background preloader

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux
Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable.

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/06/16/comment-les-grandes-marques-influent-sur-nos-cerveaux/

Related:  mémoiremagaliesalvadorkonya

L'anesthésie générale toxique pour le cerveau ? › Santé Ci-dessus, une représentation de l'isoflurane, un composé chimique fréquemment utilisé pour pratiquer les anesthésies générales. Une nouvelle étude renforce l’hypothèse selon laquelle l'anesthésie générale nuirait au cerveau. En cause, les agents anesthésiques utilisés, suspectés de détruire les neurones dans certaines zones du cerveau.

Manipulation & couleurs: influence psychologique des marques Voici un guide des couleurs basé sur des recherches réalisées par Karen Haller, experte dans les couleurs et leur influence sur votre business. Voyons comment les différentes couleurs peuvent provoquer une certaine manipulation de vos clients. Comment les marques utilisent-elles les couleurs pour la « manipulation » de leurs clients? Jaune : amusement et amitié Le jaune signifie … Les marques utilisant le jaune veulent exprimer la joie, l’optimisme et l’amitié. Des magasins chargés de sens Solliciter la vue, l’odorat, le goût, le toucher ou l’ouïe, telle est la démarche engagée par le marketing sensoriel. Et toutes les enseignes s’y intéressent, attirées par ces ambiances qui retiennent le client. Mobiliser le plus grand nombre de sens afin de promouvoir un produit et renforcer le lien avec le client : ainsi peut se définir le marketing sensoriel. « Depuis que le commerce existe, celui qui a quelque chose à vendre cherche souvent à le rendre attractif aux yeux de l’acheteur potentiel et cela passe par la vue, bien sûr, mais également par l’odorat, l’ouïe, le toucher, explique Bruno Daucé, maître de conférences à Angers, spécialiste de cette discipline. Depuis la fin des années 1990, son utilisation s’est intensifiée et structurée. Marketing “expérientiel”Des propos confirmés par Claude Nahon, directeur général du groupe Mood Media. « Le marketing sensoriel permet aux marques de travailler leur image, au même niveau que l’aménagement de la boutique.

Capture typographique par Ronit Bigal Ronit Bigal est un artiste israélien qui travaille la photo et l’infographie. Sa technique utilise les aspérités du corps humain pour y intégrer des textes en utilisant les techniques du bas-relief. L’objectif explore le corps humain pour y découvrir des espaces cachés et érotiques. Un véritable voyage mêlant photo et typographie avec de surcroît, l’utilisation de textes bibliques venant sublimer les parties du corps humain… Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats « Je me souviens que mon oncle avait une 11 CV immatriculée 7070 RL2. » « Je me souviens que j’adorais Le Bal des sirènes avec Esther Williams et Red Skelton, mais que j’ai été horriblement déçu quand je l’ai revu. » « Je me souviens que j’étais abonné à un Club du Livre et que le premier livre que j’ai acheté chez eux était Bourlinguer de Blaise Cendrars. » Dans son célèbre Je me souviens, Georges Perec recense ces petits riens – des noms, des détails et des anecdotes – qui ont peuplé son enfance et sa jeunesse et font germer des graines de nostalgie. Des fragments d’une époque révolue, qui, à leur manière, l’ont un peu façonné tel qu’il est. Mais, sans vouloir jouer les iconoclastes, on peut se demander lesquels de ces souvenirs sont réels, correspondent à l’expérience de l’homme Perec, et combien sont faux, ont été induits par d’autres au point que l’écrivain les a inconsciemment rendus siens, sans avoir vécu lui-même les événements dont ils sont issus.

Le marketing sensoriel : manipulation ou différentiation ? En scénarisant un produit ou un point de vente, le marketing sensoriel met en avant d'autres éléments que les caractéristiques intrinsèques du produit. Quitte, parfois, à flirter avec la publicité mensongère. Régulièrement accusée de manipuler les consommateurs, cette pratique peut aussi se concevoir comme une nouvelle variable de différenciation. Le point de vue de deux experts face aux questions de controverse. Le marketing sensoriel ment-il ? Jean-François Lemoine, responsable du Master "Etudes de marché et prise de décision marketing" à l'Université de Nantes, considère que la présentation d'un produit peut légitimement faire partie du choix du consommateur : "Le goût d'un yaourt est étudié par les marketeurs.

