próprio cerne deste processo. Os atores de determinada civilização, das grandes massas aos grandes lideres, mesmo tendo alguma consciência do processo de declínio, parecem impotentes para impedir a queda de sua civilização. Uma coisa é certa: uma grande defasagem entre as mentalidades dos atores necessidades internas de desenvolvimento de um tipo de sociedade, sempre acompanha a queda de uma civilização. Tudo ocorre como se os conhecimentos e os saberes que uma civilização não para de acumular não pudessem ser integrados no interior daqueles que compõem esta civilização. O crescimento sem precedente dos conhecimentos em nossa época torna legítima a questão da adaptação das mentalidades a estes saberes.

Le marketing sensoriel : manipulation ou différentiation ? En scénarisant un produit ou un point de vente, le marketing sensoriel met en avant d'autres éléments que les caractéristiques intrinsèques du produit. Quitte, parfois, à flirter avec la publicité mensongère. Régulièrement accusée de manipuler les consommateurs, cette pratique peut aussi se concevoir comme une nouvelle variable de différenciation. Le point de vue de deux experts face aux questions de controverse. Le marketing sensoriel ment-il ? Jean-François Lemoine, responsable du Master "Etudes de marché et prise de décision marketing" à l'Université de Nantes, considère que la présentation d'un produit peut légitimement faire partie du choix du consommateur : "Le goût d'un yaourt est étudié par les marketeurs. Le marketing sensoriel manipule-t-il ? Pour Patrick Hetzel, auteur de "Planète Conso" et professeur de marketing à l'Université parisienne Panthéon-Assas ainsi qu'à Limoges, "le risque de manipulation, dès qu'on touche au sensoriel, existe.

Ikea, Conforama, Leroy Merlin… leurs méthodes pour nous vendre plus Pour contrer la crise et attirer le client, les grandes enseignes d’ameublement ont dû bouleverser leur stratégie et leurs techniques de vente. Lorsqu’on demande aux Français vers quelle enseigne ils se tourneraient s’ils devaient acheter un meuble de salon, ils placent Ikea en tête. Et pour un canapé ? Conforama. Et pour une cuisine ? Ikea. Avec la morosité économique ambiante, cette hiérarchie ne devrait pas changer de sitôt. Alors, pour dissuader les familles d’aller acheter leur table de salle à manger d’occasion sur Leboncoin.fr, les spécialistes doivent redoubler d’efforts. Lire aussi : Conforama donne le tournis avec ses promos à gogo Désormais, 25% de son offre provient de la centrale d’achats de son actionnaire, le sud-africain Steinhoff, numéro 2 mondial du secteur. Cette agressivité commerciale des acteurs historiques s’avère payante. Lire aussi : Ikea cache bien son extrême standardisation Lire aussi : Leroy Merlin dope ses marges avec des produits malins

Le marketing expérientiel: Quand l’acte d’achat devient émotionnel Le «marketing expérientiel », apparu à la fin des années 1980 et très marqué par les théories post-modernes, se propose de trouver des ressources pour “ré-enchanter” l’expérience désormais désenchantée du shopping et de la consommation. Il s’agit non seulement de créer ou de re-créer de l’attractivité pour les points de vente, mais aussi d’en transformer la fonctionnalité apparente. Les lieux d’achat et de vente se présentent alors comme des lieux de loisir, procurant au visiteur du plaisir et des sensations. Se demandant comment agir favorablement sur l’atmosphère du magasin, les chercheurs travaillent à établir une nomenclature des composantes de l’atmosphère et à en mesurer les effets sur le comportement des consommateurs. Les nouvelles attentes du consommateur Comme le rappellent les sociologues, le consommateur des années 1990 est devenu, crise économique aidant, plus rationnel, plus difficile et plus gestionnaire de son temps et de ses revenus. Les objectifs du marketing émotionnel

Le ‘butinage’ mnémonique de l’être humain Des chercheurs britanniques et américains ont montré expérimentalement que l’être humain, pour rechercher des informations dans différentes parties de sa mémoire, utilise une stratégie qui s’approche de celle des oiseaux ou des insectes. Ceux-ci passent d’une source de nourriture à une autre en optimisant le temps passé sur chacune. Le "théorème de la valeur marginale" des éthologistes stipule qu’au cours de sa recherche de nourriture, un animal (oiseau ou insecte) exploite une source donnée (une branche d’arbre fruitier, par exemple) avant de passer à une autre (la branche voisine), de façon à optimiser le ratio entre énergie dépensée à chercher (les fruits) et énergie gagnée en mangeant (les fruits qu’il a pu dénicher). Il s’agit donc de passer d’une source à l’autre en temps opportun, même si la première n’est pas totalement épuisée. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter "Comme un oiseau entre les branches"

Charte de la Transdisciplinarité The International Center for Transdisciplinary Research (CIRET) - Last modified on : Sunday, January 05 2014 00:37:05 Considerando que a proliferação atual das disciplinas acadêmicas e não-acadêmicas conduz a um crescimento exponencial do saber, o que torna impossível uma visão global do ser humano; Considerando que somente uma inteligência que leve em consideração a dimensão planetária dos conflitos atuais poderá enfrentar a complexidade do nosso mundo e o desafio contemporâneo de autodestruição material e espiritual da nossa espécie; Considerando que a vida está fortemente ameaçada por uma tecnociência triunfante, que só obedece à lógica apavorante da eficácia pela eficácia; Considerando que a ruptura contemporânea entre um saber cada vez mais cumulativo e um ser interior cada vez mais empobrecido leva à ascensão de um novo obscurantismo, cujas conseqüências, no plano individual e social, são incalculáveis; Artigo 1 Artigo 2 Artigo 3 Artigo 4

Les cinq sens du corps humain Le goût nous permet de goûter. L'organe du goût est la langue. La langue est un muscle dont la surface est parsemée de petits boutons qui sont les papilles gustatives. Ces petits organes sont capables de percevoir cinq saveurs : sucré, salé, amer, l'acide et l'umami (le savoureux, un goût plaisant de « bouillon » ou de « viande »). Il a longtemps été cru à tort que différentes régions de la langue servaient à percevoir différents types de saveurs (amer, acide, sucré, salé, umami), mais des recherches de 2006 invalident cette idée : toutes les parties de la langue perçoivent les 5 saveurs avec plus ou moins d'intensité. Comment ressent-on le goût ?

Related: