background preloader

Intersectionalité 3

Facebook Twitter

Black Feminism & the Movement for Black Lives: Barbara Smith, Reina Gossett, Charlene Carruthers. 4 Reasons It's Oppressive to Discuss Gender and Sexuality Without Naming Race. “I do not know a Blackness that isn’t queer.

4 Reasons It's Oppressive to Discuss Gender and Sexuality Without Naming Race

I never have, never will, and never could separate the two even if I tried.” I wrote the above in response to an article by a colleague in which he argued the merits of centering his Black identity before his gay identity. I understood where he was coming from then, and perhaps even more so now. For him, gay identity was so often taken over by white gay men that he felt the need to reassert his Blackness, so forcefully, perhaps, that it pushed his sexuality to the back-burner. But I believe it is vitally necessary to hold all of my identities in the same hand at all times, and remain convinced that they are each always affecting my lived experience.

My Blackness, for example, is only understood as Black through how I have encountered it as a queer person in America. Everything I know about Blackness has been interpreted through that lens. White male-perceived folks benefit from their gender presentation in the workplace in ways that I do not. 1. When you’re into BDSM but it’s too soon because you’re black. I don’t remember a time when I didn’t have fantasies about being dominated.

When you’re into BDSM but it’s too soon because you’re black

I would imagine someone gripping my hair tightly or a stinging slap on my ass—all very exciting. But every time I would let my thoughts run wild, they would get rudely interrupted, like an angry grandmother unplugging the cord while you’re sneakily watching TV after 2 a.m., yelling “Turn this OFF!” As soon as my brain camera spanned to any props—whips, chains, that sort of thing—all I could think about was Roots.

Let me tell you something. Nothing dries you up quicker than Roots. It’s not just Hollywood that makes it difficult for me to SWB (Sub While Black). Life tip: No dick is so good that it’s worth being haunted by Harriet Tubman. 3 Ways Men Wanting to 'Focus On Her Pleasure' During Sex Can Still Be Sexist. Réclamons la justice climatique. Nous réclamons la justice climatiqueEn Seine-Saint-Denis se tiendra en décembre prochain la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, nous ne savons que trop bien le peu qu’il y a à espérer de la COP21, comme des 20 précédentes.

Réclamons la justice climatique

La COP21 a déjà commencé en banlieue parisienne avec un nettoyage urbain en cours, pour ne pas troubler les mondanités de décembre : expulsion d’habitant·e·s de bidonvilles abusivement appelé·e·s “roms”, de migrant·e·s et augmentation des contrôles policiers.Oui nous sommes tou·te·s impacté·e·s par les effets du changement climatique mais pas de manière égale; l’air est incontestablement plus pur ailleurs. Il n’y aura pas de justice climatique sans sortir du système raciste, capitaliste, impérialiste et patriarcal dans lequel nous vivons.

La biphobie ordinaire - Troll de Jardin. Pour continuer les articles sur les oppressions ordinaires, et parce que je suis un fan de listes (possiblement un côté autiste chez moi d'ailleurs), après l'hétérosexisme, le cissexisme et la psychophobie, voilà la biphobie ordinaire.

La biphobie ordinaire - Troll de Jardin

Comme son nom l'indique, elle touche les bisexuels/biromantiques, ainsi que toutes les personnes qui aiment plus qu'un seul genre (en particulier les pansexuels/panromantiques). Voici donc des exemples. The Colonized Asexual – a response to racial trauma. Essential understandings of being ‘born’ ‘asexual’ and loving my ‘asexual’ self will never make sense to me.

The Colonized Asexual – a response to racial trauma

In a world that continually erases Asian (male assigned) sexualities I was coerced into asexuality. Être libre sexuellement, ce n'est pas forcément la fête du slip. En général, les femmes qui affichent une trop grande liberté sexuelle sont menées au bûcher de la stigmatisation, je ne vous apprends rien.

Être libre sexuellement, ce n'est pas forcément la fête du slip

Mais il arrive aussi que ce soit le contraire qui se produise, et qu’on juge celles qui ont une sexualité trop « plan-plan ». Pourtant, on peut se revendiquer « sexe-positive » et, au final, pratiquer le missionnaire tranquillement chez soi le samedi soir dans le cadre d’un gentil petit couple monogame. Voire ne rien pratiquer du tout.

Si, si, c’est possible. On peut être sexe-positive sans que ce soit open bar. Association de Jeunes Chercheuses et Chercheurs en Études Féministes, Genre et Sexualités. Les hétéras, ces lesbophobes qui s’ignorent. Je pense que je n’aime pas les mecs.

Les hétéras, ces lesbophobes qui s’ignorent.

Moi je suis trop compliquée, j’suis une fille, j’veux pas d’un mec cishet dans les pattes, non mais merci bien, non mais merci le drame. Par contre, je me dis : est-ce que sexuellement, c’est pas plus épanouissant un mec cishet ? Moi qui me… tu vois ? Je l’ai dis même à ma chérie, j’lui dis.. voilà, moi j’te dis… si j’ai envie de faire ça avec un mec cishet, si ça se présente et si ça me dit bien sûr… je pense que je le ferai hein. Beyond Ruby Rose: 5 Androgynous Women of Color Models You Should Know  While the LGBTQ community has long considered androgyny to be a mainstay in queer style, it is currently having "a moment" in the mainstream fashion industry, where androgyny is often viewed as a trend that comes and goes, rather than an integral part of some individuals' identities.

Beyond Ruby Rose: 5 Androgynous Women of Color Models You Should Know 

La vie en trans. Racisme et homonationalisme chez les homosexuels - Le blog de Hyades. Je suis très embêté, je le suis vraiment et je viens à croire que moins j’en sais et mieux je me porte.

Racisme et homonationalisme chez les homosexuels - Le blog de Hyades

J’ai eu beaucoup de mal à commencer cette article ; pas parce que j’ai eu encore une fois le syndrome de la page blanche mais parce que je n’aime pas le sujet. Par où commencer ? Le point de départ est un article d’Andrea Valdambrini (journaliste italien) : « Les gays peuvent-ils être racistes ? », paru dans le blog « Il Fatto Quotidiano » qui présentait/citait la réflexion de Frederico Boccaccini (étudiant doctorant à la Sorbonne à Paris) sur la relation du mouvement gay avec la droite européenne. LES HOMOS RACISTES ET TRANSPHOBES...? - Foleffet.com.

Comme j’aime pas trop attendre quand j’ai envie de comprendre : citation de Minorités (cela dit un excellent article) qui intervient juste avant la Conclusion temporaire (j’aime bien ça..

LES HOMOS RACISTES ET TRANSPHOBES...? - Foleffet.com

"temporaire".. comme si tout était et devait rester figé°°°) : « nous devons toujours faire attention même à ce que les mécanismes de non-compréhension des autres ne nous paralyse pas. » Espace d'Expressions Lesbiennes Of Color. Racisme et culpabilité, par Martine Giguère. Lesbiennes of color : y'a de quoi RALer ! Créée en 2009, l’association Lesbiennes of color (LOCs) regroupe des féministes lesbiennes originaires d’Afrique, des Amériques, des Antilles, des Caraïbes, du Moyen-Orient et d’Asie. Dans l’interview qu’elles ont accordée à Yagg, Moruni et Sabreen, deux des fondatrices des LOCs présentent les objectifs de l’association, expliquent pourquoi elles ont adopté un activisme radical et présentent aussi leurs actions militantes, solidaires et festives.

Le groupe LOCs est un espace qui s’inscrit dans une démarche intellectuelle, politique et militante de lesbiennes portant leurs connaissances individuelles et collectives. Riches de ces expériences, nous, Espace LOCs, avons souhaité partager et transmettre ces expériences à d’autres lesbiennes « of color » en France et ailleurs. Années 70. Double Positive. Encyclopedia of Lesbian and Gay Histories and Cultures: An Encyclopedia. Gay ... Le mythe des oppressions à l'envers - Troll de Jardin. Tout le monde (militant ou pas, concerné ou pas) a déjà entendu parler du racisme anti-blanc, c'est le plus connu, mais dans les milieux LGBT+ on entend aussi parler de cisphobie (haine/rejet des personnes cisgenres) et d'hétérophobie.

On entend aussi parfois des neurotypiques (et même certains neuroatypiques) parler de "rejet contre les neurotypiques". Et des valides par rapport aux handicapés physiques, bref ça marche pour toutes les oppressions. Pour les personnes qui commenceraient par cet article, une personne cisgenre est une personne dont le genre réel est celui qui lui a été assigné à la naissance. En gros une personne qui a un pénis, a donc été assignée homme et se sent bien homme. Fugues marocaines. Enfant du divorce, Ben, 17 ans, est contraint de rejoindre au Maroc son père Heinrich, metteur en scène de théâtre en vogue, invité dans un festival à Marrakech. Dès l’arrivée, père et fils s’opposent, le premier s'enfermant dans son hôtel de luxe pour lire Paul Bowles, tandis que le second a hâte d'explorer la ville. Lors d’une balade nocturne dans la médina, Ben rencontre une jeune prostituée dont il tombe amoureux, Karima, puis décide de la suivre dans son village reculé de l’Atlas.

Pour la première fois de sa vie, peut-être, Heinrich s’inquiète pour son fils et prend la route pour le retrouver… Lumière Caroline Link (Oscar du meilleur film étranger en 2003 pour Nowhere in Africa) s'empare avec sensibilité d'un thème classique – le rapport père-fils – et rend un bel hommage à la lumière du Maroc, à travers des images qui évoquent parfois certains tableaux de Klee. J'ai perdu ma langue. Mon bébé noir. Je suis noire, son père est noir, mon fils est noir. L’une de mes premières interrogations quand j’ai su que j’étais enceinte c’était de savoir comment j’allais élever mon fils noir dans un monde de blancs ?! C’est d’ailleurs pour ça que j’ai ouvert ce blog. Et puis j’ai dévié beaucoup dévié ! Ce billet j’ai l’ai pensé, réfléchi, commencé, effacé, mis en brouillon , supprimé pour finalement le recommencer aujourd’hui. "Les pouvoirs publics sont responsables d'une racialisation de la société qu'ils prétendent pourtant combattre."

"Les pouvoirs publics sont responsables d'une racialisation de la société qu'ils prétendent pourtant combattre. "Entretien de Caroline Trouillet avec Eric FassinAfriscope 42 : Diversité, un symbole, et après ? Eric Fassin est sociologue, enseignant à l'université Paris VIII de Saint-Denis. Engagé dans le débat public, il travaille sur la politisation des questions sexuelles et raciales, en France et aux États-Unis. Pourquoi n'a-t-on plus peur du sida? L’ombre du sida a toujours survolé la sexualité de la génération Y. Alors qu’aujourd’hui le VIH est devenu une maladie chronique, aurait-on tendance à ne plus en avoir peur? “Bonjour, […] Je suis là pour parler de moi, je n’ai pas l’habitude étant donné qu’avant, d’autres le faisaient à ma place. On parlait de moi tout le temps, partout, je passais à la télé, c’était la consécration. Que révèle la phrase « Pas tous les Blancs » ?

Les politiques raciales en Afrique du Sud peuvent sembler être un exemple extrême, mais c’est à partir des marges que nous pouvons appréhender et mettre à jour les biais préexistants en Grande-Bretagne. Gillian a bien entendu raison, le problème est mondial. La dévaluation des corps noirs et de l’humanité noire est ce qui permet au racisme de prospérer.

Cette déshumanisation mondiale est complexe, dégradante et pénètre nos consciences à tou-te-s. C’est la raison pour laquelle, en tant qu’enfant, j’ai demandé à ma mère quand est-ce que je deviendrai Blanche. POURQUOI LES INTERNAUTES FRANÇAIS FANTASMENT AUTANT SUR LES “BEURETTES” Les Anglais et les Américains recherchent des « lesbiennes », tandis que les Canadiens, les Allemands et les Argentins veulent voir des « ados ». Les Italiens veulent voir des « milfs » (pour « mothers I’d like to fuck », des femmes d’âge mûr) et les Russes de la sodomie (« anal »). Mais les Français veulent voir des « Beurettes ». C’est le seul pays de l’étude où la recherche la plus fréquente fait référence à une caractéristique ethnique (si on enlève les termes de recherche qui font référence à la nationalité de l’internaute, qui préfère apparemment voir des gens jouir dans une langue qu’il comprend).

Pourquoi les internautes français fantasment-ils sur les « Beurettes » ? Petite anatomie d’un fantasme bien français. « Beur » vs « Beurette » 5 Radical Ways People Do Non-Monogamy That You Need to Know About. Panel 1 This is a caption box that stretches over Panels 2 and 3. Text: Most mainstream media only talks about a very specific type of non-monogamy. Des féministes et de leurs femmes de ménage : entre réciprocité du care et souhait de dépersonnalisation. Le travail domestique ne se réduit pas à une série de corvées. « Je me suis surprise souvent à mettre de ‘l’amour’ en rangeant la chambre de la petite fille, et de me dire : «je ne suis pas chez moi » écrit Sylvie Esman dans un article où elle analyse son activité en tant que femme de ménage [1][1] S. Esman, « faire le travail domestique chez les autres »,....

Que perçoivent les employeuses de cette dimension de care, de souci, de travail attentionné ? Comment y répondent-elles ? C’est notamment ce que j’ai cherché à explorer, en réunissant pour trois séances de trois heures, des femmes féministes qui emploient des femmes de ménage [2][2] L’investigation a été réalisée avec Valérie Moreau,.... 1er colloque Approche pluridisciplinaire des jeux : plaisir, risque et prévention.

Qu’est ce que le cas Rasmea Odeh révèle de nous ? Eight questions Palestinian queers are tired of hearing. You might think that the main goal of a group of queer activists in Palestine like us in Al-Qaws should be the seemingly endless task of dismantling sexual and gender hierarchy in one’s own society. It is. But you might think otherwise, judging from the repetitive questions we get during our lectures and events, or from inquiries we receive from media and other international organizations. PanAfroRévolutionnaires. Are College Lectures Unfair? Balayages à Belleville.

2015 - Intersectionnalité et colonialité. Manifeste français des bisexuelles et des bisexuels - [Bi'Cause] Mobilization and Integration of Male and Transgender Sex Workers to Improve Secondary Health Care. Examining Amber Rose: How Respectability Still Influences Black Feminism. Une Marocaine à la tête d’une conférence mondiale de chercheuses en informatique. This Hashtag Shows What Being Biracial in America Really Looks Like. 31 oct.: Marche de la Dignité et contre le racisme / Paris 9e.

FDFA / Forum 2015 : Violences de genre, violences du handicap. Christiane et Monique. Lip V (Extrait)Un film de Carole Roussopoulos, 1976. A Map of Gender-Diverse Cultures. L’utilisation du mot « Black » pour les Noir-e-s de France : une insulte sans nom. Les dégâts invisibilisés des inégalités sociales et des discriminations sexistes et racistes. Être ou ne pas être soi-même dans une société blanche. CIRFF TABLE RONDE. CIRFF TABLE RONDE. Le blanc (2/5) : Le concept de blanchité.

Tamara_abdul_hadi_s_picturing_arab_men_portriat_photography_series_changes. LE CRÉOLE, HÉRITAGE AFRICAIN. Gérard Noiriel «Un individu ne peut se sentir "blanc" que par opposition au "noir" ou au "jaune"» Contre-attaque(s) - Pour en finir avec l'islamophobie. La réalité des discriminations islamophobes au travail - Contre-attaque(s) Les Blancs, une majorité invisible. Tanzanie : pourquoi la tradition des mariages entre femmes perdure. Umoja, le village kényan où il n’y a que des femmes. À quel point êtes-vous privilégié-e. PH-1996-46-186_03. Être ou ne pas être soi-même dans une société blanche. Épisode 2 : Fatima et Mariam. Épisode 1 : Dounia et Anissa. Nasawiyat. Épisode 3 : Première rencontre avec le collectif féministe de Seine Saint Denis, "Femmes en lutte 93"

Épisode 4 : Le collectif féministe de Seine Saint Denis, "Femmes en lutte 93". Deuxième rencontre : la formation. Épisode 5 : Shayma et Fatima. La pute et la bourgeoise, ou comment préserver un ménage. Fatou Diome. « Je suis là pour gâcher le sommeil des puissants. TRANSMETTRE LA MÉMOIRE ET L’HISTOIRE DE L’ESCLAVAGE : un défi politique primordial – Partie 1. Le corps de la femme ne lui appartient pas. Serena Williams Leaves Us Speechless in New York Magazine's Fashion Issue. Je suis homosexuel, mais ça n'est ni une identité, ni une communauté, ni une culture  How Can You Tell if You're Being Sexually Empowered or Objectified? Ask Yourself This Simple Question.

The Next Time Someone Responds to "Black Lives Matter" with "All Lives Matter" Send Them This. We Must Change the Ableist Language Surrounding Sandra Bland's Death. Les mensonges faits aux femmes. When white feminism, slut-shaming and racism intersect: The curious cases of Lou Doillon and Taylor Swift. Océanerosemarie dans Le Grand Studio RTL Humour.

Mains au cul, frotteurs et drague lourde: elles racontent le harcèlement dans les transports. Lettre ouverte à Lou Doillon et son féminisme périmé. Yes, it’s possible to be queer and Muslim. L'exposition sur le hip-hop rate les « printemps révolutionnaires » 22 Examples of Thin Privilege. 5 Effective Ways People with Thin Privilege Can Fight Fatphobia. Science-fiction et sociétés post-coloniales : la revanche des Suds - [DIVERGENCES 2] « Oui mais quand même, la religion, c’est mal » Domination masculine : elle crève les yeux jusqu'à en être invisible. Les gouines of color sont-elles des indigènes comme les autres ?

Marginalisés, des homosexuels musulmans observent ensemble le ramadan. White Is the New White : à propos de la série Orange Is the New Black. UN: 'Shocking' data on rape. Une mannequin critique le racisme qui existe dans l'industrie de la mode. Mooc. Liban.