Ikea, Conforama, Leroy Merlin… leurs méthodes pour nous vendre plus Pour contrer la crise et attirer le client, les grandes enseignes d’ameublement ont dû bouleverser leur stratégie et leurs techniques de vente. Lorsqu’on demande aux Français vers quelle enseigne ils se tourneraient s’ils devaient acheter un meuble de salon, ils placent Ikea en tête. Et pour un canapé ? Conforama. Et pour une cuisine ? Ikea.

(Sub)prime Cuts par Vault49 Le très prolifique studio de design graphique New-Yorkais Vault49 est à l’origine de cette très belle composition typographique baptisée (Sub)prime Cuts. Des mots comme austérité, qui ne se donne pas la peine, ne gagne rien, récession… sont peints sur les scies afin de dénoncer toutes les coupes budgétaires et l’austérité mondiale. Pour en savoir plus sur le studio, cliquez ici Pin It Pin It Pin It

Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (2/3) - Thema - Museum Copyright CNRS Photothèque/Université de Strasbourg - GRIGIS Antoine, mise en évidence par IRM (imagerie par résonance magnétique) de faisceaux de substance blanche dans un cerveau humain. Au même titre que le cerveau embryonnaire se débarasse d'un surplus de neurones « non cablés », le cerveau sélectionne les synapses les plus actives et donc les plus indispensables à son activité. Une quantité excessive de synapses peut en effet nuire à la qualité de la transmission de l'information car celles qui ne sont pas porteuses de sens produisent un bruit de fond parasite et gaspillent de l'énergie. Les synapses inutiles, reépérables par leur faible activité, sont sélectivement éliminées de façon à permettre aux neurones d'établir de nouveaux contacts. A l'inverse, les synapses activées de façon régulière sont consolidées. C'est cette capacité à moduler la combinaison des connexions entre neurones que l'on nomme plasticité.

Les cinq sens du corps humain Le goût nous permet de goûter. L'organe du goût est la langue. La langue est un muscle dont la surface est parsemée de petits boutons qui sont les papilles gustatives. Ces petits organes sont capables de percevoir cinq saveurs : sucré, salé, amer, l'acide et l'umami (le savoureux, un goût plaisant de « bouillon » ou de « viande »). Quels irritants font qu'un client quitte le magasin? - Info-Commerce En fait, disent plusieurs spécialistes du commerce de détail, ce ne sont pas uniquement le prix ou l’absence de technologie qui font quitter le client, mais aussi des éléments sur lesquels le commerçant peut et doit agir. L’ambiance d’un commerce de détail a une influence sur le temps que le client passe dans votre magasin et aussi sur la somme d’argent qu’il y dépensera. Cette dépense sera plus élevée que ce qu’il avait prévu suivant qu’il a perçu positivement son expérience en magasin. Selon une étude des HEC publiée dans le Journal of Business Research, les facteurs irritants et les émotions négatives du client domineront les aspects positifs dans son évaluation qu’il fera lors de son magasinage.

Travail typographique par le studio Lo Siento Aujourd’hui je fais un focus sur le studio de design espagnol Lo Siento. Ces créatifs barcelonais ne manquent pas d’imagination ni de créativité quand il s’agit d’imaginer de magnifiques transformations typographiques pour leurs clients comme Wired Magazine ou +81 Magazine. Leur travail, plus particulièrement centré sur la typographie, utilise divers supports détournés comme le papier bulle, le carton, le béton… Pour en savoir plus sur le studio, cliquez ici Photos : Lo Siento Pin It Ubisoft passe au niveau 30 On a beaucoup parlé d’Ubisoft ces derniers mois. Surtout depuis qu’un certain Vincent Bolloré s’est mis en tête de prendre la main sur le représentant le plus emblématique du jeu vidéo d’origine hexagonale. D’Ubisoft, on connaît surtout aujourd’hui la saga Assassin’s Creed, les Lapins crétins, les univers d’anticipation militarisés estampillés Tom Clancy et, pour ceux qui aiment bouger leur corps, la série Just Dance. Mais Ubisoft, qui fête cette année ses trente ans, c’est avant tout l’histoire d’une marche forcée vers l’avenir. Une entreprise qui n’a jamais connu de point d’équilibre, contrainte de toujours avancer avec, très souvent, le risque de se planter.

Related: